•   
  •   

Insolite Le « rhinocoin », une cryptomonnaie pour protéger les rhinocéros

16:25  11 juillet  2018
16:25  11 juillet  2018 Source:   lemonde.fr

Les banques devraient isoler leurs activités en cryptomonnaie (BCE)

  Les banques devraient isoler leurs activités en cryptomonnaie (BCE) Les banques devraient séparer à leur bilan toute activité de négoce avec des cryptomonnaies comme le bitcoin et les couvrir avec suffisamment de fonds propres, a déclaré lundi un membre du directoire de la Banque centrale européenne. "En raison de la forte volatilité des monnaies virtuelles, il semblerait approprié d'exiger (des banques) que les opérations avec ce type de monnaies soient soutenues par des niveaux adéquats de capitaux et séparées des autres activités de négoce et d'investissement", a déclaré Yves Mersch lundi lors d'une conférence en Turquie.

Mardi 3 juillet, le rhinocoin s’échangeait à 112 rands (environ 7 euros). Pour l’instant, plus de 600 000 rhinocoins sont en circulation, ce qui correspond à plus de 600 kg de cornes. Pour l’instant, John Hume a récupéré environ 2 000 euros grâce à la cryptomonnaie .

CryptoMonnaie .io.

Lancée en Afrique du Sud, la monnaie virtuelle est adossée à la valeur de la corne des pachydermes, décimés par le braconnage.

Prélèvement d’une corne sur un rhinocéros anesthésié, en 2016 à Klerksdorp, en Afrique du Sud. © Siphiwe Sibeko / REUTERS Prélèvement d’une corne sur un rhinocéros anesthésié, en 2016 à Klerksdorp, en Afrique du Sud.

C’est un appel à l’aide, lancé par le plus gros éleveur de rhinocéros d’Afrique du Sud. « Je suis bientôt sur la paille. À ce rythme, je peux tenir jusqu’en mars. Ensuite, je devrai vendre. » John Hume, 76 ans, élève plus de 1 600 rhinocéros dans son ranch de 8 000 hectares, soit 5 % de la population ­totale mondiale du pachyderme en voie d’extinction. Comme 300 autres professionnels du pays, il vend des animaux qui repeupleront les parcs nationaux et les réserves privées de la ­région. Et s’intéresse aussi à la valeur de leurs cornes.

Des embryons in vitro de rhinocéros pour sauver l'espèce

  Des embryons in vitro de rhinocéros pour sauver l'espèce Des chercheurs ont réussi à créer les premiers embryons hybrides in vitro de rhinocéros blancs du Nord, menacés d'extinction.Les bébés éprouvettes pourraient bien sauver les rhinocéros blancs du Nord. Des chercheurs ont réussi à créer des embryons hybrides in vitro, grâce à des procédures de procréation assistée inédites chez des rhinocéros. La "première étape essentielle pour sauver cette sous-espèce quasi éteinte" a été franchie, explique l'équipe internationale de chercheurs dans un article publié mercredi par la revue Nature Communications.

Rhinocérotidés, Rhinocerotidae. Pour les articles homonymes, voir Rhinocéros (homonymie). Les rhinocéros sont les mammifères périssodactyles appartenant à la famille des rhinocérotidés (Rhinocerotidae). Toutes les espèces de rhinocéros sont actuellement en voie de disparition.

Le parc national du Lac Nakuru au Kénya est un lieu crucial de la protection des rhinocéros . Pour mieux lutter contre le braconnage, les rhinocéros sont

Cet Afrikaner a organisé en 2017 la première vente aux enchères de cornes de rhinocéros par Internet. Des cornes qu’il prélève régulièrement en endormant ses animaux, selon une technique indolore, assure-t-il, et qui repoussent en deux ans environ. Avant d’organiser cette vente, en août, il est parvenu, devant la Cour constitutionnelle sud-africaine, à faire briser un moratoire datant de 2009 sur la vente ­domestique, alors qu’à l’international, le commerce de la corne est illégal depuis 1977.

Mais les enchères n’ont pas eu l’effet escompté. « Avec tous les obstacles que m’a mis le gouvernement, peu d’acheteurs se sont présentés », poursuit-il. Pis, le ministère de l’Environnement n’a toujours pas délivré les permis de vente pour le peu de cornes qui ont trouvé acquéreur. « Donc ça ne m’a toujours rien rapporté », dit-il.

Afrique du Sud : des braconniers se font dévorer par des lions

  Afrique du Sud : des braconniers se font dévorer par des lions Armés d'un fusil et d'une hache, les chasseurs étaient entrés dans la réserve de Sibuya tôt lundi matin, probablement pour tuer des rhinocéros. Ils ont été retrouvés démembrés le lendemain matin. © Fournis par Francetv info Au moins trois braconniers lancés sur la piste de rhinocéros ont été dévorés par des lions dans une réserve animalière privée du sud-est de l'Afrique du Sud, a-t-on appris jeudi 5 juillet auprès de son propriétaire.

Eugène Ionesco, à travers son oeuvre « Rhinocéros » tente donc de sensibiliser le lecteur à l’horreur humaine et nous amène à réfléchir sur le sens de la vie. Pour cela, il utilise une écriture dite de la tromperie.

Comme tous les rhinocéros , Diceros bicornis dispose d’une faible capacité visuelle : il peine à discerner une forme à vingt mètres de lui. Entre 1962 et 2001, le WWF a à lui seul dépensé plus de 42 millions d’euros pour protéger les rhinocéros noirs .

Sécuriser les troupeaux

Son problème, c’est que les coûts liés à la sécurisation de ses ­troupeaux ont « explosé » ces ­dernières années. « Il y a cinq ou six ans, cela ne représentait rien. Maintenant j’en ai pour 2,5 millions de rands par mois [155 000 euros], c’est la moitié de mes coûts opérationnels », affirme-t-il. En moyenne, plus de 1 000 rhinocéros sont tués chaque année en Afrique du Sud, qui compte 80 % de leur population mondiale, principalement dans les grandes réserves animalières.

Face à ce fléau, le monde de la protection des rhinocéros est divisé en deux camps et s’écharpe notamment sur la question du commerce de cornes. D’un côté, de grandes ONG considèrent que légaliser la vente peut encourager la demande, et donc le braconnage. De l’autre, des associations et des éleveurs estiment que la surenchère sécuritaire ne permet pas de dissuader les braconniers, puisqu’en face d’eux, les rangers tirent même à balles réelles.

Le Kenya ouvre une enquête après la mort de neuf rhinocéros noirs

  Le Kenya ouvre une enquête après la mort de neuf rhinocéros noirs Le Kenya a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête indépendante pour déterminer la cause de la mort de neuf rhinocéros noirs, une espèce en voie d'extinction, après leur transfert d'un parc national vers un autre. Le ministre du Tourisme, Najib Balala, a indiqué mardi qu'un neuvième animal était mort, après huit vendredi, et que les deux derniers, deux femelles, sont apparemment en bonne santé.Les 11 rhinocéros noirs faisaient partie d'un groupe dont le Kenya Wildlife Service (KWS) avait entamé le mois dernier le transfert vers le parc national de Tsavo Est.

Un bébé rhinocéros essaie de protéger sa mère endormie par des vétérinaires. Le 12 octobre 2017 dans la réserve de Phinda en Afrique du Sud, des vétérinaires ont dû endormir une femelle rhinocéros pour soigner son orteil disloqué. La femelle était accompagnée de son petit qui ne s'est pas laissé faire.

Sa reproduction. Peu importe le sexe, les rhinocéros sont polygames et polyandres, c'est à dire qu'ils peuvent vivre avec plusieurs partenaires. Pour pouvoir s’accoupler, les mâles peuvent aller jusqu’à se battre.

John Hume affirme avoir investi plus de 80 millions d’euros depuis le début de son projet, en 1993. Dans l’idéal, il cherche un riche partenaire financier, prêt à partager les coûts exorbitants pour protéger sa ferme. Oscillant entre espoir et résignation, il explore toutes les possibilités. La dernière en date se trouve dans un milieu bien éloigné de celui du septuagénaire : celui des cryptomonnaies. Début juin, un groupe de traders, de protecteurs des animaux et de vétérinaires a lancé à Johannesburg le « rhinocoin ».

Le principe : chaque « coin » équivaut à un gramme de corne de rhinocéros. Les cornes sont stockées dans un coffre-fort dont l’emplacement est tenu secret. Le rhinocoin peut ensuite être échangé sur une plate-forme en ligne contre des rands, la monnaie sud-africaine, ou des bitcoins. Au final, le procédé est le même que celui de l’étalon-or, sur lequel les grandes monnaies étaient indexées jusqu’au XXe siècle.

« Le débat entre pro- et anti-commercialisation dure depuis des années, et en attendant, les rhinos meurent. Donc on a cherché une approche différente, pour obtenir des fonds afin de financer des actions de terrain, un peu comme Médecins sans frontières, expose Alexandre Wilcox, trader d’une vingtaine d’années spécialisé dans les cryptomonnaies et à l’initiative du projet. Mon oncle élevait des rhinos qui ont été massacrés. En général, les braconniers font un carnage : ils enlèvent les cornes à la hache alors que l’animal est toujours vivant », rapporte-t-il.

Mexique : un rhinocéros charge une voiture en plein zoo (Vidéo)

  Mexique : un rhinocéros charge une voiture en plein zoo (Vidéo) Au Mexique, un rhinocéros a violemment chargé une voiture de touristes qui se trouvaient là. Non Stop Zapping vous montre les images.Énorme frayeur pour les visiteurs du zoo Africam Safari au Mexique. Le parc, conçu pour permettre aux touristes de se déplacer en voiture au milieu des animaux, dans leurs espaces réservés, accueille chaque année des milliers de visiteurs. Traditionnellement, toutes les visites se passent sans encombre... jusqu'à tomber sur un animal un peu mal léché. Non, il ne s'agit pas d'un ours mais d'un rhinocéros. L'imposant animal, pour une raison qu'on ignore, n'a pas apprécié la visite d'une famille sur son territoire.

Pour les articles homonymes, voir Rhinocéros (homonymie). Rhinocéros d'Eugène Ionesco est une pièce de théâtre en trois actes et quatre tableaux, en prose, créée dans une traduction allemande au Schauspielhaus le 6 novembre 1959.

vont maintenant au-delà des frontières de l'Afrique du Sud vers d'autres pays africains, dont la plupart n'ont pas suffisamment de ressources pour protéger la faune. Les rhinocéros reçoivent des injections de drogues immobilisantes, mais ils entendent et ressentent tout ce qui se passe.

Traçage par ADN

À la différence du bitcoin, une monnaie entièrement virtuelle qui connaît une accumulation de piratages, le rhinocoin s’adosse sur un actif physique de haute valeur, explique M. Wilcox. Jusque-là, les cornes de rhinocéros étaient très recherchées, surtout en Asie, pour d’imaginaires vertus médicales, alors qu’en réalité, elles sont uniquement composées de kératine, comme l’ongle humain. « Désormais, on se rend compte que les acquéreurs misent sur l’extinction de l’espèce et veulent de la corne principalement pour sa valeur », assure M. Wilcox. Sur le marché noir, la corne de rhinocéros dépasse le cours de l’or.

Mardi 3 juillet, le rhinocoin s’échangeait à 112 rands (environ 7 euros). Pour l’instant, plus de 600 000 rhinocoins sont en circulation, ce qui correspond à plus de 600 kg de cornes. Lorsqu’un propriétaire de cornes échange un kilo contre 1 000 rhinocoins, la Fondation Rhinocoin en garde 46 % pour financer des actions de protection et ses ­propres coûts. « Le modèle s’adresse aussi bien aux éleveurs privés qu’aux grands parcs nationaux, précise M. Wilcox. Mais chaque corne doit impérativement être tracée par ADN, donc on n’accepte pas les spécimens issus du braconnage. »

Le propriétaire de cornes peut, lui, revendre ses rhinocoins pour financer ses dépenses de fonctionnement et de sécurité. Pour l’instant, John Hume a récupéré environ 2 000 euros grâce à la cryptomonnaie. « Très franchement, il faut encore voir si ça décolle, ajoute-t-il, dubitatif. La triste réalité, c’est que pour l’instant, ces bêtes valent plus mortes que vivantes. »

Un club italien vend ses parts en cryptomonnaie .
C’est une première dans le foot. Rimini, un club de Serie C, troisième division italienne, va voir 25% de ses parts être vendues sous la forme d’une transaction de cryptomonnaie. Officialisée ce lundi par le président Giorgio Grassi, cette opération permet au nouvel acquéreur, le consortium émirati Heritage Sports Holdings, d’entrer dans le conseil d’administration du club ainsi que dans sa gestion des investissements financiers et des joueurs.Saman Ghoddos, l’orgueil avant toutLa société biancorossa s’est félicitée sur son site de « cette manière innovante de participation et avant-gardiste.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!