•   
  •   

Insolite Indre-et-Loire : un homme s'accuse de violences conjugales fictives pour rejoindre son meilleur ami en prison

14:00  09 août  2018
14:00  09 août  2018 Source:   francetvinfo.fr

47 jours de pluie en seulement 24 heures

  47 jours de pluie en seulement 24 heures Des pluies diluviennes se sont abattues sur des dizaines de départements français. Il est tombé l'équivalent de plusieurs semaines de pluie en un jour selon Météo France. © afp.com/GUILLAUME SOUVANT Les pluies diluviennes ont endommagé la route à Vernou-sur-Brenne (Indre-et-Loire) le 11 juin 2018. En attendant "la fin des hostilités", promise par Météo-France pour mercredi, la France continue de vivre au rythme des orages et des inondations avec 22 départements en alerte orange ce mardi matin. Selon BFMTV, il serait tombé l'équivalent de 47 jours de pluie ces dernières 24 heures rien qu'en Île-de-France.

Pour un article plus général, voir Violence familiale. La violence conjugale est la violence exercée par un des conjoints sur l'autre, au sein d'un couple. Elle s’exprime par des agressions verbales, psychologiques, physiques, sexuelles, des menaces ou des contraintes

Tribunal correctionnel du Mans (Sarthe) - Violences conjugales - 18 mois de prison dont 6 avec sursis et maintien en prison - lundi 25 juin -. Lundi 25 juin, un homme comparaît devant le tribunal pour violences sur sa compagne dans la nuit du 22 au 23 juin.

  Indre-et-Loire : un homme s'accuse de violences conjugales fictives pour rejoindre son meilleur ami en prison © Fournis par Francetv info

L'homme a téléphoné à la gendarmerie pour essayer, en vain, de se faire arrêter.

Un homme habitant près d'Amboise (Indre-et-Loire) a tenté, mercredi 8 août, de s'accuser de violences conjugales pour rejoindre son meilleur ami en prison, rapporte jeudi France Bleu Touraine.

Les opérateurs du standard de la gendarmerie ont reçu, en début d'après-midi, l'appel d'un homme visiblement énervé, annonçant qu'il s'apprêtait à frapper son épouse, et appelant les forces de l'ordre à venir l'arrêter pour l'en empêcher.

Sa femme le dénonce et affirme ne pas être menacée

La femme de l'homme s'est ensuite emparée du téléphone pour préciser qu'elle n'était en rien menacée, et qu'elle était assez forte pour répliquer en cas de violences. Elle a expliqué la raison de l'appel de son époux : son mari espérait se faire enfermer à la maison d'arrêt de Tours pour y retrouver son meilleur ami.

Les gendarmes ne se sont pas déplacés, mais ils ont mis en garde l'homme contre les peines encourues par ceux qui appellent pour rien les services de secours.

Les violences conjugales tuent aussi des hommes .
Si les femmes restent les plus exposées aux violences conjugales, ces drames domestiques tuent aussi des hommes. © Sipa Si les femmes restent les plus exposées aux violences conjugales, ces drames domes C'est un phénomène à bas bruit, mais bien réel : en 2016, 34 hommes ont été tués par leur partenaire ou ex-partenaire, dont 3 au sein d'une relation homosexuelle. Un décès tous les douze jours… L'analyse des cas des 28 femmes auteures montre que, comme leur versant masculin, ces homicides sont pour la plupart non prémédités.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!