•   
  •   

Insolite Réforme du bac : les épreuves changent de nom

20:21  30 juin  2020
20:21  30 juin  2020 Source:   msn.com

Réforme du bac : les épreuves changent de nom

  Réforme du bac : les épreuves changent de nom Réforme du bac : les épreuves changent de nomPassé au second plan avec la fermeture des lycées pour cause de Covid-19, le chantier du nouveau baccalauréat ouvert par le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, ne s'est pas arrêté depuis mars. Le comité de suivi du projet a continué de se réunir, virtuellement, pour trouver comment faire passer la pilule des E3C, ces « épreuves communes de contrôle continu », auxquelles doivent désormais se frotter trois fois dans leur scolarité les lycéens de filières générales et technologiques.

Dès la rentrée, la réforme du bac va reprendre avec un fond identique mais de nouveaux aménagements. © LP/Olivier Lejeune Dès la rentrée, la réforme du bac va reprendre avec un fond identique mais de nouveaux aménagements.

Nouveau nom pour une nouvelle vie? A peiné né, ce drôle d'acronyme, les E3C, que les lycéens de 1re ont découvert à l'automne, va déjà changer de nom. L'idée est sur la table du comité de suivi, qui présente ce mardi ses propositions pour améliorer la réforme du baccalauréat, enclenchée depuis un an dans un concert de grincements de dents.

Passé au second plan avec la fermeture des lycées pour cause de Covid-19, le chantier du nouveau baccalauréat ouvert par le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, ne s'est pas arrêté depuis mars. Le comité de suivi du projet a continué de se réunir, virtuellement, pour trouver comment faire passer la pilule des E3C, ces « épreuves communes de contrôle continu », auxquelles doivent désormais se frotter trois fois dans leur scolarité les lycéens de filières générales et technologiques.

«Je me suis rendu compte à quel point les profs sont indispensables»

  «Je me suis rendu compte à quel point les profs sont indispensables» «Libération» suit cette année trois élèves de première, qui nous racontent chaque mois à tour de rôle comment ils vivent la réforme du lycée. Ce mois-ci, Inès, du lycée Albert-Camus à Nîmes, évoque l'impact de la crise sanitaire sur la fin de son année de première. Après la chronique «Bulletin des secondes» l’an dernier, Libération suit cette année trois élèves désormais en classe de première. Cobayes de la réforme du lycée à la sauce Jean-Michel Blanquer, ils nous racontent tous les mois – chacun à leur tour – cette réforme du lycée entre inquiétudes, bonnes et mauvaises surprises.

Ces examens, qui comptent pour 30% de la note finale, sont organisés localement à partir d'une banque commune nationale de sujets, et selon une procédure complexe qui ne satisfait à peu près personne. Les partisans d'un bac en contrôle continu, plus simple et moins cher, les taxent d'inutiles usines à gaz. Le camp des défenseurs du bac traditionnel y voit la fin de l'examen universel et républicain, celui-là même qui donne une valeur à la scolarité de tous les jeunes, y compris les élèves issus de bahuts sans renom.

Une série de boycotts

C'est cette puissante bataille idéologique qui, à l'été 2019, a déclenché une grève inédite des corrections du baccalauréat, sous les yeux stupéfaits de l'opinion publique. Puis à l'automne, des boycotts en chaînes des E3C sont venus perturber la vie de nombreux lycées. Dans certains établissements parisiens, soumis à des blocus et des manifs, les premières épreuves n'avaient toujours pas pu être passées quand le coup de tonnerre du confinement a stoppé net, mi-mars, la vie des classes.

Le référendum sur la réforme constitutionnelle aura lieu le 1er juillet en Russie

  Le référendum sur la réforme constitutionnelle aura lieu le 1er juillet en Russie Le référendum sur la réforme constitutionnelle aura lieu le 1er juillet en Russie : cette réforme validée par le Parlement renforce les pouvoirs présidentiels et prolonge les mandats pour Vladimir Poutine. © Fournis par Euronews Le 1er juillet : c'est cette date que le président russe a choisi pour la tenue du référendum constitutionnel. Le 1er juillet, les Russes sont appelés à donner leur avis sur la réforme de la constitution. Juste un avis, car elle a déjà été adopté par le parlement, de toute façon.

Mais dès la rentrée, la réforme va reprendre. Avec un fond identique mais de nouveaux aménagements destinés à pacifier le climat et simplifier le paysage pour les familles. Ainsi, le nom techno d'E3C pourrait disparaître au profit d'une formule bien plus connue : « devoirs communs sur table ». Tout cela pour ça?

Au lieu de ressembler à des mini-bacs, ces rendez-vous se rapprocheraient davantage des évaluations ordinaires que connaissent les élèves : ils en auraient la correction plus rapidement, sans passer par une fastidieuse commission d'harmonisation académique, et les conseils d'administration des lycées en voteraient l'organisation, manière de donner voix au chapitre aux lycéens et parents qui y siègent.

Des garde-fous pour garantir l'équité entre les candidats

Cependant, des garde-fous resteraient en place afin de garantir l'équité entre les candidats : des copies anonymes, corrigées par d'autres professeurs que ceux de l'élève, une harmonisation des notes en fin de terminale pour corriger les biais locaux…

Par ailleurs, les familles seraient informées dès la rentrée de l'ensemble du calendrier scolaire. La date des devoirs communs de toute l'année bien sûr, celle des épreuves terminales du bac mais aussi celles de Parcoursup, le processus d'orientation post-bac, qui au fil des années est devenu le vrai cap de passage dans l'enseignement supérieur.

Ces inflexions, ciselées pour recueillir l'assentiment d'organisations syndicales aux visions opposées, devraient être présentées et débattues ce mardi après-midi. Le ministre de l'Education devrait rendre ses arbitrages dans la foulée.

Education : Capes, Agreg... Les concours de l’enseignement reprogrammés à partir du 16 juin .
Le ministère de l’Education a annoncé ce vendredi que les concours de l’enseignement allaient être reprogrammés à partir du 16 juin prochain et jusqu’à la mi-juillet © Pixabay/ F1Digitals Les concours de l'enseignement sont reportés du 15 juin à mi-juillet ENSEIGNANTS - Le ministère de l’Education a annoncé ce vendredi que les concours de l’enseignement allaient être reprogrammés à partir du 16 juin pro Les concours de l’enseignement, tels que le Capes ou l’Agreg, se dérouleront entre le 16 juin et mi-juillet a décidé le ministère de l’Education.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!