•   
  •   

Insolite Une étudiante simule son enlèvement pour obtenir une rançon de ses parents

16:55  13 avril  2018
16:55  13 avril  2018 Source:   lefigaro.fr

France-Philippe appelle à un "sursaut national" pour l'autisme

  France-Philippe appelle à un Edouard Philippe a appelé vendredi à un "sursaut national" pour l'autisme afin de rattraper les retards dans le repérage, la scolarisation et l'insertion professionnelle, en présentant une statégie 2018-2022 dotée de 344 millions d'euros.A cette somme s'ajouteront 53 millions de crédits 2018 issus du précédent plan, doté de 205 millions, qui doivent financer 1.500 places en établissements et services médico-sociaux.

Une étudiante simule son enlèvement pour obtenir une rançon de ses parents . Bonoua En pleine nuit : Un inconnu tire sur un planteur qui déféquait dans la broussaille.

Une étudiante simule son enlèvement pour obtenir une rançon de ses parents . Wang Yimei, étudiante chinoise dans une école d’art californienne, reconnaît avoir voulu soutirer 85.000 dollars à ses parents .

etudiant: L’étudiante a été retrouvée saine et sauve dans un motel de Pasadena, dans la banlieue de Los Angeles. © Shutterstock/Sharon Wildie L’étudiante a été retrouvée saine et sauve dans un motel de Pasadena, dans la banlieue de Los Angeles.

Wang Yimei, étudiante chinoise dans une école d’art californienne, reconnaît avoir voulu soutirer 85.000 dollars à ses parents. Un scénario qui a très bien marché...Au début.

Un enlèvement avec demande de rançon. C’est le scénario imaginé par Wang Yimei pour obtenir une grosse somme d’argent de la part de ses parents. L’étudiante à l’Art Center College of Design de Pasadena, dans la banlieue de Los Angeles, envoie à ses parents installés en Chine une photo d’elle ligotée et bâillonnée, comme le rapporte le média local Pasadena Star News. Son objectif? Obtenir d’eux 85.000 dollars (69.000€). Ses parents signalent son enlèvement aux autorités locales qui se lancent à sa recherche.

Affaire Maëlys : la fillette morte à cause d'une gifle, selon Nordahl Lelandais

  Affaire Maëlys : la fillette morte à cause d'une gifle, selon Nordahl Lelandais On en sait un peu plus sur les déclarations que Nordahl Lelandais a faites au juge d'instruction concernant la mort de la petite Maëlys lors de son audition du 19 mars dernier. Un mois après ses premiers aveux, en février, où il avait dit avoir "involontairement" tué Maëlys et conduit les enquêteurs sur les lieux de la dépouille, Nordahl Lelandais a donné plus de précisions sur la façon dont l'enfant serait morte.

Elle simule son enlèvement pour soutirer de l'argent à ses parents . Une étudiante californienne a bidonné sa propre disparition afin d' obtenir une rançon de 85 000 dollars de ses parents . Elle a été arrêtée et placée à garde à vue.

Elle simule son enlèvement pour soutirer de l'argent à ses parents . Une étudiante californienne a bidonné sa propre disparition afin d' obtenir une rançon de 85 000 dollars de ses parents . Elle a été arrêtée et placée à

En moins de 24 heures, la police retrouve l’étudiante saine et sauve dans un motel de la ville. Entre-temps, les parents ont effectué le virement de la somme demandée.

La supercherie est rapidement découverte. La jeune femme de 20 ans est arrêtée pour soupçons d’extorsion. Elle a reconnu avoir voulu arnaquer ses propres parents. Gardée à vue, l’étudiante a été libérée contre le versement d’une caution de 30.000 dollars.

En 2013, toujours aux États-Unis, un étudiant avait simulé son enlèvement, non pas pour obtenir pour une rançon mais pour cacher à ses parents son échec aux examens. Aftab Aslam, inscrit à la Georgia Gwinnett College d’Altanta, s’était réfugié pendant une semaine avant de rentrer par lui-même chez ses parents. Il a maintenu sa version selon laquelle il avait été drogué et tenu en captivité. Le mensonge a été mis à jour après un interrogatoire du FBI. En 2014, Alexandre, un jeune bordelais, a été jugé devant un tribunal correctionnel pour avoir simulé un kidnapping dans son lycée de Libourne quelques mois auparavant. L’administration de son lycée a porté plainte contre le jeune homme et l’un de ses complices.

Tolbiac : Une étudiante raconte la violence de l’évacuation (Vidéo) .
Alors que les étudiants de plusieurs universités sont mobilisés contre la réforme de l’accès à l’université, le blocage de Paris Tolbiac a été levé ce vendredi 20 avril après une vaste opération de police. Pour franceinfo, une étudiante sur place a raconté la violence de l’évacuation. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.Après quelques jours de blocage, l’université Paris Tolbiac a finalement été évacuée très tôt ce vendredi 20 avril par les CRS. Sur le site Pierre Mendès-France, une tour de 22 étages qui est occupée depuis le 26 mars dernier, au moins une centaine de policiers ont pénétré dans les locaux à 5 heures du matin : "Les flics [sont venus]. Nous, on [était] extrêmement pacifiques.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!