•   
  •   

Monde Des violences éclatent dans les villes arabo-juives d'Israël

16:35  12 mai  2021
16:35  12 mai  2021 Source:   fr.reuters.com

Féminicide de Mérignac. Quatre questions sur les défaillances dans le suivi du conjoint

  Féminicide de Mérignac. Quatre questions sur les défaillances dans le suivi du conjoint Mardi 4 mai, une femme de 31 ans, mère de trois enfants, a été tuée par son conjoint à Mérignac, en Gironde. L’homme avait déjà été condamné pour des faits de violences conjugales. Ce nouveau féminicide a suscité beaucoup d’émotion et soulève à nouveau de nombreuses questions sur le suivi des auteurs de ces violences. Qu’en était-il pour le mari de la victime ? Le drame suscite l’émoi et interroge sur la gestion par les autorités des conjoints violents.

ISRAEL-PALESTINIENS-VIOLENCES:Des violences éclatent dans les villes arabo-juives d'Israël

DES VIOLENCES ÉCLATENT DANS LES VILLES ARABO-JUIVES D'ISRAËL © Reuters/RONEN ZVULUN DES VIOLENCES ÉCLATENT DANS LES VILLES ARABO-JUIVES D'ISRAËL

par Rami Ayyub et Ronen Zvulun

ISRAEL (Reuters) - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré mercredi l'état d'urgence dans la ville de Lod, proche de Tel Aviv, où des affrontements ont éclaté entre habitants juifs et arabes comme dans d'autres villes judéo-arabes de l'Etat hébreu, sur fond d'affrontements entre Israël et le Hamas.

"Nous avons perdu le contrôle de la ville et des rues", a déclaré le maire de la ville, Yair Revivo, à Channel 12 News, après plusieurs nuits de violentes confrontations au cours desquelles un Arabe a été tué et de nombreux autres ont été blessés.

Israël intensifie ses raids à Gaza, nouvelles émeutes nocturnes

  Israël intensifie ses raids à Gaza, nouvelles émeutes nocturnes Plusieurs jours après le regain de tensions entre Israël et les Territoires palestiniens, les frappes israéliennes et tirs de roquettes palestiniennes continuent de se répondre ce jeudi 13 mai. Une nouvelle réunion du Conseil de sécurité de l’ONU est attendue vendredi. Peu après minuit ce jeudi 13 mai, les alertes à la roquette ont retenties pour la première fois depuis lundi dans le nord d’Israël, tout en reprenant dans le sud du pays et la métropole de Tel Aviv. Cinq personnes ont été blessées quand une roquette s'est abattue dans un complexe résidentiel de Petah Tikva, près de Tel Aviv, selon les secouristes.

La police a arrêté des dizaines de personnes au cours de la nuit à Lod et dans des villes à majorité arabe du centre et du nord d'Israël, notamment Umm al-Fahm, le long de la frontière avec la Cisjordanie, et Jisr al-Zarqa sur la côte méditerranéenne.

À Lod, des rouleaux de la Torah ont été sortis en toute hâte d'une synagogue incendiée. Dans la ville côtière d'Acre, Uri Buri, un restaurant de poisson appartenant à des Juifs, a été incendié et certains résidents arabes ont déclaré qu'ils avaient peur de sortir de chez eux.

À Jaffa, près de Tel Aviv, des manifestants arabes ont affronté la police qui a tiré des grenades incapacitantes pour les disperser.

Des responsables de la sécurité ont déclaré qu'ils avaient réaffecté 16 bataillons de police des frontières de la Cisjordanie occupée à Lod et à d'autres villes israéliennes en raison de ces violences.

Israël masse des soldats près de Gaza, pas de réunion de l'ONU

  Israël masse des soldats près de Gaza, pas de réunion de l'ONU Israël a déployé jeudi 13 mai des chars et des blindés le long de la frontière avec l'enclave palestinienne de Gaza, au quatrième jour d'un nouveau conflit sanglant accompagné d'une éruption de violences entre Juifs et Arabes en territoire israélien. Une intervention terrestre, présentée comme l'une des options par l'armée, aggraverait le conflit ayant déjà coûté la vie depuis lundi à 83 Palestiniens dont 17 enfants dans la bande de Gaza sous contrôle des islamistes du Hamas, et à sept personnes, parmi lesquelles un enfant et un soldat en Israël.


Vidéo: Frappes meurtrières sur Gaza après des tirs de roquettes (Dailymotion)

La minorité arabe d'Israël - palestinienne par héritage, israélienne par citoyenneté, qui représente 21% de la population israélienne - descend principalement des Palestiniens qui ont vécu sous la domination coloniale ottomane puis britannique avant de rester en Israël après la création du pays en 1948.

La plupart d'entre eux parlent l'arabe et l'hébreu et se sentent proches des Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza occupés. Ils se plaignent souvent d'une discrimination systémique, d'un accès inéquitable au logement, aux soins de santé et aux services éducatifs.

PROTESTATIONS PRO-PALESTINIENNES

La tension est montée d'un cran dans les villes arabo-juives depuis le début, lundi soir, des raids de représailles israéliens à des tirs de roquettes du Hamas en réponse aux violences qui secouent depuis des jours Jérusalem.

DIRECT. Tensions entre Israël et Palestine : plus de 100 morts depuis le début de la semaine

  DIRECT. Tensions entre Israël et Palestine : plus de 100 morts depuis le début de la semaine DIRECT. Tensions entre Israël et Palestine : plus de 100 morts depuis le début de la semaineLes événements du jour

"Nous condamnons le fait que la solidarité et la cohésion de notre peuple avec nos frères de Jérusalem et de la bande de Gaza entraînent des actes de sabotage de biens publics et privés, comme cela se produit actuellement à l'entrée d'Umm al-Fahm", a déclaré Samir Mahamid, le maire de cette ville.

Les quartiers où résident des Arabes, notamment à Lod et Jaffa, ont été parmi ceux où les sirènes ont été déclenchées par les tirs de roquettes. Deux habitants de Lod ont été tués mercredi lorsqu'un véhicule a été touché par une roquette, selon la police israélienne.

À Haïfa et Jaffa, ainsi que dans la ville arabe de Nazareth, des manifestants arabes ont brandi des drapeaux palestiniens et scandé des slogans pour soutenir les Palestiniens qui risquent d'être expulsés du quartier de Cheikh Jarrah à Jérusalem-Est dans le cadre d'un contentieux en justice.

Les citoyens arabes d'Israël faisaient partie des milliers de manifestants qui ont affronté ces derniers jours la police israélienne près de la mosquée Al-Aqsa et ailleurs dans la vieille ville de Jérusalem.

Un porte-parole du groupe militant islamiste Hamas à Gaza a encouragé les citoyens arabes à "se lever" contre "notre ennemi et le vôtre".

(Rami Ayyub, Ronen Zvulun, version française Hayat Gazzane, édité par Jean-Stéphane Brosse)

POINT DE VUE. Proche-Orient : « jouer avec le feu à Jérusalem » .
« Jérusalem peut être la ville de la réconciliation entre les trois religions du livre, ou le point de départ d’un embrasement global de la région », selon Dominique Moisi, conseiller spécial de l’Institut Montaigne On ne joue pas avec des allumettes près d’un baril de poudre. La vielle ville de Jérusalem qui abrite les lieux saints des trois monothéismes est, sur le plan émotionnel, un baril de poudre. Après deux semaines de violence, on se rapproche peut-être d’une trêve sur le terrain. Aussi convient-il de revenir sur l’origine de cette dernière explosion dont le point de départ a été Jérusalem.

usr: 1
C'est intéressant!