•   
  •   

Monde Affrontements au Proche-Orient : violences dans plusieurs villes d’Israël, tir de roquettes depuis le Liban

22:30  13 mai  2021
22:30  13 mai  2021 Source:   abonnement.leparisien.fr

Escalade au Proche-Orient : 20 morts dont neuf enfants à Gaza, 150 roquettes tirées sur Israël

  Escalade au Proche-Orient : 20 morts dont neuf enfants à Gaza, 150 roquettes tirées sur Israël L'Union européenne a appelé les deux parties à mettre fin à cette «flambée de violences» © Khalil Hamra/AP/SIPA Israël a procédé à des frappes aériennes à Gaza dans la nuit du 10 au 11 mai 2021.

Le Parisien © Fournis par Le Parisien Le Parisien

À l’heure d’affrontements sanglants avec les islamistes du Hamas établis dans la bande de Gaza, et d’émeutes dans ses villes judéo-arabes, Israël semble plongé dans un double conflit. Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, ordonne ce jeudi un renforcement « massif » des forces de sécurité dans les villes mixtes israéliennes, où cohabitent juifs et arabes, pour tenter d’endiguer les violences de ces derniers jours.

Le Hamas avait lancé lundi une première salve de roquettes vers Israël en guise de « solidarité » avec les centaines de Palestiniens blessés dans des heurts avec la police israélienne sur l’Esplanade des mosquées, lieu saint de l’islam et portion de la ville sainte illégalement occupée et annexée par Israël, selon le droit international. Depuis, l’armée israélienne a indiqué avoir mené 600 frappes sur la bande de Gaza, tandis que le Hamas a tiré plus de 1600 roquettes vers Israël.

Israël intensifie ses raids à Gaza, alerte à la roquette dans le nord du pays

  Israël intensifie ses raids à Gaza, alerte à la roquette dans le nord du pays Quelque 1 500 roquettes ont été tirées vers l’État hébreu depuis le début de la semaine par différents groupes armés palestiniens. En représailles, Israël continue à bombarder Gaza, où le dernier bilan fait état de 67 morts, dont 17 enfants, et près de 400 blessés. Israël avait des airs ce jeudi 13 mai de pays plongé dans un double conflit, à l’heure d’affrontements sanglants avec les islamistes du Hamas établis dans la bande de Gaza, et d’émeutes dans ses villes judéo-arabes.

L’aéroport de Ramon visé

Après une nuit de mercredi à jeudi à nouveau troublée par les roquettes, les tirs ne se sont pas dissipés à l’aube. Ce jeudi, le mouvement islamiste Hamas a affirmé avoir lancé une énorme roquette de 250 kg en direction du second aéroport d’Israël, celui de Ramon, dans le sud du pays. Le Hamas appelle les transporteurs aériens à « suspendre » tous leurs vols vers l’Etat hébreu.

Au cours des dernières heures, des vols à destination de l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv avaient été déroutés vers cet aéroport, en raison de premières salves de roquettes du Hamas vers la métropole Tel-Aviv. Le Hamas appelle désormais les compagnies aériennes internationales « à interrompre immédiatement leurs vols vers tout aéroport » en Israël. American Airlines et United Airlines en ont déjà pris acte, et ont suspendu leurs vols en Israël jusqu’au 15 mai au moins.

Troisième nuit d'affrontements entre Israël et le Hamas, aucun répit en vue

  Troisième nuit d'affrontements entre Israël et le Hamas, aucun répit en vue Le conflit meurtrier entre Israël et le Hamas se poursuit jeudi avec des frappes israéliennes sur la bande de Gaza et des tirs de roquettes du mouvement islamiste vers l'Etat hébreu, par ailleurs confronté à un autre "front" avec des émeutes dans des villes judéo-arabes. Si celle-ci semble avoir retrouvé son calme jeudi, de nombreuses villes en Israël ont, elles, été le théâtre "d'émeutes" nocturnes dans des villes judéo-arabes. A la suite des multiples salves de roquettes vers le territoire israélien depuis quatre jours, tous les vols en direction de l'aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv sont déroutés jusqu'à nouvel ordre, ont annonc

Des roquettes tirées depuis le Liban

Le Hezbollah est-il entré dans la danse ? Ce jeudi soir trois roquettes visant la côte israélienne ont été tirées depuis le Liban Sud. Selon les forces armées israéliennes, ces tirs ont fini en pleine mer sans faire de blessés. Mais ce tire implique militairement un adversaire de plus pour le gouvernement israélien qui masse déjà des troupes à la frontière de Gaza.

Le Hamas déplore 83 Palestiniens tués, dont 17 enfants

Pendant ce temps, l’aviation israélienne frappait des positions du Hamas dans la bande de Gaza, micro-territoire palestinien peuplé de deux millions d’habitants et sous blocus israélien, ciblant entre autres des locaux liés aux opérations de « contre-renseignement » du Hamas et la résidence d’Iyad Tayeb, un commandant du mouvement.

DIRECT. Tensions entre Israël et Palestine : plus de 100 morts depuis le début de la semaine

  DIRECT. Tensions entre Israël et Palestine : plus de 100 morts depuis le début de la semaine DIRECT. Tensions entre Israël et Palestine : plus de 100 morts depuis le début de la semaineLes événements du jour

Selon un nouveau bilan du Hamas communiqué ce jeudi, les frappes israéliennes menées depuis lundi portent à 83 le nombre de Palestiniens tués. Parmi eux figurent 17 enfants. De plus, 487 personnes ont été blessées, indique le Hamas après une nouvelle nuit de frappes sur l’enclave et de tirs de roquettes en direction du territoire israélien.

Le mouvement islamiste avait annoncé mercredi le décès du chef de sa branche militaire pour la ville de Gaza, la principale du territoire palestinien, tandis que les services de renseignement intérieurs israéliens ont annoncé le décès de plusieurs autres ténors de l’organisation.

L’aviation israélienne a pulvérisé une tour de plus de dix étages abritant des bureaux de la chaîne palestinienne Al-Aqsa. « En représailles au raid sur la tour Al-Shorouk et à la mort d’un groupe de dirigeants », le Hamas a lancé mercredi soir plus d’une centaine de roquettes vers Israël.

Des premiers heurts à l'escalade, l'embrasement entre Israël et la Palestine en six actes

  Des premiers heurts à l'escalade, l'embrasement entre Israël et la Palestine en six actes Les Israéliens et les Palestiniens sont engagés depuis début mai dans l'une des plus importantes escalades de violences de ces dernières années. Récit de près de deux semaines sous tension. © afp.com/MOHAMMED ABED Des roquettes sont tirées depuis la bande de Gaza, enclave palestinienne sous contrôle du Hamas, en direction d'Israël, le 16 mai 2021 La tension ne faiblit pas au Proche-Orient. L'armée israélienne a indiqué avoir mené ce dimanche une frappe sur le domicile du chef du bureau politique du Hamas dans la bande de Gaza, Yahya Sinouar, sans préciser s'il s'y trouvait.

Sept morts côté israélien

En Israël, sept personnes ont été tuées, parmi lesquelles un enfant de 6 ans, Ido Avigal, et un soldat. Des centaines de personnes ont par ailleurs été blessées par les tirs de roquettes. Ces nouvelles frappes ont fait passer à environ 1500 le nombre de roquettes tirées vers l’Etat hébreu depuis le début de la semaine.

« Nous sommes dans une situation d’urgence […] et il est maintenant nécessaire de renforcer de façon massive les forces sur le terrain », a déclaré le ministre de la Défense Benny Gantz ce jeudi matin, dans un communiqué annonçant le rappel de dix compagnies de gardes-frontières opérant d’habitude en Cisjordanie occupée.

Des émeutes nocturnes

Israël a déployé ce jeudi des chars et des blindés le long de la frontière avec la bande de Gaza où les échanges de tirs meurtriers continuent. « Nous sommes prêts et nous continuons à nous préparer à différents scénarios », a déclaré le porte-parole de l’armée, Jonathan Conricus, précisant qu’une invasion terrestre était « un des scénarios ».

De nombreuses villes israéliennes ont été théâtres « d’émeutes » nocturnes. Des militants d’extrême droite ont manifesté à travers le pays, provoquant des affrontements avec les forces de l’ordre, et parfois des Arabes israéliens.

Israël / Palestine: l'Égypte, une "boîte aux lettres" incontournable

  Israël / Palestine: l'Égypte, une MOYEN-ORIENT - “On soutient l’idée d’une médiation égyptienne, parce que les Égyptiens -comme les Jordaniens- parlent à tout le monde dans la région.” Voici ce que déclarait ce lundi 17 mai Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement français, au matin d’une visite du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi à Paris pour rencontrer Emmanuel Macron et évoquer notamment les affrontements entre Israël et les Palestiniens qui endeuillent tragiquement le Moyen-Orient ces derniers jours.

La diffusion, en direct à la télévision mercredi soir, du lynchage d’un homme, considéré comme arabe par ses agresseurs, près de Tel-Aviv, a provoqué une onde de choc. Ces images insoutenables montrent un homme sorti de force de sa voiture puis roué de coups par une foule, jusqu’à ce qu’il perde connaissance.

VIDÉO. Tensions entre Israël et Palestine : le « Dôme de fer » contre les roquettes lancées depuis Gaza

« Ce qu’il se passe depuis ces derniers jours dans les villes d’Israël est insupportable… rien ne justifie le lynchage d’Arabes par des juifs et rien ne justifie le lynchage de juifs par des Arabes », a déclaré dans la nuit Benyamin Netanyahou, disant qu’Israël était confronté à un « combat sur deux fronts ».

«Une guerre à Gaza serait dévastatrice»

A l’international, une troisième réunion en urgence du Conseil de sécurité de l’ONU, publique cette fois-ci, est attendue vendredi. Lors des deux premières, les Etats-Unis se sont opposés à l’adoption d’une déclaration commune pour faire arrêter les affrontements, la jugeant « contre-productive » à ce stade.

Washington a toutefois annoncé l’envoi d’un émissaire en Israël et dans les Territoires palestiniens pour exhorter une nouvelle fois à la « désescalade », tandis que Moscou a appelé à une réunion d’urgence du Quartet sur le Proche-Orient (UE, Russie, USA, ONU). Mais le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, qui s’est entretenu au téléphone en soirée avec le président américain Joe Biden, a dit vouloir « continuer » à frapper et affaiblir les « capacités militaires » du Hamas.

Le président palestinien Mahmoud Abbas s’est lui entretenu avec le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken pour lui demander de faire « cesser les attaques israéliennes ». Israël et le Hamas se dirigent vers une « guerre à grande échelle », a alerté l’émissaire de l’ONU pour le Proche-Orient Tor Wennesland. « Une guerre à Gaza serait dévastatrice, dit-il, et ce sont les gens ordinaires qui en paieraient le prix », dans ce territoire palestinien miné par un taux de chômage avoisinant 50 %.

Le président russe Vladimir Poutine et le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres ont appelé ce jeudi Israéliens et Palestiniens à mettre fin aux affrontements meurtriers en cours. « Avec l’escalade du conflit israélo-palestinien, nous constatons que la première des priorités est la fin des violences des deux côtés et la sécurité de la population civile », a déclaré dans un communiqué la présidence russe. Les deux dirigeants ont réitéré le principe d’une solution à deux Etats sur la base des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

Israël frappe le "nombre d'objectifs" au Liban peu après les ensembles de bidennes d'escalade anti-escalation .
PRÉSIDENT JOE Biden appelle à Israël à retirer son recours à la force dans le conflit avec le Hamas avec le Hamas, mais il semble avoir fait peu pour changer les plans du Premier ministre Benjamin Netanyahu .

usr: 0
C'est intéressant!