•   
  •   

Monde Ethiopie : dans le Tigré, les habitants de Mekelle face à une économie sinistrée par le conflit

05:15  15 mai  2021
05:15  15 mai  2021 Source:   rfi.fr

Ethiopie: MSF s'inquiète de niveaux "alarmants" de malnutrition au Tigré

  Ethiopie: MSF s'inquiète de niveaux Médecins sans frontières (MSF) s'est inquiété dans un communiqué publié mercredi de la malnutrition alarmante observée dans certaines zones de la région du Tigré, dans le nord de l'Ethiopie, en proie depuis 6 mois à la guerre.Cette situation devrait se dégrader avec l'arrivée prochaine de la saison des pluies, ajoute l'ONG.MSF souligne que les habitants peinent à accéder aux sites de distribution alimentaire et déplorent que l'aide se limite aux principales localités, "n'atteignant pratiquement jamais" les zones rurales.

Vue d'une artère de la ville de Mekelle (image d'illustration) © REUTERS - MAGGIE FICK Vue d'une artère de la ville de Mekelle (image d'illustration)

La guerre du Tigré plombe l’économie. Depuis novembre, la guerre entre le pouvoir central et l’ancien pouvoir local du TPLF a entraîné des milliers de morts, une insécurité généralisée et une grave crise économique. Dans la capitale, Mekelle, si la situation est plutôt calme, la population peine à vivre normalement. Reportage.

Avec notre envoyé spécial à Mekelle, Sébastien Németh

Trois ans qu’Ezzedine Abdallah tient un magasin d’alimentation. Jamais il n’a subi une telle crise et surtout une telle flambée des prix. « Les grossistes d’Addis Abéba ont peur d’envoyer leurs produits au Tigré, parce que leur camion pourrait être attaqué. En plus il y a le Covid-19 et les invasions de criquets. Tout cela entraîne des pénuries et les prix montent. »

Le chef de l'Eglise orthodoxe éthiopienne accuse le gouvernement de vouloir "détruire" le Tigré

  Le chef de l'Eglise orthodoxe éthiopienne accuse le gouvernement de vouloir Le gouvernement veut "détruire le Tigré", "effacer les Tigréens de la surface de la Terre": le chef de l'Eglise orthodoxe éthiopienne a lancé samedi de rares et fortes accusations contre les autorités de son pays, qui mènent une opération militaire dans cette région. Cette déclaration enregistrée par le patriarche Abune Mathias, lui-même originaire du Tigré, a été diffusée après avoir été acheminée hors d'Éthiopie par un de ses amis, car ses précédentes tentatives de s'exprimer sur le conflit ont été "étouffées et censurées", affirme-t-il.

Face à l’inflation, les habitants rationnent leurs achats. Terlay rentre chez lui avec un kilo de bananes acheté à prix d’or. « Leur prix a doublé. C’est à cause de la situation générale. Les routes sont bloquées. Les marchandises arrivent difficilement et deviennent plus rares. Aujourd’hui, ma famille à la campagne me ramène certains produits devenus trop chers ici. Et puis on ne dépense plus en loisirs. On est en guerre. Donc le soir on ne sort pas. »

La situation est même devenue intenable et de nombreux commerces ont fermé. Tedros vend du matériel de construction. Il ne travaille plus depuis six mois. « Quand l’armée est arrivée en ville, des voleurs ont attaqué les commerces. Nous avons été braqués. Le matériel qu’on a pu sauver a été ramené chez nous. Depuis on reste fermés. Pour l’instant on vit sur nos économies. »

Pour les habitants, seule la paix pourrait rétablir la situation. Or les observateurs estiment qu’au contraire, l’insécurité ne fait qu’augmenter au fil des mois.

A lire et à écouter : Éthiopie : à Mekelle, une économie en berne et une insécurité grandissante

Conflit du Tigré en Éthiopie. Washington impose des restrictions de visa .
Les États-Unis vont imposer des restrictions de visa à des responsables érythréens et éthiopiens. Ils accusent ces derniers d’avoir mis de l’huile sur le feu dans le conflit au Tigré. Les États-Unis vont imposer des restrictions de visa à des responsables érythréens et éthiopiens accusés d’avoir mis de l’huile sur le feu dans le conflit au Tigré, déplorant qu’ils n’aient « pas pris de mesures significatives pour mettre fin aux hostilités ».

usr: 6
C'est intéressant!