•   
  •   

Monde Conflit israélo-palestinien : Bombardements mortels à Gaza et Tel-Aviv, l’Égypte ouvre sa frontière

18:25  15 mai  2021
18:25  15 mai  2021 Source:   20minutes.fr

Israël: les acteurs du conflit israélo-palestinien sont-ils toujours les mêmes?

  Israël: les acteurs du conflit israélo-palestinien sont-ils toujours les mêmes? INTERNATIONAL - Qui soutient qui, pourquoi et dans quelle mesure? Depuis une semaine, l’escalade de violences dans le conflit israélo-palestinien a connu une résonnance mondiale, sur fond de refus de la politique colonialiste d’Israël en Cisjordanie occupée et de riposte du Hamas. Ce mercredi, l’armée israélienne indiquait que “plus de 1000 roquettes” ont été tirées de Gaza depuis lundi soir, faisant au moins 5 victimes. De son côté, leCes affrontements ont entraîné des condamnations régionales et internationales aux tonalités diverses et révélatrices.

Ce conflit a fait depuis lundi plus de 130 morts palestiniens dont une quarantaine enfants, et des centaines de blessés dans la bande de Gaza, selon un dernier bilan palestinien. En Israël, neuf personnes ont été tuées, dont un enfant, et près de 600 blessées

Un pompier palestinien coordonne l'action des secours après une frappe israélienne sur Rafah , dans le sud de la bande de Gaza, le 15 mai 2021. © SAID KHATIB / AFP Un pompier palestinien coordonne l'action des secours après une frappe israélienne sur Rafah , dans le sud de la bande de Gaza, le 15 mai 2021. VIOLENCES - Ce conflit a fait depuis lundi plus de 130 morts palestiniens dont une quarantaine enfants, et des centaines de blessés dans la bande de Gaza, selon un dernier bilan palestinien. En Israël, neuf personnes ont été tuées, dont un enfant, et près de 600 blessées

Un Israélien de 50 ans a été tué ce samedi midi à Ramat Gan, dans la banlieue de Tel-Aviv, après des tirs de roquette depuis la bande de Gaza, a indiqué sur Twitter Micky Rosenfeld, porte-parole de la police israélienne. Les services de secours israéliens ont précisé dans un communiqué que l’homme, retrouvé « grièvement blessé », n’avait pas pu être réanimé.

Troisième nuit d'affrontements entre Israël et le Hamas, aucun répit en vue

  Troisième nuit d'affrontements entre Israël et le Hamas, aucun répit en vue Le conflit meurtrier entre Israël et le Hamas se poursuit jeudi avec des frappes israéliennes sur la bande de Gaza et des tirs de roquettes du mouvement islamiste vers l'Etat hébreu, par ailleurs confronté à un autre "front" avec des émeutes dans des villes judéo-arabes. Si celle-ci semble avoir retrouvé son calme jeudi, de nombreuses villes en Israël ont, elles, été le théâtre "d'émeutes" nocturnes dans des villes judéo-arabes. A la suite des multiples salves de roquettes vers le territoire israélien depuis quatre jours, tous les vols en direction de l'aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv sont déroutés jusqu'à nouvel ordre, ont annonc

Le mouvement islamiste Hamas a indiqué avoir tiré une salve de roquettes en représailles à une frappe israélienne « contre des femmes et des enfants » à Gaza. Peu de temps après, des sirènes d’alarme ont retenti à Tel-Aviv. Dix membres d’une famille palestinienne, parmi lesquels huit enfants et deux femmes, ont été tués ce samedi matin dans cette frappe, selon les secours palestiniens.

« Massacre odieux »

Le raid a touché la maison de la famille Abou Hattab, dont la mère et quatre enfants âgés de cinq à 15 ans ont été tués dans le camp de réfugiés Al Shati, ont indiqué des sources paramédicales. Quatre de leurs cousins, âgés de huit à 14 ans, et leur mère sont également morts alors qu’ils leur rendaient visite à l’occasion de la fête de l’Aïd el-Fitr, selon cette source. Les deux pères, alors à l’extérieur de la bâtisse, ont survécu, comme un bébé de cinq mois qui a été hospitalisé. « Ils (les enfants) étaient en sécurité dans leur maison, ils ne portaient pas d’armes, ils n’ont pas tiré de roquettes », a témoigné Mohammad Al Hadidi, l'un d'eux.

Affrontements au Proche-Orient : violences dans plusieurs villes d’Israël, tir de roquettes depuis le Liban

  Affrontements au Proche-Orient : violences dans plusieurs villes d’Israël, tir de roquettes depuis le Liban Affrontements au Proche-Orient : violences dans plusieurs villes d’Israël, tir de roquettes depuis le LibanLe Hamas avait lancé lundi une première salve de roquettes vers Israël en guise de « solidarité » avec les centaines de Palestiniens blessés dans des heurts avec la police israélienne sur l’Esplanade des mosquées, lieu saint de l’islam et portion de la ville sainte illégalement occupée et annexée par Israël, selon le droit international. Depuis, l’armée israélienne a indiqué avoir mené 600 frappes sur la bande de Gaza, tandis que le Hamas a tiré plus de 1600 roquettes vers Israël.

Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a dénoncé dans un communiqué « un massacre odieux dans le camp d’Al-Shati ». L’armée israélienne a de son côté annoncé dans la nuit au moins cinq frappes sur l’ensemble de la bande de Gaza. Parmi les cibles visées, selon un communiqué de l’armée, se trouvait l’un des quartiers généraux de Taoufik Abou Naim, commandant des forces de sécurité du Hamas, ainsi que plusieurs « sites de lancement de roquette » dans le nord et le sud de l’enclave et des bâtiments « du renseignement militaire » du Hamas.

Ouverture « exceptionnelle » de la frontière

L’Egypte a « exceptionnellement ouvert » ce samedi sa frontière terrestre avec Gaza, le passage de Rafah, pour permettre « l’entrée de dix ambulances égyptiennes dans la bande de Gaza afin de transporter des blessés Palestiniens (en vue) de les traiter en Egypte », a indiqué une source médicale égyptienne sous couvert d’anonymat. Le terminal de Rafah est la seule ouverture de la bande de Gaza sur le monde qui ne soit pas contrôlée par Israël. L’Etat hébreu impose un blocus sur l’enclave palestinienne depuis plus d’une décennie.

Pourquoi la manifestation pro palestinienne à Paris a-t-elle été interdite ?

  Pourquoi la manifestation pro palestinienne à Paris a-t-elle été interdite ? Les manifestants entendent braver l'interdiction de manifestation du tribunal administratif. Mais les contrevenants risquent une amende de 135 euros. © afp.com/Kenzo Tribouillard Des personnes protestent le 31 juillet 2014 Place de la Rotonde à Paris contre les opérations militaires israéliennes à Gaza et apportent leur soutien au peuple palestinien à l'appel de l'organisation CAPJO-EuroPalestine Ils iront au bout.

Un responsable sécuritaire à la frontière a précisé que cette décision était « exceptionnelle » car le passage reste d’ordinaire fermé durant les jours fériés, y compris la fête de l’Aïd el-Fitr. L’autorité publique des soins de santé avait annoncé vendredi que trois établissements sanitaires avaient « commencé à se préparer » à recevoir des blessés de Gaza.

149 morts depuis lundi

Le dernier bilan des autorités palestiniennes faisait état vendredi soir de 139 morts, parmi lesquels 39 enfants, et 1.000 blessés dans les bombardements israéliens sur la bande de Gaza depuis lundi. L’Etat hébreu a recensé de son côté neuf morts dont un enfant et un membre de l’armée. Plus de 2.300 roquettes ont été lancées sur le territoire israélien depuis lundi, tuant dix personnes, parmi lesquelles un enfant et un soldat, et faisant plus de 560 blessés, selon les secours. Selon l’armée, le bouclier antimissile « Dôme de fer » a intercepté plus de la moitié de ces missiles.

Israël a déclenché ces frappes punitives face aux centaines de roquettes du Hamas, mouvement islamiste contrôlant la bande de Gaza, tirées après que la police israélienne a blessé des centaines de Palestiniens sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est, secteur de la ville illégalement occupé par l’Etat hébreu depuis 1967. Ces affrontements ont suivi plusieurs jours de heurts dans la Ville sainte, principalement dus aux menaces d’expulsion de Palestiniens de leurs maisons à Jérusalem-Est au profit de colons juifs.

Conflit israélo-palestinien : la bande de Gaza menacée d'un désastre humanitaire .
Alors que le chef de la diplomatie de l'UE appelle à un cessez-le-feu pour permettre notamment "l'accès de l'aide humanitaire à Gaza", l'Egypte envoie de l'aide et promet de financer sa reconstruction. © afp.com/MOHAMMED ABED Quelque 2500 Palestiniens ont perdu leur maison dans les bombardements israéliens. L'Europe réclame un cessez-le-feu dans le conflit israélo-palestinien.

usr: 0
C'est intéressant!