•   
  •   

Monde Conflit israélo-palestinien : la bande de Gaza menacée d'un désastre humanitaire

00:25  19 mai  2021
00:25  19 mai  2021 Source:   lexpress.fr

Israël: les acteurs du conflit israélo-palestinien sont-ils toujours les mêmes?

  Israël: les acteurs du conflit israélo-palestinien sont-ils toujours les mêmes? INTERNATIONAL - Qui soutient qui, pourquoi et dans quelle mesure? Depuis une semaine, l’escalade de violences dans le conflit israélo-palestinien a connu une résonnance mondiale, sur fond de refus de la politique colonialiste d’Israël en Cisjordanie occupée et de riposte du Hamas. Ce mercredi, l’armée israélienne indiquait que “plus de 1000 roquettes” ont été tirées de Gaza depuis lundi soir, faisant au moins 5 victimes. De son côté, leCes affrontements ont entraîné des condamnations régionales et internationales aux tonalités diverses et révélatrices.

Alors que le chef de la diplomatie de l'UE appelle à un cessez-le-feu pour permettre notamment "l'accès de l'aide humanitaire à Gaza", l'Egypte envoie de l'aide et promet de financer sa reconstruction.

Quelque 2500 Palestiniens ont perdu leur maison dans les bombardements israéliens. © afp.com/MOHAMMED ABED Quelque 2500 Palestiniens ont perdu leur maison dans les bombardements israéliens.

L'Europe réclame un cessez-le-feu dans le conflit israélo-palestinien. Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a appelé ce mardi à "un arrêt immédiat de toutes les violences et à la mise en oeuvre d'un cessez-le-feu" entre Israël et les Palestiniens, à l'issue d'une réunion en urgence des ministres des Affaires étrangères de l'UE. "L'objectif est de protéger les civils et de permettre l'accès de l'aide humanitaire à Gaza", a déclaré Josep Borrell. Depuis le 10 mai, les frappes aériennes israéliennes ont tué à Gaza 212 Palestiniens dont 61 enfants. Les roquettes tirées par les Palestiniens ont quant à elles tué 10 personnes en Israël dont un enfant, selon des responsables de part et d'autre.

DIRECT. Tensions entre Israël et Palestine : plus de 100 morts depuis le début de la semaine

  DIRECT. Tensions entre Israël et Palestine : plus de 100 morts depuis le début de la semaine DIRECT. Tensions entre Israël et Palestine : plus de 100 morts depuis le début de la semaineLes événements du jour

A la crise sécuritaire s'ajoute le risque d'une crise humanitaire, avec un risque de pénurie alimentaire et sanitaire, selon les agences humanitaires internationales sur place. Lundi, les bombardements israéliens ont détruit la seule clinique pratiquant des dépistages du Covid-19 dans la bande de Gaza et endommagé les locaux du Croissant-Rouge du Qatar. L'ONU estime à quelque 47 000 le nombre de Palestiniens déplacés, alors que plus de 130 bâtiments résidentiels et commerciaux dans l'enclave ont été détruits et que 2500 personnes ont perdu leur maison dans les bombardements. Les besoins en aide humanitaire sont donc urgents dans la bande de Gaza, territoire de deux millions d'habitants vivant sous un strict blocus israélien depuis près de 15 ans.

Israël-Gaza : voici pourquoi les violences ont éclaté à quelques jours des élections palestiniennes

  Israël-Gaza : voici pourquoi les violences ont éclaté à quelques jours des élections palestiniennes Les frappes aériennes et attaques multiples se sont encore intensifiés ce week-end en Israël et à Gaza, alors que la communuauté internationale peine à trouver une solution diplomatique. Marie Durrieu, doctorante en science politique et relations internationales à l'Université Clermont Auvergne, explique les raisons de cette nouvelle période de tensions au Proche-Orient. Depuis plusieurs jours, le monde a les yeux tournés vers le conflit israélo-palestinien. Voilà plusieurs années que le Proche-Orient n’avait pas connu une telle escalade.

LIRE AUSSI>> Netanyahou, Abbas, le Hamas... Au Proche-Orient, les fossoyeurs de la paix

"Les enfants de Gaza vont très mal, tout comme leurs parents. Toute la population gazaouie va très mal", observe auprès de franceinfo Ely Sok, chef de mission Palestine pour Médecins sans frontières (MSF), basé à Jérusalem. Les équipes de MSF espèrent la mise en place d'un corridor humanitaire à Gaza. "Il y a eu trois guerres avant. Chaque escalade de violence comme ça leur rappelle toute cette période de guerres et renforce un peu plus leur détresse mentale. On est en train de casser toutes les générations futures de Gaza - 60% de la population de Gaza a moins de vingt ans - et en Palestine", s'inquiète Ely Sok.

"L'accès humanitaire vers et depuis Gaza doit être durable"


Vidéo: Le conflit israélo-palestinien a fait près de 200 morts en une semaine (Le Figaro)

La France, par la voix de Jean Castex, a demandé ce mardi à Israël de "garantir l'accès rapide et sans entrave de l'aide à Gaza", après la fermeture d'un point de passage crucial, a déclaré le Premier ministre devant l'Assemblée nationale. "Un convoi humanitaire a été autorisé aujourd'hui et ce mouvement doit se poursuivre", a insisté Jean Castex, alors que la communauté internationale s'emploie à enrayer l'escalade meurtrière entre Israël et des groupes de Gaza. Ce mardi, après de nouveaux bombardements israéliens et salves de roquettes du Hamas palestinien, la situation s'est tendue autour du point de passage de Kerem Shalom, ouvert quelques heures puis refermé par Israël après des tirs d'obus palestiniens.

Gaza : les tunnels souterrains du Hamas dans le viseur de l'armée israélienne

  Gaza : les tunnels souterrains du Hamas dans le viseur de l'armée israélienne Alors que le conflit entre le Hamas et l'État hébreu se poursuit, les tunnels creusés par le mouvement islamiste palestinien restent une cible de choix pour l'armée israélienne. Décryptage. Pour l’armée israélienne, les tunnels creusés par le Hamas dans la bande de Gaza représentent "la colonne vertébrale" des opérations du mouvement islamiste palestinien contre l’État hébreu. Alors qu'Israël et le mouvement islamiste palestinien, au pouvoir dans la bande de Gaza, sont engagés depuis le 10 mai dans une escalade militaire, le réseau souterrain du Hamas est devenu un enjeu du conflit.

LIRE AUSSI>> Frappes israéliennes à Gaza : Biden secoué par l'aile gauche du camp démocrate

Interpellé par le président du groupe communiste André Chassaigne, Jean Castex a également demandé la protection du "personnel humanitaire et médical" et d'assurer "la sécurité des journalistes". Samedi, une frappe israélienne avait pulvérisé un immeuble de 13 étages qui abritait notamment les équipes de la chaîne d'information qatarie Al-Jazeera et l'agence de presse américaine Associated Press (AP).

"L'accès humanitaire vers et depuis Gaza pour le personnel et les marchandises doit être durable et des mesures appropriées doivent être prises pour poursuivre les mouvements à l'intérieur de Gaza", a affirmé ce mardi Jens Laerke, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) lors du briefing régulier des Nations unies à Genève.

L'Egypte consacre plus 400 millions d'euros d'aide à Gaza

Face à la menace d'un désastre humanitaire, l'Egypte a décidé d'envoyer de l'aide humanitaire et de consacrer 500 millions de dollars d'aide à la reconstruction à Gaza, où les hôpitaux sont débordés. "L'Egypte va fournir 500 millions de dollars (environ 409 millions d'euros) pour la reconstruction dans la bande de Gaza après les événements récents, avec des entreprises égyptiennes pour mener les travaux", a indiqué le porte-parole de la présidence égyptienne sur Facebook.

La trêve tient à Gaza et en Israël, la diplomatie au chevet de l'après

  La trêve tient à Gaza et en Israël, la diplomatie au chevet de l'après La trêve tenait samedi matin en Israël et à Gaza après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu aux contours fragiles, alors que s'organisent l'aide humanitaire d'urgence et les premières discussions diplomatiques autour la reconstruction de l'enclave palestinienne ravagée par 11 jours de conflit. Le sujet de la reconstruction dans l'enclave dirigée par le mouvement islamiste Hamas --considéré comme terroriste par Israël l'Union Européenne et lesProfitant de l'arrêt des bombardements, les habitants ont pu sortir vendredi se ravitailler et inspecter les dégâts à Gaza, où de nombreuses habitations ont été dévastées et des immeubles entier aplatis par les frappes israéliennes, ont constaté des jou

Concernant l'aide humanitaire pour les habitants de Gaza, la ministre égyptienne de la Santé Hala Zayed a indiqué lundi soir que le chargement d'aide médicale d'une valeur de 14 millions de livres égyptiennes (730 000 euros) comprenait 65 tonnes de "fournitures chirurgicales", dont "des bouteilles d'oxygène, des seringues, des antibiotiques, et de la pommade pour les brûlures". En outre, 26 camions d'aide alimentaire ont déjà été envoyés lundi, selon une source frontalière, dans ce territoire palestinien, tandis que 50 ambulances ont été mobilisées pour transporter les blessés, selon la même source.

LIRE AUSSI>> CARTES. Les quatre fronts de la résurgence du conflit israélo-palestinien

Le point de passage de Rafah, à la frontière égyptienne, est sa seule ouverture sur le monde qui ne soit pas contrôlée par Israël. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a demandé dimanche son ouverture pour permettre d'acheminer des blessés de Gaza vers des hôpitaux en Egypte. Le ministère égyptien de la Santé a en outre ajouté que 11 hôpitaux, dont six au Caire, avec une capacité de plus de 900 lits et plus de 3600 médecins et infirmiers, ont été mobilisés pour traiter les blessés palestiniens.

Le conflit a éclaté le 10 mai après un barrage de roquettes du Hamas sur Israël en solidarité avec les centaines de manifestants palestiniens blessés dans des heurts avec la police israélienne sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la Ville sainte occupé par Israël depuis plus de 50 ans. La dernière grande confrontation entre Israël et le Hamas remontait à l'été 2014. Le conflit de 51 jours avait ravagé la bande de Gaza et fait au moins 2251 morts côté palestinien, pour la plupart des civils, et 74 côté israélien, quasiment tous des soldats.

Conflit israélo-palestinien : Blinken veut débloquer une aide de 75 millions de dollars pour Gaza, mais ne veut pas que le Hamas en « bénéficie » .
L’aide devra renforcer l’Autorité palestinienne, tout en affaiblissant les capacités militaires de l’organisation considérée comme terroriste © Menahem Kahana/AP/SIPA Les Etats-Unis veulent éviter que le Hamas bénéficie de la reconstruction de Gaza, a affirmé le secrétaire d'Etat Antony Blinken, lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. ETATS-UNIS - L’aide devra renforcer l’Autorité palestinienne, tout en affaiblissant les capacités militaires de l’organisation considérée comme terroriste Une aide bien encadrée.

usr: 3
C'est intéressant!