•   
  •   

Monde Gaza: le ton monte entre la Turquie et Israël

09:05  16 mai  2018
09:05  16 mai  2018 Source:   lexpress.fr

Gaza : un 53e Palestinien tué par des tirs de soldats israéliens depuis un mois et demi

  Gaza : un 53e Palestinien tué par des tirs de soldats israéliens depuis un mois et demi L'homme de 40 ans participait à une manifestation près de la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Un Palestinien a été tué par des tirs de soldats israéliens lors du septième vendredi consécutif de manifestations à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, a annoncé vendredi 11 mai le ministère local de la Santé. L'homme de 40 ans a été atteint à la poitrine près de Khan Younès, dans le sud de l'enclave palestinienne, a précisé le ministère.

Les violences de ces derniers jours dans la bande de Gaza menacent fortement les relations entre Ankara et Israël . Mardi, la Turquie a demandé à son ambassadeur de quitter temporairement le pays.

Les dirigeants turc Recep Tayyip Erdogan et israélien Benjamin Netanyahu ont échangé dimanche des accusations de "terrorisme" lors d'une brusque escalade

Le président turc, Tayyip Erdogan a condamné les violences dans la bande de Gaza, ou une soixantaine de Palestiniens ont été tués depuis lundi. Le premier ministre israélien lui a répondu qu'il n'avait pas de "leçons de morale" à recevoir.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan veut réaffirmer la détermination de son pays à intégrer l'UE. Le 20 mars 2018. © afp.com/ADEM ALTAN Le président turc Recep Tayyip Erdogan veut réaffirmer la détermination de son pays à intégrer l'UE. Le 20 mars 2018.

Les violences de ces derniers jours dans la bande de Gaza menacent fortement les relations entre Ankara et Israël. Mardi, la Turquie a demandé à son ambassadeur de quitter temporairement le pays. Une décision qui fait suite aux propos très virulents qu'a tenus le président Turc Tayyip Erdogan. En effet, alors que le bilan ne faisait que grandir lundi après de violents affrontements à la frontière entre Israël et Gaza, il avait accusé Israël de "terrorisme d'État" et de "génocide". 

Gaza: le Canada juge "inexcusable" que des civils aient été tués

  Gaza: le Canada juge Le Canada s'est dit "très préoccupé" lundi après la mort de 52 Palestiniens tués par l'armée israélienne lors de manifestations contre le transfert à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël, jugeant "inexcusable" que des civils aient été tués. La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, s'est déclarée sur Twitter "très préoccupée par la violence dans la bande de Gaza"."Nous sommes attristés par les morts" et les blessés "d'aujourd'hui et des dernières semaines", a-t-elle indiqué au nom du gouvernement de Justin Trudeau.

Par ailleurs, plusieurs milliers de personnes ont participé dimanche à un rassemblement propalestinien à Istanbul. Les relations entre la Turquie et Israël avaient été quasiment rompues en 2010 après un raid israélien contre un navire d'une ONG se dirigeant vers la bande de Gaza

Jérusalem : le ton monte entre la Turquie et Israël - Продолжительность: 2:00 euronews (en français) 140 634 просмотра. Frontière Gaza / Israël : affrontements entre Palestiniens et Israéliens - Продолжительность: 44:57 FRANCE 24 8 746 просмотров.

Il a recommencé mardi, alors que deux Palestiniens ont de nouveau été tués par des tirs israéliens, en qualifiant son voisin d'"État d'apartheid".

Entre les deux pays, les relations se sont normalisées fin 2016 après une grave crise diplomatique qui durait depuis plus de six ans. Depuis, Turcs et Israéliens ont renforcé leurs coopérations, notamment dans le domaine de l'énergie. Cependant, la question de la cause palestinienne, très importante aux yeux d'Erdogan, refroidit régulièrement la relation entre les deux pays. Le président turc, issu de la mouvance islamo-conservatrice, soutien le mouvement palestinien du Hamas à Gaza.

Sommet de l'OCI

Après la convocation de l'ambassadeur israélien à Ankara, où il lui a été demandé de "retourner dans son pays un certain temps", Israël a répliqué en ordonnant au consul turc à Jérusalem de quitter le pays.

Manifestations à Gaza : Au moins 55 Palestiniens tués par l’armée israélienne (Vidéo)

  Manifestations à Gaza : Au moins 55 Palestiniens tués par l’armée israélienne (Vidéo) Ce lundi 14 mai, des centaines de Palestiniens se sont rassemblés à la frontière de Gaza afin de protester contre le transfert de l'ambassade américaine d'Israël à Jérusalem. Au total, 55 d'entre eux ont été tués par l’armée israélienne dans l’opération. Non Stop Zapping vous en dit plus.La décision de Donald Trump a créé de vives tensions. En décembre dernier, le président des Etats-Unis a annoncé que l’ambassade américaine allait être transférée à Jérusalem. Un véritable affront pour les Palestiniens, puisqu’il s’agit pour l’homme d’Etat de connaître la ville sainte comme capitale d’Israël.

Monte Carlo Doualiya. Les Observateurs. Académie. Rien ne va plus entre Israël et la Turquie . La répression des manifestations palestiniennes à Gaza par l'armée israélienne, lundi 14 mai, a entraîné une série de mesures de rétorsion entre les deux pays.

Une mesure d'expulsion qui fait suite au refus de l'Etat hébreu de s'excuser pour la mort de 9 militants turcs lors de l'assaut de la flottille pour Gaza en mai 2010. Jérusalem : le ton monte entre la Turquie et Israël - Duration: 2:00. euronews (en français) 118,033 views.

Le premier ministre Benjamin Netanyahu a également répondu à Erdogan en affirmant qu'il n'avait pas de "leçons de morale" à recevoir. "Erdogan est parmi les grands supporters du Hamas et il ne fait aucun doute qu'il comprend parfaitement le terrorisme et les massacres. Je suggère qu'il ne nous donne pas de leçons de morale", a affirmé Netanyahu dans un communiqué de son bureau.

Cette sortie du leader israélien a provoqué l'ire du président turc. Ce dernier lui a répondu d'une manière très virulente : "Netanyahu est le premier ministre d'un Etat d'apartheid qui occupe les terres d'un peuple sans défense depuis plus de 60 ans en violation des résolutions de l'ONU. Il a du sang palestinien sur ses mains et ne peut couvrir ses crimes en attaquant la Turquie", a écrit Tayyip Erdogan sur son compte Twitter.

Un échange qui tend un peu plus la relation entre les deux pays. Plus tôt dans la journée, le premier ministre turc, Binali Yildirim, avait appelé les pays musulmans qui entretiennent des relations avec Israël à les "reconsidérer".

Vendredi un sommet de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) va avoir lieu. Elle adressera "un message fort au monde" sur le bain de sang à Gaza, a estimé Erdogan.

Le président turc compare le sort des Palestiniens à Gaza à celui des juifs sous les nazis .
"Il n'y a pas de différence entre les atrocités subies par le peuple juif en Europe il y a 75 ans et la brutalité dont souffrent nos frères à Gaza", a déclaré M. Erdogan à l'ouverture d'un sommet panislamique à Istanbul. © Fournis par Francetv info Le président turc ne mâche pas ses mots. Recep Tayyip Erdogan a comparé, vendredi 18 mai, le traitement réservé par Israël aux Palestiniens de la bande de Gaza à la persécution des juifs en Europe sous les nazis.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!