•   
  •   

Monde Qui sont les «bandits» qui écument plusieurs États du Nigeria?

08:25  09 juin  2021
08:25  09 juin  2021 Source:   rfi.fr

Les scores d'enfants enlevés du séminaire islamique au Nigéria

 Les scores d'enfants enlevés du séminaire islamique au Nigéria gunmen orthographiés des enfants d'un séminaire islamique d'un séminaire islamique du Nigéria central, a déclaré que les officiels ont annoncé la dernière série de tels incidents enlève la Nation africaine peuque. © Kola Sulaimon Quelque 730 enfants et étudiants ont été kidnappés depuis le 20 décembre 2020 au Nigéria environ 200 enfants étaient à l'école d'État du Niger dimanche au cours de l'attaque, le gouvernement local a tweeté, ajoutant "un nombre non confirmé" ont été prises.

Des groupes de bandits sévissent dans plusieus États nigérians. © REUTERS/Goran Tomasevic/File Photo Des groupes de bandits sévissent dans plusieus États nigérians.

Au Nigeria, les violences s'amplifient et s'étendent dans le nord-ouest du pays. Les « bandits » agissent habituellement dans les États de Zamfara, Katsina, Niger ou Kaduna (un peu plus à l'est). Dimanche, c'est l'État de Kebbi qui a été touché. Ils tuent, pillent et kidnappent sans distinction – plus motivés par l'appât du gain que par une quelconque idéologie, bien que certains aient lié des contacts avec les groupes jihadistes – Ansaru ou Boko Haram.

Avec notre correspondante à Lagos, Liza Fabbian

Les bandits qui ont tué 88 personnes dans l’État de Kebbi la semaine dernière venaient certainement des régions voisines de Zamfara et Niger, selon la police locale. Ce qui laisse craindre une extension de leur zone d'action.

Nigeria : Des assaillants armés kidnappent de nombreux enfants dans une école coranique

  Nigeria : Des assaillants armés kidnappent de nombreux enfants dans une école coranique Les assaillant en ont relâché 11, trop petits pour marcher © /AP/SIPA Une classe vide d'une école du Nigéria, attaquée le 18 février dernier. DRAME - Les assaillant en ont relâch Un grand nombre d’enfants ont été kidnappés par des hommes armés dans une école coranique dans le centre-nord du Nigeria, pays où les enlèvements de masse se multiplient, ont rapporté dimanche les autorités et des habitants.

Les gangs armés pullulent dans le nord-ouest, et leurs membres ont des profils variés, indique Idayat Hassan, directrice du Centre pour la Démocratie et le développement d’Abuja : « Il y a effectivement des éleveurs peuls dans leurs rangs. Mais nous avons des preuves que des Nigériens ou des Maliens ont aussi rejoint ces gangs. Ainsi bien sûr que des personnes appartenant à d'autres groupes ethniques du Nigeria. Chaque groupe de bandit compte en moyenne 50 membres, mais certains en ont jusqu'à 300. Il y aurait environ 50 camps dans la région, mais 5 ou 6 chefs de guerre peuvent opérer dans la même zone. »

La concurrence pour l’accès aux terres et à l’eau, les inégalités socio-économiques ont peu à peu créé une situation explosive dans cette région. D’autant que les armes prolifèrent.

« Les bandits possèdent des armes très sophistiquées, complète Idayat Hassan. Mais il y a aussi les groupes d'auto-défense qui sont très nombreux et qui ont leurs propres armes. Et bien sûr, les forces de sécurité. »

Certaines de ces armes proviennent du Niger, avec lequel les États de Zamfara, Kebbi ou Katsina partagent une frontière très poreuse.

Nigeria : le chef de Boko Haram, un djihadiste fanatique une nouvelle fois donné pour mort .
Il se serait suicidé lors de combats contre le groupe djihadiste rival, l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap), a affirmé celui-ci dans un enregistrement audio. Portrait. © afp.com/HO Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, apparaissant dans une vidéo diffusée sur YouTube par le groupe djihadiste le 25 septembre 2016. Yeux écarquillés, rire sardonique et prêches ultra-violents : durant plus de dix ans, Abubakar Shekau, le leader de Boko Haram, a donné au monde l'image d'un chef djihadiste fanatique, depuis son fief du nord-est du Nigeria.

usr: 0
C'est intéressant!