•   
  •   

Monde Couper des arbres, c'est bon pour le climat (mais ça dépend où)

10:15  09 juin  2021
10:15  09 juin  2021 Source:   korii.slate.fr

Forester excentrique planté des millions d'arbres avant de mourir de Covid-19

 Forester excentrique planté des millions d'arbres avant de mourir de Covid-19 © Soumis par la famille Krouzel Jerry Krouzel dans une photo non datée. Il est décédé le 18 mai à Quesnel, B.C. Jerry Krouzel a planté des arbres pendant la majeure partie de sa vie. Il n'était pas fini. Le 79 ans travaillait sur un travail de plantation d'arbres seulement deux semaines avant que la famille dit Covid-19 a abattu le grand forestier grand et redoutable.

En Suède, 70% des arbres coupés sont utilisés comme produits substitutifs au pétrole. | Arnaud Mesureur via Unsplash © En Suède, 70% des arbres coupés sont utilisés comme produits substitutifs au pétrole. | Arnaud Mesur... En Suède, 70% des arbres coupés sont utilisés comme produits substitutifs au pétrole. | Arnaud Mesureur via Unsplash

Couper des arbres, c'est bon pour le climat. Voici la ligne de défense de l'industrie forestière suédoise face à la Commission européenne, qui envisage d'inclure la forêt comme puits de carbone pour remplir ses objectifs en matière de réduction d'émissions de gaz à effet de serre, fixés à -55% d'ici à 2030.

Cela conduirait à attribuer une «dette carbone» à l'industrie forestière, car même si la forêt est replantée, les arbres prennent plusieurs années à pousser, durant lesquelles la quantité de carbone stockée par le sol est négative.

Astrid Veillon, comment elle a "réinventé" son histoire avec le père de son fils

  Astrid Veillon, comment elle a Dans une interview donnée à «Télé-Loisirs», Astrid Veillon s'est confiée sur sa vie privée, expliquant pourquoi elle avait choisi de ne plus vivre sous le même toit que le père de son fils. © Bruno Bebert / Bestimage Star de la série «Tandem» sur France 3, Astrid Veillon a accordé une nouvelle interview au magazine «Télé-Loisirs» publiée le 3 juin 2021. Un entretien au cours duquel l'actrice a fait des confidences intimes, évoquant son couple et sa vie de famille.Maman comblée d'un fils de 10 ans, Jules, la comédienne a concédé que son garçon avait «chamboulé» son existence.

En février, le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, avait déclaré à la télévision suédoise que l'état des forêts suédoises était «pire qu'auparavant» et que le pays devait adapter sa gestion forestière à la hausse des températures.

Ces déclarations ont fait bondir le lobby suédois de la forêt, qui a commandé une étude pour défendre son activité. Au cœur de ce rapport figure «l'effet de substitution»: lorsqu'il est coupé, le bois remplace des matériaux fossiles tels que le béton, l'acier, les plastiques et les combustibles fossiles.

À lire aussiPlanter mille milliards d'arbres ne sauvera pas le climat

À l'inverse, laisser la forêt intacte sans l'exploiter aurait un effet négatif, car «quand l'arbre meurt, il libère le carbone qu'il a stocké dans l'atmosphère», fait valoir Henrik Sjolund, le directeur général de Holmen AB, un producteur de bois suédois, à l'agence Bloomberg.

Le climat émerge en tant qu'infrastructure Coliding Point

 Le climat émerge en tant qu'infrastructure Coliding Point Le changement climatique est en train de devenir un point de collage dans les négociations d'infrastructures, à mesure que les propositions du président Biden et des républicains restent disparates sur les actions visant à lutter contre la planète de réchauffement.

Le lobby forestier suédois tient absolument à marquer sa différence avec ce qui est pratiqué dans les forêts tropicales, où les plantations d'huile de palme entraînent une déforestation globale et une perte de biomasse.

En Suède, 70% des arbres coupés sont au contraire utilisés comme produits substitutifs au pétrole (planches pour la construction, carton, papier, emballages…), détaille le rapport. Grâce au fameux «effet de substitution», l'industrie forestière suédoise permettrait à terme de diminuer les émissions suédoises de 93 millions de tonnes d'équivalent carbone par an, d'après ses calculs.

Des calculs en bois

Un calcul qui laisse les ONG écologistes dubitatives. «Il faut plusieurs années avant que les arbres repoussent et que le sol accumule à nouveau du carbone», prévient Elin Gotmark, porte-parole de l'organisation non gouvernementale suédoise Protect the Forest.

Ghana Plantes 5 mn arbres pour combattre l'épuisement des forêts

 Ghana Plantes 5 mn arbres pour combattre l'épuisement des forêts Cinq millions d'arbres devaient être plantés au Ghana vendredi au sein d'un programme massif dirigé vers le gouvernement "Green Ghana" pour sauver des réserves forestières. © Nipah Dennis Les Ghanéens de tous les horizons ont été appelés à planter des arbres La couverture forestière actuelle de Ghana s'étend sur 1,6 million d'hectares, de 8,2 millions de dollars en 1900, selon des statistiques du ministère des Terres et des Ressources naturelles.

Selon elle, l'industrie forestière diminue bien la quantité globale de carbone stockée dans les écosystèmes terrestres. Quand au fameux «effet de substitution», il ne peut pas être pris en compte de cette façon.

«On a les mêmes discussions avec l'industrie sidérurgique, qui prétend économiser le charbon parce que les éoliennes qui servent à produire de l'énergie à la place sont en acier», observe Artur Runge-Metzger, haut fonctionnaire de la direction du climat de la Commission européenne.

À lire aussiLa compensation carbone est une mission impossible pour les grandes entreprises

En réalité, «cet effet est déjà comptabilisé sous la forme de la taxe carbone, qui attribue une “prime” aux produits forestiers en pénalisant les combustibles fossiles», fait-il valoir.

Il convient cependant que les pratiques de «gestion forestière active» comme en Suède doivent être prises en compte. «Mais les incitations ne tomberont pas du ciel: il faudra les couvrir par d'autres économies de carbone d'une manière ou d'une autre.»

Climat. Cinq ministres du gouvernement Castex attaqués en justice .
Lassés des décisions de justice pour le climat qui n’aboutissent pas, la militante Camille Étienne et l’eurodéputé Pierre Larrouturou ont déposé des plaintes nominatives contre cinq ministres, auprès de la Cour de justice de la République, ce mercredi 16 juin.Le ton monte d’un cran contre les politiques climatiques du gouvernement français. Malgré les décisions de justice qui s’enchaînent, les mesures adoptées ou en discussion ne permettent toujours pas à la France de s’aligner sur les objectifs de l’Accord de Paris.

usr: 0
C'est intéressant!