•   
  •   

Monde Tunisie: limogé, le chef de la lutte anti-corruption reçoit le soutien du président Saïed

08:25  10 juin  2021
08:25  10 juin  2021 Source:   rfi.fr

A Tunis, les ex-employées de Latécoère se mobilisent contre des licenciements qu’elles jugent «ciblés»

  A Tunis, les ex-employées de Latécoère se mobilisent contre des licenciements qu’elles jugent «ciblés» Des anciennes salariées de la filiale tunisienne de l’équipementier aéronautique français protestent contre leur licenciement, présenté comme une conséquence de la pandémie, mais qui concernerait surtout les plus revendicatives.Le geste arrache un mouvement de recul – Covid-19 oblige – puis des applaudissements de ses camarades, aux CV plus ou moins similaires. Depuis mars, 356 salariées se relaient sous une tente installée en face du site de production, dans la zone industrielle de Mghira, au sud de Tunis, pour sauver leurs droits et dignités jugés bafoués.

«La Tunisie risque une libanisation» si le gouvernement ne se charge pas du problème des financements étrangers des partis politiques en appliquant strictement la loi, a déclaré le président de l ’Instance nationale de lutte contre la corruption du pays.

Le président de la République Kais Saied a critiqué le non respect des aspects juridiques dans la révocation de Imed Boukhris, président de l ’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC). Lundi, la présidence du gouvernement a démis Boukhris de ses fonctions et annoncé son remplacement par L’organisation accuse le chef du gouvernement Hichem Mechichi de toujours choisir des personnes suspectes à des postes délicats dans le but de servir ses propres intérêts ou ceux d’autres parties, l’appelant à revenir sur sa décision. Magistrat de 3ème degré, Imed Ben Taleb

Le président tunisien Kaïs Saïed. © ANIS MILI / AFP Le président tunisien Kaïs Saïed.

Le limogeage surprenant d'Imed Boukhris, président de l'Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), a déclenché une vague de critique envers Hicham Mechichi, le chef du gouvernement. Quelques heures après son éviction, Imed Boukhris a été reçu par le président Kaïs Saïed. Qui affiche sont désaccord avec son chef de gouvernement et estime qu’il n’a pas respecté les procédures. Dans une vidéo diffusée sur la page officielle de la présidence tunisienne, Kaïs Saïed met en cause indirectement le mouvement islamiste Ennahdha.

Le président tunisien n’a pas voulu nommé directement Enahdha mais a voulu dénoncer l’entourage du Premier ministre dominé par le mouvement islamiste.

Castex en Tunisie pour "accompagner les réformes" dans "un pays ami"

  Castex en Tunisie pour Le Premier ministre français, Jean Castex, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, a promis jeudi à la Tunisie l'assistance de Paris pour "accompagner les réformes" dans ce "pays ami" secoué par des crises multiples et mis à genoux par l'épidémie de coronavirus. Arrivée mercredi soir à Tunis, la délégation française a cependant été immédiatement rattrapée par l'actualité en France puisque la panne massive des numéros d'urgence aLe Premier ministre français, Jean Castex, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, a promis jeudi à la Tunisie l'assistance de Paris pour "accompagner les réformes" dans ce "pays ami" secoué par des crises multiples et mis à genoux par l'épidémie de cor

Tunisie -Tribune (OIT) – Le chef du gouvernement Hichem Mechichi a déclaré que la rencontre avec le directeur général de l ’organisation internationale de Travail, Guy Ryder au siège de l ’organisme à Genève ce 9 juin 2021 soutiendra la collaboration entre les deux parties. Il a fait savoir que des débats sont en cours pour atteindre l’égalité et la justice entre les pays pour garantir les vaccins anti -covid pour permettre à des pays comme la Tunisie de Tunisie -Tribune (Imed Boukhris) - Le président de l 'instance Nationale de Lutte contre la corruption limogé , Imed Boukhris, a indiqué que « l’instance.

Tunisie – VIDEO : Kaïs Saïed exprime son soutien au président limogé de l ’INLUCC. Gammoudi : «Le limogeage de Boukhris de l ’Inlucc est une preuve que la corruption en Tunisie est protégée par l’autorité politique».

Lors de l’entretien filmé entre Imed Boukhris et Kaïs Saïed, on comprend que le président dénonce le double discours de certains de ses ministres. Imed Boukhris, nommé il y a à peine dix mois, explique en plan large au président les difficultés qu'il a dû affronter. Et le président lui répond : « C'était attendu car tu as relevé un ensemble de problèmes et tu as donné un ensemble des preuves en ce qui concerne certaines personnes », des ministres, ajoute le président.

Plusieurs responsables politiques à Tunis s'accordent à dire que ce nouvel épisode braque les projecteurs sur les tensions entre le président et son chef du gouvernement.

Badreddine Gammoudi, responsable du comité parlementaire pour la lutte contre la corruption, réagit sur un réseau social au limogeage d'Imed Boukhris et écrit que c’est une nouvelle preuve que « la corruption en Tunisie est protégée par la classe politique ».

Aucune raison officiel n’est avancée pour l’éviction d'Imed Boukhris. Mais il a été immédiatement remplacé par Imed Ben Taleb, juge et gendre de l'un des conseillers du Premier ministre Hichem Mechichi.

Myanmar Militaire Junta Charges Aung San Suu Kyi avec corruption .
Le dirigeant civil déposé du myanmar Aung San Suu Kyi a été accusé de corruption de la junte militaire du pays, les médias de l'État ont annoncé jeudi, ajoutant à un radeau de cas juridiques contre la Prize Nobel de la paix lauréate. © Myanmar Radio and Television / AFP / Getty Images Aung San Suu Kyi apparaît devant le tribunal à Naypyidaw le 24 mai pour la première fois depuis que l'armée l'a détenue dans un coup d'État de février.

usr: 2
C'est intéressant!