•   
  •   

Monde Les Etats-Unis lèvent les sanctions contre d'ex-représentants iraniens, une mesure "routinière"

02:22  11 juin  2021
02:22  11 juin  2021 Source:   fr.reuters.com

EXCLUSIVE-UE à la liste noire Biélorussie Avance sur les sanctions économiques, Diplomates Dites

 EXCLUSIVE-UE à la liste noire Biélorussie Avance sur les sanctions économiques, Diplomates Dites par Robin Emmott © Reuters / Maxim Shemetov Fichier Photo: Un Boeing 737-800 Plan du transporteur d'État biélorusse Belavia décolle à l'aéroport de Domodedovo à l'extérieur de Moscou Bruxelles (Reuters) - L'Union européenne prépare des sanctions sur la compagnie aérienne nationale de la Biélorussie et autour d'une douzaine de hauts responsables de l'aviation biélorusses, dont trois diplomates ont déclaré, une mesure d'arrêt avant les sanctions économiques à la suite de l'atterrissage forcé d'un

IRAN-NUCLEAIRE-USA-SANCTIONS:Les Etats-Unis lèvent les sanctions contre d'ex-représentants iraniens, une mesure "routinière"

LES ETATS-UNIS LÈVENT LES SANCTIONS CONTRE D'EX-REPRÉSENTANTS IRANIENS, UNE MESURE © Reuters/Joe Skipper LES ETATS-UNIS LÈVENT LES SANCTIONS CONTRE D'EX-REPRÉSENTANTS IRANIENS, UNE MESURE "ROUTINIÈRE"

par Arshad Mohammed et Daphne Psaledakis

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis ont annoncé jeudi avoir levé les sanctions visant trois anciens représentants iraniens et deux compagnies iraniennes impliqués par le passé dans le commerce de produits pétrochimiques, une mesure qualifiée de routinière par un représentant américain mais qui pourrait illustrer la volonté de Washington d'assouplir si justifié les sanctions contre Téhéran.

Les Etats-Unis maintiendront “des centaines de sanctions” sur l’Iran même en cas d’accord sur le nucléaire !

  Les Etats-Unis maintiendront “des centaines de sanctions” sur l’Iran même en cas d’accord sur le nucléaire ! Même si l'Iran et les Etats-Unis parviennent à un compromis pour sauver l'accord sur le nucléaire avec Téhéran, Washington maintiendra des multiples sanctions !, a averti le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken. Le torchon risque de continuer à brûler entre l'Iran et les Etats-Unis...

Cette décision du Bureau de contrôle des actifs étrangers du département américain du Trésor (OFAC) n'est pas liée aux efforts en cours pour ramener les Etats-Unis et l'Iran dans le cadre de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, a déclaré le représentant américain, s'exprimant sous couvert d'anonymat.

Le département du Trésor a indiqué que l'OFAC et le département d'Etat levaient les "sanctions contre trois anciens représentants du gouvernement iranien et deux compagnies impliqués dans le passé dans l'achat, la vente, le transport ou le marketing de produits pétrochimiques iraniens".

Dans un communiqué, le Trésor a ajouté que la mesure illustrait "un changement vérifié de comportement ou de statut" des cibles des sanctions et "démontre l'engagement du gouvernement américain à lever les sanctions dans les cas de changements de ce type".

Présidentielle en Iran: les électeurs ne croient plus aux promesses

  Présidentielle en Iran: les électeurs ne croient plus aux promesses Le 18 juin, les Iraniens sont appelés aux urnes. Sept candidats se disputent la victoire, cinq d'entre eux font partie de l’aile dure du régime. Pour certains Iraniens, déçus et lassés par les jeux politiques du régime, il n’est plus question d’aller voter. La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. On y voit les différents candidats à l'élection présidentielle iranienne sur une piste d’athlétisme. Le candidat ultra-conservateur et proche du guide suprême, Ebrahim Raïssi, se lance dans la course en avance puis tire l’un après l’autre sur ses adversaires, mais également sur le président sortant Rohani, et gagne la course.

Un porte-parole du département du Trésor a indiqué que les trois anciens représentants iraniens avaient démontré qu'ils n'occupaient plus de postes "au sein d'entités affiliées au gouvernement" à Téhéran et a ajouté qu'il n'y avait donc plus de raison de maintenir les sanctions.

Le cours du pétrole a brièvement plongé après que des informations ont suggéré que la levée des sanctions concernait des représentants du secteur pétrolier iranien, laissant entrevoir le possible effet d'une levée des sanctions visant l'Iran si un accord venait à être trouvé dans les discussions indirectes menées par Washington et Téhéran avec les parties prenantes de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien.

Un sixième cycle de pourparlers doit débuter ce week-end dans la capitale autrichienne Vienne, où fut signé le Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPoA en anglais) que l'ancien président américain Donald Trump a dénoncé en 2018, rétablissant les sanctions contre l'Iran et poussant celui-ci à s'affranchir par étapes de l'accord.

L'actuel locataire de la Maison blanche, Joe Biden, espère parvenir à négocier un retour commun des Etats-Unis et de l'Iran dans le cadre de l'accord.

Interrogé sur l'état des discussions, le porte-parole du département d'Etat américain, Ned Price, a répété aux journalistes que des progrès ont été effectués mais que des "défis" demeuraient, avec d'importantes divergences.

(Arshad Mohammed et Daphne Psaledakis, avec Humeyra Pamuk et Simon Lewis; version française Jean Terzian)

La "détresse économique", enjeu majeur de l'élection présidentielle en Iran .
Plombée par les sanctions américaines rétablies en 2018 après le retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire, l’économie iranienne est la principale préoccupation des électeurs pour le scrutin présidentiel du 18 juin. "On pensait vivre le pire il y a un an, mais les limites ont encore été repoussées. Notre monnaie a encore chuté, mon loyer a pris 40 % et chaque passage au supermarché me coûte un peu plus cher. C’est un puits sans fond","On pensait vivre le pire il y a un an, mais les limites ont encore été repoussées. Notre monnaie a encore chuté, mon loyer a pris 40 % et chaque passage au supermarché me coûte un peu plus cher. C’est un puits sans fond", raconte Mahsa*, mère de famille.

usr: 1
C'est intéressant!