•   
  •   

Monde Pour lutter contre le réchauffement climatique, une entreprise veut faire porter un masque aux vaches

20:15  14 juin  2021
20:15  14 juin  2021 Source:   lefigaro.fr

Réchauffement climatique, pollution... les côtes de Turquie face à un inquiétant phénomène

  Réchauffement climatique, pollution... les côtes de Turquie face à un inquiétant phénomène Du fait de la pollution et du réchauffement climatique, une mousse visqueuse s'étend peu à peu sur les côtes du nord-ouest de la Turquie. Y compris à Istanbul, la principale ville et capitale économique du pays. Les amis de l'environnement montent au créneau. Le réchauffement climatique et la pollution provoquent des désagréments, sur les côtes de la Turquie. Les mucilages, parfois surnommés "morve de mer", apparaissent lorsque des organismes végétaux vivant en suspension dans l'eau gonflent jusqu'à former une sorte de mucus jaunâtre qui recouvre de vastes pans de mer.

Le méthane (CH 4 ) émis par les éructations des bovins serait responsable de 5% des émissions de gaz à effet de serre mondiales. © Production Perig / stock.adobe.com Le méthane (CH 4 ) émis par les éructations des bovins serait responsable de 5% des émissions de gaz à effet de serre mondiales.

Après les vaches à hublots qui avaient défrayé la chronique en 2019, le géant américain de l'agroalimentaire et du négoce des matières premières agricoles, Cargill, récidive dans les innovations surprenantes. Il devrait lancer au second semestre 2022 des masques anti-méthane pour les bovins mis au point par la start-up britannique Zelp (Zéro Émission Livestock Project, NDLR).

» LIRE AUSSI - Climat: les émissions mondiales de méthane atteignent un niveau record

Port du masque : comment s'y retrouver dans le casse-tête des exceptions locales ?

  Port du masque : comment s'y retrouver dans le casse-tête des exceptions locales ? FOCUS - Si au niveau national, le port du masque reste obligatoire jusqu'à fin juin, plusieurs départements ont autorisé leurs habitants à le retirer dans certaines zones ou certains jours uniquement. Le Figaro fait le point sur ces règles locales - souvent d'une complexité kafkaïenne... Hauts-de-Seine : port du masque facultatif dans les forêts hors week-end et jours fériés, et dans les zones de certaines communes En Île-de-France, le port du masque obligatoire dans la rue et les espaces ouverts au public a été prolongé jusqu'à la fin du mois de juin à Paris, en Seine-Saint-Denis ou encore en Seine-et-Marne.

Le méthane (CH4) émis par les éructations des bovins serait responsable de 5% des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Or près de 95 % des émissions de méthane des ruminants sont expirées par les naseaux et la bouche. La technologie Zelp, qui se fixe sur un licol standard, se présente sous la forme d'un masque qui capte ces émissions grâce à de petits ventilateurs alimentés par des batteries solaires. Ils aspirent les rots de vaches et les stockent dans un filtre qui oxyde le CH4 et le transforme pour moitié pour l'instant, en CO2, avant de le rejeter dans l'air. «Nous continuons à optimiser l'efficacité de notre technologie, qui a déjà enregistré un potentiel de réduction de 53 %», reconnaît Francisco Norris, Pdg et cofondateur de ZELP.

Réchauffement climatique : les lacs s’asphyxient

  Réchauffement climatique : les lacs s’asphyxient Ne vous fiez pas à l’apparente placidité de leurs eaux de surface. Car, sans faire de vagues, les lacs étouffent. Victimes du réchauffement climatique, ils s’essoufflent à un rythme inquiétant par manque d’oxygène. Ce qui affecte la qualité de vie des poissons qui y vivent et la potabilité de ces réservoirs d’eau douce partout dans le monde.Ce constat alarmant vient d’être dressé par des chercheurs américains et français dans le cadre d’une étude inédite publiée dans la revue « Nature ».

Une première étape qui apporterait sa pierre à la lutte contre le dérèglement climatique. Le méthane a un pouvoir réchauffant 20 à 30 fois plus important que le CO2. «Grâce à ce partenariat avec ZELP, nous avons une solution unique pour contribuer à une baisse notable des émissions de gaz à effet de serre associées à l'élevage», commente Delphine Melchior, directrice développement durable et de la nutrition animale chez Cargill.

Une façon de prendre à témoin l'opinion publique et de forcer la main des agriculteurs pour qu'ils s'équipent du nouveau dispositif. «Nous apportons une réponse à l'opinion publique qui se préoccupe de plus en plus des émissions de méthane, ajoute la responsable de Cargill. Les producteurs sont poussés à mettre en place des solutions pour atténuer leur impact».


Vidéo: Réchauffement climatique : "l’hydrogène propre permet de résoudre une partie du problème" (France 24)

Chèque faits: Les tentatives de Gohmert pour connecter des orbites de lune et des fusées à solaires au changement climatique

 Chèque faits: Les tentatives de Gohmert pour connecter des orbites de lune et des fusées à solaires au changement climatique Représentant Rep. Louie GOHMERT du Texas a fait une dispute sur le changement climatique dans une audience de sous-comité de la maison qui semblait susciter une confusion d'un fonctionnaire et de ridicule du gouvernement. sur Twitter. © Patrick Semansky / Pool / Getty Images Washington, DC - December 13: Rep.

Quant au bien-être animal, l'impact du masque sur les animaux serait neutre. «Nous avons également évalué l'effet du dispositif sur le comportement des animaux et n'avons noté aucun impact sur les rendements de production, la rumination, les périodes de repos et d'activité ou l'ingestion alimentaire», assure Francisco Norris.

Selon le responsable de ZELP, le masque peut fonctionner «quatre ans sans interruption et sans nécessité de recharge». Les masques doivent être commercialisés dans un premier temps à destination des éleveurs européens sous forme d'une redevance annuelle estimée à 65 euros par an. Un coût non négligeable compte tenu de la taille grandissante des troupeaux. Et sans doute pas la priorité du moment des agriculteurs.

«De la science-fiction»

Les éleveurs paraissent en effet peu convaincus à ce stade de cette innovation. «Nos priorités du moment concernent davantage le changement de nos pratiques que des innovations de ce genre qui nous coûteraient cher et apporteraient des difficultés pratiques supplémentaires dans l'exercice de notre métier, déplore Nicolas Girod, producteur de lait destiné à fabriquer du comté dans le Jura. Il est également porte-parole de la Confédération paysanne. «Ces masques relèvent davantage de la science-fiction et de la communication. Les fausses solutions comme celles-ci évitent que l'on s'attaque à la racine des problèmes de l'agriculture à savoir l'intensification et l'industrialisation de l'élevage et ses effets sur le climat.»

Pour d'autres comme Joël Sillac, éleveur de vaches bazadaises dans les Landes, «cette innovation contribue à pointer du doigt à nouveau les agriculteurs comme émetteurs de gaz à effet de serre alors que nous captons du carbone grâce à nos prairies».

Pour être commercialisé, le masque des vaches doit passer encore une batterie de tests. Cargill et ZELP vont, dans les mois à venir, faire des essais supplémentaires au centre de recherche et de développement de Cargill ainsi qu'à l'université de Wageningen aux Pays-Bas, l'une des principales au monde dans les domaines de l'agriculture et de l'environnement.

Belgique : le gouvernement condamné pour sa politique climatique jugée négligente .
L'État belge a été reconnu coupable jeudi de "faute", le tribunal de Bruxelles estimant qu'il ne se comportait pas avec suffisamment de prudence dans sa politique climatique. Un tribunal belge a jugé, jeudi 17 juin, que les autorités s'étaient rendues coupables de "faute" en menant une politique climatique négligente, une décision inédite dans le pays, qualifiée d'"historique" par l'association à l'origine du procès. L'État fédéral belge et lesUn tribunal belge a jugé, jeudi 17 juin, que les autorités s'étaient rendues coupables de "faute" en menant une politique climatique négligente, une décision inédite dans le pays, qualifiée d'"historique" par l'association à l'origine du pro

usr: 1
C'est intéressant!