•   
  •   

Monde Qu’est-ce que la « guerre des saucisses » qui oppose le Royaume-Uni à l’Union européenne ?

20:20  14 juin  2021
20:20  14 juin  2021 Source:   nouvelobs.com

Brexit : l’UE menace le Royaume-Uni sur l’Irlande du Nord, sa patience "a des limites"

  Brexit : l’UE menace le Royaume-Uni sur l’Irlande du Nord, sa patience Si le Royaume-Uni ne respecte pas son engagement d'introduire des contrôles sur les marchandises arrivant de Grande-Bretagne, négociés dans le cadre du Brexit, en Irlande du Nord, l'Union européenne a averti qu'elle n'hésiterait pas à réagir "rapidement" et "fermement" !Mais face à la grogne des unionistes qui dénoncent une frontière en mer d'Irlande, le gouvernement britannique a repoussé unilatéralement la période de grâce sur certains contrôles, notamment pour l'agroalimentaire, poussant la Commission européenne à engager une procédure d'infraction contre le Royaume-Uni.

  Qu’est-ce que la « guerre des saucisses » qui oppose le Royaume-Uni à l’Union européenne ? © Copyright 2021, L'Obs

Quand la saucisse de Toulouse s’invite dans des discussions tendues entre Emmanuel Macron et Boris Johnson : c’est là l’une des conséquences insolites du Brexit. Ces derniers jours, de nouvelles normes de sécurité alimentaire européenne ont remis en lumière la délicate question de la place de l’Irlande du Nord dans l’accord avec l’Union européenne.

En cause : les divergences entre Londres et les Européens sur les nouveaux contrôles imposés à certains échanges entre la Grande-Bretagne et l’Irlande du Nord, nation constitutive du pays se trouvant de l’autre côté de la mer d’Irlande.

Bangers and Clash: Tempêmes UK-UE Gazzille sur la post-Brexit Trade

 Bangers and Clash: Tempêmes UK-UE Gazzille sur la post-Brexit Trade Le gouvernement britannique mardi a défendu le banger britannique au milieu d'une éventuelle "guerre de saucisse" avec l'Union européenne, suscitée par une rangée sur le commerce post-brexit Irlande du Nord.

Tensions sur la pêche post-Brexit à Jersey : « Ce qu’il se passe en ce moment, c’est inédit »

De nouvelles normes européennes de sécurité alimentaire vont entrer en vigueur à partir du 1er juillet, et concernent notamment l’exportation de viande britannique vers l’Union européenne. A partir de cette date, toute importation de viande crue depuis des pays hors UE sera interdite, à moins qu’elle ne soit congelée à -18 °C.

« Il n’y a aucun problème avec nos saucisses »

« Dingue », selon George Eustice, secrétaire d’État britannique à l’Environnement, qui s’est interrogé sur le bien-fondé de cette interdiction. « Je soupçonne que ce soit lié à une idée qu’ils [l’Union européenne] ne font confiance à aucun autre pays que ceux de l’UE pour faire des saucisses », a-t-il confié auprès d’un podcast britannique.

UE agira «rapidement» si le contrat de commerce de Brexit avec le Royaume-Uni est brisé, le meilleur négociateur a déclaré

 UE agira «rapidement» si le contrat de commerce de Brexit avec le Royaume-Uni est brisé, le meilleur négociateur a déclaré Le top négociateur de l'Union européenne de l'Union européenne a déclaré mardi que l'Organisation agira «rapidement» si le Royaume-Uni annule les engagements en vertu de l'accord commercial Brexit Cela a permis de quitter le UE , la presse associée rapportée. © Daniel Mihailescu / AFP Via Getty Images Vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcoic assiste à l'inauguration du Centre de résilience du traité de l'Atlantique Nord (North), à Bucarest 31 mai 2021.

Un « non-sens », puisque le Royaume-Uni a selon lui une « très bonne industrie de la saucisse » et qu’il n’y aurait « aucun problème avec nos saucisses, ni avec nos nuggets de poulet d’ailleurs ».

Ces crises qui testent la capacité de l’Europe à maîtriser son destin

Le ministre du Brexit, David Frost, a quant à lui demandé mercredi à Bruxelles de faire de pragmatisme et de « bon sens ». Sans succès pour l’instant.

Face à la situation, certains médias britanniques n’hésitent plus à parler d’une « guerre des saucisses ».

Un accrochage avec Macron

Les discussions se seraient tendues entre le Premier ministre Boris Johnson et Emmanuel Macron lorsque le sujet a été évoqué entre eux samedi dans le cadre d’entretiens pendant le G7. Selon l’entourage du président français cité par l’AFP, le Premier ministre britannique lui a dit : « A Toulouse, il y a des saucisses, non ? Et bien c’est comme si les saucisses ne pouvaient plus être vendues sur les marchés parisiens. »

Irlande du Nord. L’Union Européenne met en garde le Royaume-Uni contre toute décision «unilatérale»

  Irlande du Nord. L’Union Européenne met en garde le Royaume-Uni contre toute décision «unilatérale» Malgré de longues négociations, l’Union Européenne et le Royaume-Uni ne parviennent toujours pas à se mettre d’accord sur le futur de l’Irlande du Nord post Brexit. Malgré les tensions qui agitent l’Irlande du Nord depuis le Brexit, le gouvernement britannique et l’Union européenne ne sont arrivés mercredi à aucune percée sur les dispositions commerciales qui fragilisent la paix dans la province britannique.

« Macron a été étonné, et lui a dit qu’il n’était pas convenable de comparer des situations qui n’étaient pas comparables car Toulouse faisait partie du même territoire alors que ce n’est pas le cas de l’Irlande puisqu’il y a une mer entre eux », a précisé la même source.

Selon le « Times » et le « Telegraph », le président français aurait rejeté la comparaison du dirigeant britannique en expliquant que « Paris et Toulouse font partie du même pays ».

Brexit : « La Grande-Bretagne apparaît comme la gagnante de cet accord »

Le chef de la diplomatie britannique Dominic Raab a de son côté jugé « insultant » que de « très hauts responsables de l’UE qui parlent de l’Irlande du Nord comme si c’était un pays distinct du Royaume-Uni » : « Vous vous imaginez si on parlait de la Catalogne, de la partie flamande de la Belgique, d’un Land allemand, de l’Italie du Nord, de la Corse pour la France comme de pays différents ? Il faut un peu de respect. »

« La France ne s’est jamais permis de remettre en cause la souveraineté britannique », a tenté de tempérer Emmanuel Macron face à la presse à la fin du G7. « Que tout le monde revienne à la raison », a-t-il appelé.

au Royaume-Uni avec l'UE passe de mauvaises à Wurst

 au Royaume-Uni avec l'UE passe de mauvaises à Wurst La ligne de saucisse de La colère britannique avec l'Europe grésillait dimanche après un différend sur le thème des saucisses entre les dirigeants britanniques et français sur des arrangements commerciaux post-Brexit en Irlande du Nord.

L’exception nord-irlandaise au cœur des tensions

La polémique, si étrange puisse-t-elle paraître, vient en fait remettre en lumière la complexe situation de l’Irlande du Nord et du « protocole nord-irlandais ». Sujet de fortes tensions entre Londres et Bruxelles, il établit que l’Irlande du Nord, pourtant partie intégrante du Royaume-Uni bien que séparée par une mer, reste dans le marché commun après le Brexit.

Amis anglais, fabriquez vos saucisses, c’est tendance !

Mais ces nouvelles dispositions, censées préserver la paix dans la province en évitant le retour d’une frontière dure avec la République d’Irlande voisine (qui est, elle, membre de l’UE), sont venues perturber les approvisionnements. La « guerre des saucisses » en est devenue un symbole : les citoyens d’Irlande du Nord, bien que citoyens britanniques, ne peuvent ainsi plus trouver de viande britannique dans leur boucherie ou leurs supermarchés, sauf si elle est surgelée.

Ces dispositions ont notamment été dénoncées par les unionistes comme une frontière entre l’Irlande du Nord et la Grande-Bretagne, et une trahison de la part de Londres. En avril dernier, elles avaient causé un regain de violences en Irlande du Nord.

Londres a accusé Bruxelles d’adopter une « approche trop puriste » sur l’application du protocole nord-irlandais. Mais face à ces tentatives d’assouplir les règles unilatéralement, l’UE reste pour l’instant droite dans ses bottes. Elle a signifié qu’elle n’hésiterait pas à prendre des mesures de rétorsion, comme des droits de douanes ciblés. En retour, Boris Johnson a menacé samedi à la télévision britannique d’invoquer l’article 16 du « protocole nord-irlandais », permettant de passer outre certaines dispositions du texte.

Union européenne/Royaume-Uni : vers une trêve dans la guerre des saucisses ? .
La Commission européenne a annoncé jeudi qu'elle allait examiner la demande de Londres d'un report de règles empêchant l'envoi en Irlande du Nord de viande réfrigérée, source de tensions entre les anciens partenaires. C'est une annonce qui pourrait apaiser les tensions entre Londres et Bruxelles.

usr: 1
C'est intéressant!