•   
  •   

Monde Brexit : un accord commercial trouvé entre le Royaume-Uni et l'Australie

12:40  15 juin  2021
12:40  15 juin  2021 Source:   capital.fr

Brexit : l’UE menace le Royaume-Uni sur l’Irlande du Nord, sa patience "a des limites"

  Brexit : l’UE menace le Royaume-Uni sur l’Irlande du Nord, sa patience Si le Royaume-Uni ne respecte pas son engagement d'introduire des contrôles sur les marchandises arrivant de Grande-Bretagne, négociés dans le cadre du Brexit, en Irlande du Nord, l'Union européenne a averti qu'elle n'hésiterait pas à réagir "rapidement" et "fermement" !Mais face à la grogne des unionistes qui dénoncent une frontière en mer d'Irlande, le gouvernement britannique a repoussé unilatéralement la période de grâce sur certains contrôles, notamment pour l'agroalimentaire, poussant la Commission européenne à engager une procédure d'infraction contre le Royaume-Uni.

Michel Barnier tient l’ accord réglementant les relations post- Brexit entre le Royaume - Uni et l ’Union européenne, le 25 décembre. Permettant notamment l’introduction de droits de douanes et des quotas dans les échanges commerciaux entre le Royaume - Uni et l ’Union européenne (UE) et la fermeture des eaux britanniques pour les pêcheurs européens, le texte compte exactement 1 246 pages, auxquelles s’ajoutent des notes explicatives et des accords annexes sur la coopération nucléaire ou les échanges d’informations classifiées.

Un accord commercial a été trouvé entre Londres et Bruxelles. © Maxppp - Sadak Souici. Voilà, c'est fini. "The clock is no longer ticking", a déclaré Michel Barnier, négociateur en chef de l'Union européenne. Après 48 ans de vie communautaire entre le Royaume - Uni et l 'Union européenne, les Faute d' accord , les échanges entre l 'UE et Londres se seraient fait selon les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), synonymes de droits de douane, de quotas, ainsi que de formalités administratives susceptibles d'entraîner des embouteillages monstres et des retards de livraison.

Brexit : un accord commercial trouvé entre le Royaume-Uni et l'Australie © Patty Jansen / Pixabay Brexit : un accord commercial trouvé entre le Royaume-Uni et l'Australie

Un accord commercial post-Brexit entre le Royaume-Uni et l'Australie devrait être annoncé aujourd'hui. Il s'agirait du premier nouvel accord obtenu par le Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni et l'Australie se sont entendus sur les grandes lignes d'un accord commercial post-Brexit, qui devrait être annoncé dans la journée, révèle la presse britannique mardi. Le Premier ministre britannique Boris Johnson et son homologue australien Scott Morrison ont trouvé un accord lors d'un dîner à Downing Street lundi soir, selon l'agence de presse PA. Une annonce officielle est prévue à 08H00 GMT. "Les deux Premiers ministres ont eu une réunion positive à Londres et ont résolu les problèmes qui persistaient en lien avec un accord de libre-échange", a indiqué à l'AFP un porte-parole du gouvernement australien. Cet accord commercial, qui devra encore être signé, serait le premier obtenu par le Royaume-Uni à ne pas être simplement un renouvellement ou une adaptation des accords qui existent entre l'UE et d'autres pays.

Brexit : l'Irlande du Nord au coeur d'une réunion entre le Royaume-Uni et l'UE

  Brexit : l'Irlande du Nord au coeur d'une réunion entre le Royaume-Uni et l'UE Le protocole nord-irlandais, qui vise à maintenir la province britannique d'Irlande du Nord dans le marché unique et l'union douanière européens pour les marchandises, continue de susciter de vives tensions entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Et ce à deux jours du G7. Un terrain d'entente finira-t-il par être trouvé concernant le protocole nord-irlandais ? Le Royaume-Uni et l'Union européenne cherchent mercredi à résoudre leurs désaccords concernant les dispositions commerciales post-Brexit en Irlande du Nord, Londres demandant de la "flexibilité" sur ces mesures à l'origine de vives tensions dans la province britannique.

Le Royaume - Uni a finalement accepté de payer près de 50 milliards d’euros pour solder sa sortie de l’UE. Le Premier ministre britannique Theresa May et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker déjeuneront le 4 décembre, à Bruxelles, pour discuter de l’avancement des négociations sur le Brexit . L’enjeu de cette rencontre est crucial pour l’ouverture de la phase 2 des négociations, laquelle porte sur un accord commercial entre le Royaume - Uni et l ’Union européenne (UE).

«L' accord a été trouvé » avec l'Union européenne, a communiqué le chef du gouvernement britannique Boris Johnson. La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, a réagi en estimant que le Royaume - Uni resterait «un partenaire digne de confiance». Dans la foulée, le Premier ministre irlandais, Micheal Martin, a salué la conclusion de l' accord commercial , son chef de la diplomatie se réjouissant que soit évité le retour d'une frontière physique sur l'île d'Irlande. Le Premier ministre écossais souhaite que l'Ecosse devienne une «nation européenne indépendante».

À lire aussi
Brexit : échanges tendus entre Européens et Britanniques au sommet du G7

Vidéo: Royaume-Uni : le déconfinement retardé (Dailymotion)

Il suscite toutefois de fortes inquiétudes, y compris au sein du gouvernement mais surtout chez les éleveurs britanniques qui craignent de perdre en compétitivité face à la viande de bœuf et d'agneau australienne. Michael Gove, ministre chargé de coordonner l'action gouvernementale a souligné mardi sur la BBC que "la majorité des produits australiens vont en Asie, c'est leur marché le plus proche" et que "la proportion de viande australienne qui est susceptible d'arriver au Royaume-Uni va être une assez petite partie de leur production globale". "Nous allons maintenir nos normes élevées en ce qui concerne des choses comme le bœuf aux hormones et le poulet (lavé) au chlore", a ajouté Michael Gove, soucieux de rassurer les consommateurs.

Biden suit une réprimande extraordinaire à Boris Johnson pour des tensions «enflammantes» en Irlande et en Europe sur Brexit

 Biden suit une réprimande extraordinaire à Boris Johnson pour des tensions «enflammantes» en Irlande et en Europe sur Brexit © Getty Joe Biden et Boris Johnson Getty Le président Joe Biden a publié une réprimande extraordinaire à Boris Johnson après l'arrivée au Royaume-Uni pour la Sommet G7. Le plus haut diplomate américain en Grande-Bretagne a accusé le gouvernement britannique de risquer le processus de paix de l'Irlande du Nord sur Brexit. Les tensions entre le Royaume-Uni et l'UE ont considérablement augmenté ces derniers mois dans un différend post-Brexit sur l'Irlande du Nord.

«Dans la journée, l ’ Australie et le Royaume - Uni vont officiellement ouvrir des négociations sur un accord de libre-échange», a dit, lors d’un discours à Canberra, le ministre du Commerce Simon Birmingham. Le gouvernement conservateur britannique négocie son divorce avec l’Union européenne et souhaite ensuite renforcer ses échanges commerciaux à travers le monde. Le ministre a estimé que même dans le cas d’ un accord entre les deux pays, il était peu probable de voir le volume d’échanges revenir aux niveaux enregistrés dans les années 1970, donc avant l’ entrée de la Grande-Bretagne

« L ' Australie va oeuvrer pour obtenir un meilleur accès sur les marchés pour ses produits d'exportation, notamment dans l'agriculture, le commerce en ligne et les investissements», a-t-il ajouté. Le gouvernement conservateur britannique négocie son divorce avec l'Union européenne et souhaite L ' Australie négocie également un accord commercial avec l'UE et le ministre a affirmé souhaiter le conclure cette année tout en admettant que la tâche de négocier plusieurs accords simultanément était difficile. «L'UE représente un marché plus grand et malgré le Brexit , il reste un marché plus grand.

Porte vers le traité commercial transpacifique

Le gouvernement britannique espère que cet accord avec l'Australie lui ouvrira plus facilement les portes du traité commercial transpacifique (CPTPP), qui regroupe 11 pays d'Amérique et d'Asie. Ces derniers ont autorisé début juin le Royaume-Uni à engager la procédure pour rejoindre ce vaste accord de libre-échange. Le Royaume-Uni a déjà obtenu des accords avec l'UE et le Japon et est en discussions, en dehors de l'Australie, avec les Etats-Unis, l'Inde et la Nouvelle-Zélande. Des négociations sont prévues avec le Canada et le Mexique.

Londres compte toujours obtenir par ailleurs un accord commercial avec les Etats-Unis, même si les progrès semblent maigres pour l'heure. Il n'a pas été évoqué dans les comptes-rendus de la rencontre entre Boris Johnson et le président américain Joe Biden jeudi à la veille du G7 en Cornouailles (sud-ouest de l'Angleterre).

À lire aussi
Brexit : l’UE promet une réaction “rapide” et “ferme”, si le Royaume-Uni prend une décision “unilatérale” sur l’Irlande du Nord !

Brexit : cinq ans après le référendum, le Royaume-Uni est divisé .
Le Brexit continue de faire débat au Royaume-Uni où les divisions restent vives concernant ses effets, cinq ans après le vote du 23 juin 2016.Après plusieurs reports et plus de trois ans de psychodrame politique, le Royaume-Uni avait finalement largué les amarres le 1er février 2020, tournant le dos à presque cinq décennies d'intégration dans l'Union européenne (UE). Ce départ a été suivi le 1er janvier dernier, à l'issue d'une période de transition et d'un accord commercial négocié dans la douleur, d'une sortie définitive de l'union douanière et du marché unique européens.

usr: 0
C'est intéressant!