•   
  •   

Monde Pour l'OTAN, une cyberattaque peut être considérée comme une véritable agression armée

17:15  16 juin  2021
17:15  16 juin  2021 Source:   clubic.com

Cyberattaque : l'incroyable rançon payée par le géant mondial de la viande JBS

  Cyberattaque : l'incroyable rançon payée par le géant mondial de la viande JBS Dans un communiqué, le géant mondial de la viande a annoncé mercredi 9 juin avoir payé une rançon de 11 millions de dollars à des hackeurs. Le géant mondial de la viande JBS, victime d'une cyberattaque fin mai, a indiqué mercredi 9 juin avoir payé une rançon de 11 millions de dollars aux hackeurs. "Ce fut une décision très difficile à prendre pour notre entreprise et pour moi personnellement", a déclaré Andre Nogueira, patron de la filiale américaine du groupe brésilien, dans un communiqué.

Drapeau de l\'Otan © Fournis par Clubic Drapeau de l\'Otan
© OTAN

L'OTAN a clarifié sa position sur les cyberattaques, indiquant qu'elle était prête à y répondre de la même façon que des agressions armées.

Cette annonce a été faite dans un communiqué conjoint entre tous les gouvernements présents lors du sommet de l'OTAN qui a débuté à Bruxelles le 14 juin.

Lire aussi :

Quand les pirates se tournent vers le SEO pour propager des malwares

L'OTAN se réserve le droit d'invoquer l'article 5

Lors du sommet de l'OTAN du 14 juin, l'alliance a affirmé ses positions sur les cyberattaques qui menacent ses pays membres. Dans son communiqué, elle indique avoir entériné la politique de cyberdéfense globale de l'OTAN. Désormais, l'organisation considère que dans certaines circonstances, des cyberattaques majeures peuvent être considérées comme équivalentes à des attaques armées. En guise d'exemple, elle cite les ransomwares et « autres actes de cybermalveillance dirigés contre nos infrastructures critiques et nos institutions démocratiques ».

L'armée américaine et l'OTAN développent leurs capacités logistiques de projection en Europe

  L'armée américaine et l'OTAN développent leurs capacités logistiques de projection en Europe L'armée américaine et l'OTAN développent leurs capacités logistiques de projection en Europe Ces dernières semaines, les troupes de l'OTAN en Europe ont utilisé de nouveaux moyens pour acheminer du matériel et des fournitures aux troupes se trouvant sur des sites avancés, ce qui témoigne de l'importance accrue accordée par l'organisation à la mobilité dans un contexte de tensions accrues avec la Russie.

Elle se réserve le droit de « pouvoir employer à tout moment la gamme complète des capacités pour assurer activement la dissuasion, la défense et la lutte contre tout l’éventail des cybermenaces ». Pour ce faire, l'alliance aura donc la possibilité de décider au cas par cas d'invoquer l'article 5 en réponse à ces attaques. Cet article dispose que lorsqu'un pays membre est victime d'une attaque armée, chaque membre considérera que cette attaque vise l'ensemble de l'alliance et prendra les mesures nécessaires pour venir en aide à la nation victime. L'OTAN précise également que leur réponse « ne doit pas nécessairement se cantonner au milieu cyber ».

Lire aussi :

L'assureur AXA annonce qu'il n'indemnisera plus les paiements lors d'attaques par rançongiciels en France

Otan. « Pas de nouvelle guerre froide » avec la Chine selon Jens Stoltenberg

  Otan. « Pas de nouvelle guerre froide » avec la Chine selon Jens Stoltenberg Israël: le nouveau gouvernement doit apporter un "changement"

La Russie et la Chine dans le viseur des pays occidentaux

Cette annonce intervient alors que les attaques envers des infrastructures critiques se multiplient, notamment aux États-Unis. La plus récente a touché Sol Oriens, une entreprise travaillant avec le département de la défense américain et spécialisée dans les armes nucléaires. On peut également citer celles sur Colonial Pipeline et sur SolarWinds. Toutes ces attaques ont en commun le fait d'avoir été réalisées par des acteurs soupçonnés d'être liés au gouvernement russe.

Quelques jours auparavant, les pays présents au sommet du G7 avaient d'ailleurs interpellé la Russie à ce sujet, lui demandant « d'identifier, interrompre et tenir pour responsables ceux qui, à l'intérieur de ses frontières, se livrent à des attaques de ransomwares ».

Mais Moscou n'est pas le seul gouvernement dans le viseur des pays membres de l'OTAN ou présents au G7, puisque la Chine a également été citée, accusée d'avoir « recours à la désinformation », et appelée à respecter ses engagements internationaux, entre autres dans le milieu cyber.

Sources : InfoSecurity Magazine , Communiqué de l'OTAN

«La visite de Joe Biden en Europe vérifie la nécessité d'une diplomatie française indépendante» .
FIGAROVOX/TRIBUNE - Si Joe Biden a affirmé son opposition à la Chine lors de son voyage en Europe, il a aussi accordé à la Grande-Bretagne une importance significative, argumente Jean-Loup Bonnamy. © BRENDAN SMIALOWSKI / AFP Boris Johson, Emmanuel Macron et Joe Biden. Normalien, agrégé de philosophie, Jean-Loup Bonnamy est spécialiste de philosophie politique. Dans l'excellente bande dessinée Quai d'Orsay, on apprenait, entre deux portes qui claquent et une citation d'Héraclite, que les diplomates français et les collaborateurs du ministre des Affaires étrangères aiment les calembours.

usr: 1
C'est intéressant!