•   
  •   

Monde En direct : jour de vote en Iran, plombé par la crise et le risque d'une abstention record

14:20  18 juin  2021
14:20  18 juin  2021 Source:   france24.com

Les républicains du Sénat introduisent le projet de loi exigeant l'approbation du Congrès pour la nouvelle affaire de l'Iran

 Les républicains du Sénat introduisent le projet de loi exigeant l'approbation du Congrès pour la nouvelle affaire de l'Iran Les républicains du Sénat ont proposé la législation vendredi qui obligerait le président Joe Biden à obtenir l'approbation du Congrès avant qu'une nouvelle transaction nucléaire ne soit forgée avec l'Iran. © Lisi Niesner / Reuters Les ondes de drapeau iraniennes devant le siège de l'AIEA à Vienne, Autriche, le 1 er mars 2021.

Un bureau de vote situé à Téhéran, le 18 juin 2021. © Reuters Un bureau de vote situé à Téhéran, le 18 juin 2021.

En Iran, les bureaux de vote accueillent depuis ce vendredi matin les Iraniens, appelés à élire un successeur à Hassan Rohani. Quatre candidats sont en lice pour prendre la tête de la présidence, dont trois ultraconservateurs. Les rares sondages disponibles laissent présager un taux d'abstention inédit. Suivez la situation en direct sur notre liveblog.

Les Iraniens ont commencé à voter, vendredi 18 juin dès 7 h (02 h 30 GMT), pour élire leur nouveau président. Quelque 60 millions de personnes sont appelées à se rendre aux urnes. Mais les derniers sondages d'opinion indiquent une participation à 41 %, soit nettement moins que lors des précédents scrutins (73 % lors de la présidentielle de 2017).

La Chine a déclaré que l'intimidation de l'Amérique a causé une question nucléaire iranienne, appelle à la levée des sanctions

 La Chine a déclaré que l'intimidation de l'Amérique a causé une question nucléaire iranienne, appelle à la levée des sanctions Le ministre des Affaires étrangères de Chine Wang Yi a critiqué la réponse des États-Unis au programme nucléaire iranien, affirmant que "l'intimidation" de la nation rivale de Téhéran était la cause des tensions tout en discutant que Les sanctions doivent être levées.

Pour tenter de minimiser l'abstention, les autorités ont étendu l'ouverture des bureaux de vote jusqu'à minuit (19 h 30 GMT) avec une extension possible jusqu'à 02 h du matin samedi.

  • Cette année, l'élection se tient dans un contexte de grave crise économique et sociale en Iran, exacerbée par la pandémie de Covid-19, sur fond d'un net mécontentement général mêlé de désenchantement parmi la population.
  • L'ultraconservateur Ebrahim Raïssi, chef de l'Autorité judiciaire et proche du Guide suprême, fait figure d'archifavori, faute de concurrents à sa mesure après la disqualification de ses plus gros adversaires politiques par le Conseil des gardiens de la Constitution, organe chargé du contrôle de l'élection.
  • Sur près de 600 candidatures, seuls sept personnes ont été autorisées à se présenter. Quatre candidats sont toujours en lice, dont un seul réformateur, après plusieurs désistements de dernières minutes.
  • Dans les rangs des réformateurs, de nombreuses personnalités politiques ont appelé à boycotter le scrutin, dont Mir Hossein Moussavi, le leader du mouvement vert en résidence surveillée aux côtés de sa femme depuis 2011. De même que plusieurs candidats disqualifiés par le Conseil des gardiens de la Constitution, dont l'ancien président conservateur Mahmoud Ahmadinejad

Suivez notre liveblog :

Echec du RN, abstention record, prime aux sortants… Les leçons du premier tour des régionales .
Plus de deux tiers des Français n’ont pas voté pour ces dernières élections avant la présidentielle. Xavier Bertrand en ressort renforcé tandis qu’Emmanuel Macron rate son pari. Le RN, lui, obtient un score bien moins élevé que prévu.Plus de 66 % d’abstention, soit deux Français sur trois qui boudent les urnes ! C’est 17 points de plus qu’à la précédente édition en 2015. Le premier tour de ces élections régionales et départementales a été historiquement boudé par les électeurs.

usr: 0
C'est intéressant!