•   
  •   

Monde Variant Delta en France, nouveau record au Brésil... Le point sur la pandémie

16:55  24 juin  2021
16:55  24 juin  2021 Source:   lexpress.fr

Vaccination des ados, propagation du variant Delta... Le point sur la pandémie

  Vaccination des ados, propagation du variant Delta... Le point sur la pandémie Alors qu'en France s'organise la vaccination des plus jeunes, le variant indien vient noircir le tableau un peu partout dans le monde. © afp.com/Fred TANNEAU Une infirmière prépare une seringue de vaccin Pfizer-BioNtech, le 31 mai 2021 à Garlan (Finistère) Le coup d'envoi est donné pour la vaccination à grande échelle des adolescents en France. Plusieurs conditions sont nécessaires pour vacciner les 12-18 ans, avec un objectif : limiter au maximum la propagation de la pandémie.

Alors qu'en France le variant indien progresse, des experts établissent un lien entre les vaccins américains et des cas d'inflammations chez les jeunes.

Des doses du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, le 13 mai 2021 à Ajaccio, en Corse © afp.com/Pascal POCHARD-CASABIANCA Des doses du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, le 13 mai 2021 à Ajaccio, en Corse

La situation sanitaire s'améliore France. Mais le gouvernement craint une flambée des cas avec la circulation du variant Delta dans les Landes, qui s'accompagne d'une baisse de la vaccination. Pour faire face aux risques, un plan d'action renforcé sera déployé sur le département. En Europe, où on craint aussi une explosion des contaminations avec cette mutation, les pays touristiques lèvent les restrictions : après l'Espagne, l'Italie et la Suisse, c'est la Grèce qui lâche la bride. Le pays met fin au port du masque obligatoire à l'extérieur. Du côté des États-Unis, les vaccins Pfizer et Moderna sont suspectés de provoquer, dans des cas rares, des inflammations cardiaques chez les jeunes.

Covid-19 : le variant Delta progresse, une mutation sous haute surveillance en France

  Covid-19 : le variant Delta progresse, une mutation sous haute surveillance en France La mutation du Covid-19 découverte en Inde demeure minoritaire en France. Mais sa part gagne du terrain constate Santé publique France. © afp.com/LOIC VENANCE Des passants marchent près d'un panneau exigeant le port du masque à Nantes (France), le 17 juin 2021. Devenu majoritaire outre-Manche, le variant Delta (Indien) est à l'origine d'un rebond épidémique qui met en péril le déconfinement. En France, la surveillance est donc accrue autour de cette mutation 60% plus contagieux que l'Alpha (Britannique).

  • "Un plan d'action renforcé" pour les Landes où le variant Delta progresse

"C'est trop peu" : le premier ministre Jean Castex a déploré ce jeudi la baisse du nombre de premières doses de vaccin injectées chaque jour lors d'un déplacement à Mont-de-Marsan, dans les Landes. Le regain de l'épidémie est significatif dans ce département du Sud-Ouest, où un "plan d'action renforcé" va être déployé. La nouvelle hausse des cas de contaminations y est due à la propagation du variant Delta.

Sur le territoire, où le taux d'incidence dépasse les 50 cas pour 100 000 habitants, le variant représente autour de "70% des cas positifs" selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Au niveau national, le variant indien représente 9 à 10% des cas détectés.

Covid-19 : comment gouvernement veut lutter contre le variant Delta

  Covid-19 : comment gouvernement veut lutter contre le variant Delta La vaccination, les autotests et l'isolement devraient être les trois piliers de la stratégie française contre une reprise de l'épidémie avec le variant Delta. © afp.com/Philippe LOPEZ Un centre de dépistage pour les habitants du quartier de Bacalan, à Bordeaux, où un cluster d'un cinquantaine de cas positifs à un variant Le variant Delta grignote du terrain en Europe, mais aussi en France. Lors de la dernière "enquête flash" de séquençage réalisée le 25 mai, ce variant initialement détecté en Inde a été retrouvé dans 1% des prélèvements.

Plus largement, Jean Castex a déploré un ralentissement de la campagne de vaccination : "Nous vaccinons 200 000 personnes par jour" en primo-injection, en observant que "les prises de rendez-vous" étaient "en décélération". Il a lancé un "appel solennel" aux soignants qui ne seraient pas encore vaccinés. "Il est impératif que les soignants, les personnels de ces Ehpad soient tous vaccinés, on va dire d'ici la fin du mois d'août (...), à défaut de quoi nous devrions évidemment prendre nos responsabilités", a plaidé Jean Castex, sans toutefois se prononcer clairement sur la possibilité de rendre obligatoire cette vaccination.

LIRE AUSSI>> INFOGRAPHIES. Taux d'incidence, variant Delta... Pourquoi l'épidémie inquiète dans les Landes

En Europe aussi le variant Delta gagne du terrain : le varient indien sera bientôt dominant dans l'Union Européenne. Cette mutation du coronavirus apparue en Inde devrait bientôt représenter 90% des nouveaux cas de Covid-19sur le territoire européen d'ici fin août, a estimé mercredi le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Coronavirus à Toulouse : Des moyens déployés pour endiguer l'arrivée du variant Delta

  Coronavirus à Toulouse : Des moyens déployés pour endiguer l'arrivée du variant Delta Alors que le nombre de contaminations continue de baisser, des moyens sont déployés pour retarder l’arriver du variant Delta dans la région. Comme sur le site d’Airbus Defence & Space après la découverte d’un cas © Mourad ALLILI/SIPA Un test antigénique avant la vaccination (Illustration). EPIDEMIE - Alors que le nombre de contaminations continue de baisser, des moyens sont déployés pour retarder l’arriver du variant Delta dans la région.

  • Brésil : record de contaminations

La troisième vague brésilienne est bien là : le pays a battu mercredi un nouveau record d'infections au Covid-19 avec 115 228 nouveaux cas ces dernières 24 heures, selon le dernier bilan du ministère de la Santé. Le bilan officiel fait aussi état de 2392 nouveaux décès, portant le total à 507 109. Le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé au monde en chiffres absolus, derrière les Etats-Unis qui déplorent plus de 600 000 morts.

Au total, le pays de 212 millions d'habitants comptabilise un total de 18 169 881 cas confirmés, selon les chiffres officiels. Un bilan considéré comme largement sous-estimé par les spécialistes. Le nombre d'infections quotidiennes est en hausse constante depuis plus d'un mois et la moyenne de décès tourne autour des 2000 par jour depuis la semaine dernière.

  • Israël ne rouvre pas toute de suite ses frontières aux touristes

Les vacances à Jérusalem ce ne sera pas pour demain : Israël a annoncé reporter la réouverture de son territoire aux touristes au 1er août. Le pays se prépare à de nouvelles mesures pour endiguer l'épidémie de coronavirus, les cas augmentant dans le pays malgré une large campagne de vaccination.

Confronté au variant Delta, Israël envisage le retour de certaines restrictions

  Confronté au variant Delta, Israël envisage le retour de certaines restrictions Israël fait partie des très bons élèves dans le monde en termes de vaccination de sa population. Mais une hausse de cas liée au variant Delta du Covid inquiète les autorités, qui envisagent de rendre à nouveau obligatoire le port du masque en intérieur.Mercredi, pour la troisième journée consécutive, plus de 100 nouveaux cas de Covid-19 ont été officiellement enregistrés, là où le pays ne recensait qu’une poignée de contaminations quotidiennes ces dernières semaines.


Vidéo: Le variant Delta plus contagieux pourrait représenter fin août 90% des nouveaux cas de contagion (Dailymotion)

Certains touristes vaccinés, voyageant en petit groupe et en provenance de certains pays seulement, seront néanmoins autorisés à entrer sur le territoire. Mais ils devront faire deux tests PCR - un réalisé 72 heures avant le départ et un à l'arrivée - ainsi qu'un test sérologique.

Selon le Premier ministre israélien Naftali Bennett, la hausse des contaminations est due à la propagation du variant Delta. Mercredi, pour la troisième journée consécutive, plus de 100 nouveaux cas de Covid-19 ont été officiellement enregistrés. Bien plus que la poignée de cas recensés quotidiennement ces dernières semaines.

  • Assouplissement des règles en Grèce et en Suisse, scepticisme en Thaïlande

Emboîtant le pas à la France, l'Espagne et l'Italie, la Grèce a annoncé mercredi mettre fin au port obligatoire du masque à l'extérieur à compter de jeudi matin, sauf en cas de rassemblement important. Le couvre-feu sera également levé à partir de lundi.

LIRE AUSSI>> Grèce, Espagne, Italie... La bagarre pour les touristes estivaux est lancée en Europe

La Suisse a aussi décidé d'alléger ses restrictions, supprimant dès samedi la plupart des barrières à l'entrée dans le pays, en particulier pour les personnes pouvant prouver qu'elles sont vaccinées ou immunisées.

Covid-19 : presque 50% de la population française a reçu au moins une dose de vaccin

  Covid-19 : presque 50% de la population française a reçu au moins une dose de vaccin Covid-19 : presque 50% de la population française a reçu au moins une dose de vaccin au sein de l’UE, soit 57,5 % de la population adulte. Un peu plus d’un adulte sur trois (34,3 %) résidant dans l’Union est même totalement vacciné, cinq fois plus que début avril. L’objectif de la Commission européenne de 70 % des adultes vaccinés avant l’automne est encore possible malgré le ralentissement des vaccinations. A l’Ouest, la France, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, l’Allemagne et les Pays-Bas affichent des rythmes proches avec 59 à 63 % de la population ayant reçu au moins une dose.

La Thaïlande, pour tenter de relancer la machine, a donné son feu vert à un projet pilote, baptisé "Sandbox" (bac à sable), qui doit permettre à partir du 1er juillet aux touristes vaccinés contre le Covid-19 de séjourner, sans effectuer de quarantaine, 14 jours à Phuket (sud) avant de pouvoir circuler librement dans le reste du pays.

  • États-Unis : de rares problèmes cardiaques de jeunes vaccinés

"Il s'agit d'un effet secondaire très rare" : des cas d'inflammations au niveau du coeur chez des adolescents et de jeunes adultes après l'injection de doses des vaccins Pfizer ou Moderna. Ce lien "probable" a été établi mercredi par des experts américains. Mais les bénéfices de ces remèdes "surpassent" toujours largement les risques encourus. Les responsables sanitaires ont tenu à rassurer : " La plupart des cas sont légers, les individus guérissant souvent d'eux-mêmes ou avec un traitement minime".

LIRE AUSSI>> États-Unis : ce que l'on sait sur les problèmes cardiaques chez des jeunes vaccinés

Les autorités sanitaires américaines travaillent malgré tout à actualiser leurs recommandations pour ces vaccins, notamment en conseillant de suspendre l'administration de la seconde dose pour les personnes développant, après la première, une myocardite, c'est-à-dire une inflammation du muscle cardiaque. Quelque 300 cas de myocardites et de péricardites ont été examinés et présentés à des experts indépendants mercredi, lors d'une réunion du Comité consultatif sur les vaccinations (ACIP).

  • Le Kremlin défend son vaccin

Un des sites de production Spoutnik V fonctionne-t-il mal ? L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) dit que oui. Le Kremlin affirme que c'est réglé. Au gouvernement russe, les responsables ont assuré mercredi que les problèmes découverts sur un des sites de production du vaccin russe anti-Covid ont été résolus.

Lors d'une inspection entre le 31 mai et le 4 juin, des inspecteurs du service de pré-qualification de l'OMS ont notamment constaté des problèmes dans la surveillance de l'aseptisation du processus de fabrication et de mise en flacon du vaccin. Ils ont aussi alerté sur les mesures pour éviter la contamination et la traçabilité.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov a expliqué qu'il y a eu "certaines insuffisances identifiées par le groupe d'inspection, et de ce que nous savons, elles ont été prises en compte et tout ce qui devait être changé a été changé". Le vaccin Spoutnik V est déjà utilisé dans 40 pays dont la Russie, le Mexique, l'Argentine, l'Inde, le Pakistan ou encore l'Iran, le Kenya et l'Algérie.

Vacciner en Russie reste une priorité puisque le pays vient d'enregistrer un nouveau pic, essentiellement dû au variant Delta. Plus de 20 000 nouvelles contaminations au coronavirus et 568 décès ont été recensées en 24 heures en Russie.

Variant Delta : la gestion des frontières divise les Européens .
Paris et Berlin s’inquiètent de l’afflux des touristes britanniques dans le sud de l’Europe et plaident pour un effort de coordination, alors que le variant Delta du Covid-19 continue sa progression inexorable sur le continent. Le variant Delta ravive les tensions relatives à la gestion des frontières extérieures de l’Union européenne (UE). Ces divisions, très commentées au début de la pandémie, ont ressurgi la semaine dernière lors du dernier sommet européen à Bruxelles. D’un côté, l’Allemagne et la France veulent jouer la carte de la prudence face à l’afflux des touristes britanniques potentiellement porteurs du variant Delta (anciennement variant "indien").

usr: 1
C'est intéressant!