•   
  •   

Monde Qui est Wally Funk, la femme la plus âgée à aller dans l’espace ?

22:45  02 juillet  2021
22:45  02 juillet  2021 Source:   liberation.fr

Jeff Bezos et la balade spatiale de 28 millions de dollars ont déclenché Bernie Sanders

 Jeff Bezos et la balade spatiale de 28 millions de dollars ont déclenché Bernie Sanders lorsque l'origine bleue, la société de lancement de l'espace appartenant à Jeff Bezos d'Amazon, a annoncé que quelqu'un avait gagné une vente aux enchères pour monter dans l'espace sur la nouvelle roquette Shepard de la société, beaucoup de bande passante a été dépensé sur les médias sociaux sur ce qui semblait être un cas de consommation remarquable. Le montant de l'argent, 28 millions de dollars, payé quelques minutes dans l'espace, semblait, à beaucoup, être excessif.

Wally Funk, 82 ans, va détrôner John Glenn, premier Américain à réaliser un vol orbital en 1962, et tenant du titre de la personne la plus âgée dans l'espace avec 77 ans. © Fournis par Liberation Wally Funk, 82 ans, va détrôner John Glenn, premier Américain à réaliser un vol orbital en 1962, et tenant du titre de la personne la plus âgée dans l'espace avec 77 ans.

C’est la personne la plus âgée à voyager dans l’espace. A 82 ans, Mary Wallace alias Wally Funk, a été choisie pour accompagner Jeff Bezos dans l’espace à bord d’un vol de sa société Blue Origin, le 20 juillet prochain. A leurs côtés, deux autres voyageurs : le frère du milliardaire Mark Bezos, ainsi que le gagnant d’une mise aux enchères de 28 millions de dollars dont le nom n’a pas encore été révélé.

View this post on Instagram

Feinty Fittler's Feisty Ultimatum de Fittler pour Teen Star

 Feinty Fittler's Feisty Ultimatum de Fittler pour Teen Star Nsw entraîneur Brad Fittler a appelé Teen Seenland Bolter Reece Walsh pour avoir pris des plongées dans la NRL et a averti le prélèvement de la percolaire contre l'exercice de ces antiques sur son ÉTAT D'ORIGINE . Walsh semblait frotter des blessures au cours des récents guerriers avec les cow-boys et les chevaliers, restant sur le dos d'un contact accidentel très mineur à la tête dans l'espoir de tirer des pénalités.

Un symbole fort qui récompense la persévérance de cette dame aux cheveux argent à qui l’on avait pourtant assuré il y a des années que l’espace n’était pas pour les femmes. Cela avait été également le cas pour sa propre mère qui s’était vue refuser une carrière dans l’aviation, son père et son mari lui ayant alors fait comprendre qu’elle devait être avant tout être une bonne épouse et une bonne mère.

«Mieux et plus vite que les hommes»

Tout au long de sa vie Mary Wallace, qui a grandi à Taos, une petite ville de l’Etat américain du Nouveau-Mexique, a été limitée dans ses ambitions et rabaissée en tant que femme. Sans pour autant renoncer à ses objectifs. Passionnée d’aviation, elle prend sa première leçon de vol à 9 ans avant qu’on ne lui interdise de prendre des cours de mécanique, réservés aux garçons, au lycée. La jeune femme ne se décourage pas et réussit à obtenir sa licence de pilote et à sortir diplômée de l’Université d’Etat de l’Oklahoma, reconnue pour son programme d’aviation.

EXCLU - Soso Maness : « Je ne comprends pas les joueurs qui marchent sur le terrain »

  EXCLU - Soso Maness : « Je ne comprends pas les joueurs qui marchent sur le terrain » 13 septembre 2020, l’Olympique de Marseille s’impose sur la pelouse du Paris Saint Germain (0-1). Les Phocéens fêtent la victoire sur le son « Zumba Cafew » de Soso Maness. Un gimmick et des paroles rapidement repris dans tous les vestiaires de Ligue 1. En plus d’avoir sorti le tube de la saison, le rappeur marseillais est un spécialiste du ballon rond et de l’OM. À l’occasion de la sortie de son nouvel album « Avec le temps », Sofien Manessour de son vrai nom s’est ouvert à Onze Mondial. © Sarah Schlumberger Soso Maness 13 septembre 2020, l’Olympique de Marseille s’impose sur la pelouse du Paris Saint Germain (0-1).

Mary Wallace ne s’arrête pas là. Au tout début des années 60, elle intègre le programme Mercury voué à envoyer le premier Américain dans l’espace. Des hommes sont alors sélectionnés par la Nasa pour être soumis à des tests mais pas Mary Wallace, ni aucune autre femme. Toutefois, William Randolph Lovelace, médecin et président du comité consultatif spécial de la Nasa sur les sciences de la vie ayant participé à l’élaboration de ces épreuves, décide de faire passer les tests à des femmes dans sa clinique privée pour voir si elles sont elles aussi capables de les réussir. Sur 26 femmes sélectionnées, 13 le prouveront, donnant ainsi son surnom au programme, «Mercury 13». La plus jeune d’entre elles est Wally Funk. «Ils nous poussaient dans nos retranchements», «j’ai enduré beaucoup de douleurs», se rappelle-t-elle dans une interview publiée en 1999 par le service historique de la Nasa. Mais «cela me rapprochait de l’espace, et c’était là où je voulais aller.» Lors de ces tests, de l’eau est injectée dans ses oreilles pour provoquer une sensation de vertige, elle doit ingérer des tubes en caoutchouc, boire de l’eau radioactive, résister à une pression de 5G ou encore se retrouver enfermée dans une cuve à l’isolation phonique parfaite, remplie d’une eau à l’exacte température de son corps afin qu’elle ne sente plus rien, dans le noir. «J’étais sur le dos, flottant dans cette eau, sans pouvoir utiliser mes cinq sens […] je devais juste rester là allongée», raconte-t-elle. Elle bat le record en y restant 10 heures et 35 minutes. Tandis que les hommes ont eux été testés 3 heures. «Ils m’ont dit que j’avais fait le travail mieux et plus vite que n’importe lequel des hommes», s’est-elle souvenue jeudi dans une vidéo publiée en ligne. La mission sera finalement abandonnée par la Nasa.

Tourner dans l’espace avant Tom Cruise : la nouvelle ambition spatiale de la Russie

  Tourner dans l’espace avant Tom Cruise : la nouvelle ambition spatiale de la Russie Soixante ans après Iouri Gagarine, les Russes veulent à nouveau battre les Américains dans une course spatiale : cette fois-ci, il s’agit d’être les premiers à tourner un film de fiction en orbite et en apesanteur. C’est une nouvelle course à l’espace qui s’opère entre les Russes et les Américains soixante ans après la mise en orbite de Iouri Gagarine.

19 600 heures de vol au compteur

Quatre fois, Mary Wallace a candidaté pour devenir astronaute à la Nasa. En vain. L’excuse étant qu’elle n’avait pas de diplôme d’ingénieur et n’avait pas suivi un programme de vol sur un avion de chasse militaire – chose pourtant impossible pour une femme à cette époque. En 1999, Wally Funk déclarait : «C’était plutôt intéressant, le fait que nous aurions pu le faire, et qu’ils ne nous ont juste pas laissées. Un chien l’a fait. Un singe l’a fait. Un homme l’a fait. Les femmes aussi peuvent le faire.» Il faudra attendre 1983 pour que la première Américaine, Sally Ride, 32 ans vole dans l’espace.

Malgré tout, elle devient la première inspectrice femme de l’agence américaine de l’aviation, la FAA. Puis la première enquêtrice de l’agence américaine National Transportation Safety Board en charge notamment des catastrophes aéronautiques pour laquelle elle traite plus de 450 accidents jusqu’à sa retraite, en 1984. Et enfin, la première instructrice de vol à Fort Sill, dans l’Oklahoma. «J’ai dit que je voulais devenir astronaute. Mais personne ne voulait me prendre. Je ne pensais pas que j’irais là-haut un jour», confie celle qui a appris à voler à 3 000 personnes. Son vœu a fini par être exaucé par le PDG d’Amazon.

milliardaires dans l'espace: Richard Branson envisage de battre Jeff Bezos à la sous-orbitale Trip

 milliardaires dans l'espace: Richard Branson envisage de battre Jeff Bezos à la sous-orbitale Trip © Mark Mann dans la course Pour être le premier milliardaire dans l'espace, Richard Branson est maintenant le favori des chances. The Brash Britanler, fondateur de Virgin Galactic , a déclaré aujourd'hui qu'il volera dans l'espace à bord de la Rocketplane VSS de la VSS de l'entreprise le 11 juillet, battant le fondateur Amazon-fondateur Jeff Bezos dans un espace sous-orbital de neuf jours.

«J’aime faire des choses que personne d’autre n’a faites», se vante Wally Funk. Mission accomplie : elle détrônera John Glenn, l’un des sept astronautes sélectionnés pour le programme Mercury devenu le premier Américain à réaliser un vol orbital en 1962 avant de récidiver en 1998 à l’âge de 77 ans – en devenant la personne la plus âgée dans l’espace. Une mission qui ne devrait pas trop éprouver celle qui a 19 600 heures de vol au compteur, sachant qu’il n’existe aucun âge limite pour aller dans l’espace. La fusée de Blue Origin, New Shepard, doit décoller le 20 juillet et atteindre la ligne de Karman, qui marque selon la convention internationale le début de l’espace, à 100 km au-dessus de la Terre. Les passagers pourront flotter en apesanteur durant quatre minutes et observer la courbure de la Terre. Puis la capsule entamera une chute libre pour revenir vers la Terre, et sera freinée par trois grands parachutes et des rétrofusées avant d’atterrir dans un désert de l’ouest du Texas. Un coup de com réussi pour Jeff Bezos sachant que Wally Funk avait également acheté, il y a des années, un billet pour voler avec Virgin Galactic, le vaisseau de son concurrent Britannique Richard Branson, qui a prévu de s’envoler de son côté le 11 juillet, pour doubler sur l’aile le patron d’Amazon.

Sir Richard Branson atterrit en toute sécurité après avoir terminé l'espace spatial .
Sir Richard Branson Space Private Space Tourism Company a achevé son premier vol transportant le milliardaire, deux pilotes et trois spécialistes de la mission à la fringue de l'espace.

usr: 3
C'est intéressant!