•   
  •   

Monde Arrestations d'activistes à Cuba, qui blâme les USA pour les manifestations

05:14  13 juillet  2021
05:14  13 juillet  2021 Source:   fr.reuters.com

États-Unis. La tempête Elsa quitte Cuba et prend la direction de la Floride

  États-Unis. La tempête Elsa quitte Cuba et prend la direction de la Floride Après avoir fait trois morts dans les Caraïbes pendant le week-end, la tempête tropicale Elsa a quitté Cuba lundi soir, laissant dans son sillage de fortes pluies mais sans provoquer de grands dégâts sur l’île, et se dirigeait vers la Floride. La tempête tropicale Elsa a quitté Cuba lundi soir, laissant dans son sillage de fortes pluies mais sans provoquer de grands dégâts sur l’île, et se dirigeait vers la Floride après avoir fait trois morts dans les Caraïbes pendant le week-end.

CUBA-MANIFESTATIONS/ (PHOTO, TV):Arrestations d'activistes à Cuba, qui blâme les USA pour les manifestations

par Sarah Marsh et Nelson Acosta

LA HAVANE, 13 juillet (Reuters) - Cuba a imputé à l'"asphyxie économique" des Etats-Unis les manifestations antigouvernementales historiques qui secouent l'île et a procédé à l'arrestation de certains activistes de premier plan, alors que Washington a dit soutenir le droit du peuple cubain à manifester.

Le calme régnait lundi dans la capitale La Havane, où un important dispositif policier était en place tandis que l'accès au Capitole - vers lequel avaient convergé la veille plus d'un millier de personnes - était bloqué.

Manifestations à Cuba : Biden soutient « l’appel à la liberté », Trump s’en mêle

  Manifestations à Cuba : Biden soutient « l’appel à la liberté », Trump s’en mêle Les manifestations anti-régime continuent à La Havane, alors que Cuba est durement frappée par une crise économique et sanitaire © Eliana Aponte/AP/SIPA Des manifestants anti-régime, le 11 juillet 2021 à la Havane (Cuba). DIPLOMATIE - Les manifestations anti-régime continuent à La Havane, alors que Cuba est durement frappée par une Alors que le régime cubain accuse les Etats-Unis de tirer les ficelles en coulisses, Washington a réagi.

Au moins une centaine de manifestants, activistes et journalistes indépendants ont été arrêtés depuis dimanche à travers le pays, alors que des milliers de personnes étaient descendues dimanche dans les rues de La Havane, de Santiago et d'autres villes pour protester contre la situation économique et sanitaire, allant jusqu'à appeler à la fin du communisme.

Le président Miguel Diaz-Canel a imputé aux sanctions américaines, renforcées ces dernières années, les difficultés économiques que rencontre le pays avec notamment des pénuries de médicaments et des pannes régulières d'électricité.

S'exprimant dans une allocution télévisée, entouré de son gouvernement, le dirigeant cubain a affirmé que les critiques contre la gestion de l'épidémie de COVID-19 sur l'île visaient à fracturer l'unité du peuple.

Crise économique, Covid-19... pourquoi Cuba est secouée par des manifestations historiques

  Crise économique, Covid-19... pourquoi Cuba est secouée par des manifestations historiques Des dizaines de manifestations antigouvernementales ont éclaté à Cuba, dimanche. En réponse, le président Miguel Diaz-Canel a appelé ses partisans à descendre dans la rue. "À bas la dictature !" Excédés par la crise économique, des milliers de Cubains sont descendus dans les rues à travers le pays, dimanche 11 juillet. Des manifestations historiques et d'une ampleur inédite depuis la révolution de 1959 provoquées par plusieurs facteurs dont la"À bas la dictature !" Excédés par la crise économique, des milliers de Cubains sont descendus dans les rues à travers le pays, dimanche 11 juillet.

Miguel Diaz-Canel a vilipendé les scènes de violences et les pillages qui se sont déroulées dans plusieurs villes du pays, dénonçant le comportement "totalement vulgaire, indécent et délinquant" des manifestants.

Le président américain Joe Biden a assuré de son côté le peuple cubain du soutien des Etats-Unis face à ce qu'il a présenté comme des décennies de répression et une gestion totalement inefficace de la crise de l'épidémie de COVID-19.

"Le peuple cubain revendique courageusement des droits fondamentaux et universels. Ces droits, notamment le droit de manifester pacifiquement et le droit de choisir librement son propre avenir, doivent être respectés", a-t-il dit dans un communiqué.

"Les Etats-Unis appellent le régime cubain à écouter son peuple et à répondre à ses besoins en ce moment capital plutôt qu'à s'enrichir." (Reportage Sarah Marsh, Marc Frank, Nelson Acosta à La Havane, avec Patricia Zengerle, Simon Lewis et Daphne Psaledakis à Washington; version française Bertrand Boucey, Tangi Salaün et Jean Terzian)

«Maintenant les Cubains se sentent capables de faire face aux autorités» .
Cinq jours après des manifestations sans précédents à Cuba, la tension semble avoir baissé d'un cran, mais les mesures annoncées par les autorités mercredi ne vont certainement pas calmer les esprits, estime Manuel Cuesta Morua, un opposant cubain, promoteur d'une plateforme réclamant l'autorisation d'autres partis. RFI : Que s’est-il passé dimanche dernier à Cuba ? Manuel Cuesta Morua : Dimanche, à la surprise de toute la société cubaine et du monde entier, à San Antonio de los Baños, une localité au sud-est de La Havane, des milliers d’habitants sont descendus manifester dans les rues pour réclamer la liberté, des changements démocratiques et en entonnant «

usr: 0
C'est intéressant!