•   
  •   

Monde Manifestants en colère March contre Lockdowns

07:32  24 juillet  2021
07:32  24 juillet  2021 Source:   newsroom.aap.com.au

21 Maison abordable beaux meubles et accessoires à Homebase

 21 Maison abordable beaux meubles et accessoires à Homebase Mon stepdad est mort subitement en Mars et ma demi-sœur (son seul enfant biologique) a choisi de disperser ses cendres quand j'étais encore enfermé dans une des salles de quarantaine d'hôtel en Nouvelle-Zélande . Manquant les funérailles et la cérémonie était une chose brutale à l'expérience au cours de la pandémie. Alors que certaines choses étaient hors du contrôle de ma sœur, elle aurait pu attendre que je sois là pour le dernier adieu.

Ainsi que le rapportent plusieurs médias britanniques dont la chaîne télévisée Sky News , des milliers de manifestants se sont rassemblés ce 20 mars dans le centre-ville de Londres afin de protester contre les restrictions sanitaires en vigueur au Royaume-Uni. Illégal du fait des mesures nationales décrétées dans • «Des centaines de manifestants défilent dans le centre de Londres», avait dans un premier temps relaté la radio LBC sur Twitter, avant de réévaluer sur son site la mobilisation à plusieurs milliers de participants . Hundreds of anti- lockdown protesters are marching in central London https

Pris à partie par des manifestants anti-pass sanitaire à Paris, deux journalistes de BFM ont du quitter les lieux avec l'aide de leurs gardes du corps. Un reporter de la chaîne s'en est par la suite pris au téléphone d'un manifestant . Plusieurs vidéos partagées sur les réseaux sociaux témoignent de ce départ précipité, les journalistes se voyant suivre sur plusieurs mètres par les manifestants , jeter de l'eau et subir des insultes, telles que «BFM, p*te à Drahi !», en référence au propriétaire de la chaîne. Dans une scène de confusion absolue, on voit l'un des journalistes en mesure de se déplacer tandis

Les manifestants mènent dans des capitales de la capitale autour de l'Australie pour s'opposer à des lock-annunes incitées par Covid-19.

a group of people riding horses on a city street: Unmasked and determined to be heard, protesters have clashed with police in Sydney. © Mick Tsikas / AAP Photos Non masqué et déterminé à être entendu, les manifestants se sont heurtés à la police à Sydney.

des milliers de personnes de colère, non manquées de personnes défilées du parc Victoria de la ville de Sydney dans le quartier des affaires central le samedi.

Ils ont traversé une barrière de police pour continuer à descendre George St, mais ont été arrêtés au King Saint-

, une forte présence policière à Sydney, y compris la police montée et les officiers d'émeute.

Liban: heurts à Beyrouth après le renoncement de Saad Hariri

  Liban: heurts à Beyrouth après le renoncement de Saad Hariri Neuf mois après avoir été désigné Premier ministre, Saad Hariri a finalement jeté l’éponge ce jeudi 15 juillet, incapable de former un gouvernement. Dans les rues de la capitale libanaise, les manifestants sont descendus crier leur colère, donnant lieu à de violents affrontements avec l’armée. Avec notre correspondant à Beyrouth, Noé Pignède La colère explose dans les rues de Cola, un quartier sunnite du sud de Beyrouth. D’un côté, l’armée, protégée par des boucliers en plastique. De l’autre, des centaines de partisans de Saad Hariri, qui jettent des cocktails Molotov et des pétards.Un casque jaune sur la tête, Firas porte secours aux blessés.

Des mouvements comme Les Patriotes, Debout la France et l'UPR, notamment, avaient appelé à manifester partout en France ce 17 juillet contre l'extension du pass sanitaire. A Bordeaux, la préfecture, qui avait pris une interdiction de manifester en centre-ville, a dénombré 1 200 personnes ; les manifestants bloquant à certains endroits la circulation des trams et des voitures. A Toulouse et à Metz, la préfecture a dénombré 2 500 manifestants dans chacune des deux villes.

Alors que la vignette «Crit'Air» visant à interdire l'accès à Paris intra Muros aux véhicules les plus sales lors des pics de pollutions entre en vigueur, la Fédération française des motards en colère organise une manifestation contre le dispositif. La Fédération des motards en colère (FFMC) ne Arrivés à l'hôtel de ville de la capitale, les motards se sont vus opposer un barrage par les CRS, qui ont pendant quelques minutes empêché les manifestants de se disperser comme prévu initialement. Si la tension est montée d'un cran, elle est finalement retombée lorsque les forces de l'ordre les ont laissé repartir.

NSW La police l'a décrit comme une "opération de police de haute visibilité" en réponse à une "activité de protestation non autorisée". Les manifestants

ont jeté des bouteilles en plastique et des plantes prises dans la rue aux officiers. La police a confirmé «un nombre» d'arrestations avait été faite.

Les signes portés par les manifestants appellent "liberté" et "la vérité". La police

NSW a déclaré que cela reconnaissait et a appuyé les droits de la liberté d'expression et de l'assemblée pacifique, mais la manifestation était une violation des ordres de santé publique.

"La priorité pour la police de la NSW est toujours la sécurité de la communauté au sens large", a déclaré une déclaration de police. Les stations

St James et Museum ont été fermées. La police disperse les personnes à travers George St, les encourageant à prendre des trains à la mairie, Wynyard ou Circular Quay.

police des balles en caoutchouc incendie, des gaz lacrymogènes en direction des manifestants dénonçant Thai PM

 police des balles en caoutchouc incendie, des gaz lacrymogènes en direction des manifestants dénonçant Thai PM la police thaïlandaise déployé des balles en caoutchouc, des gaz lacrymogènes et des canons à eau contre les manifestants au dimanche Bangkok alors que les manifestants ont défié Covid-19 restrictions pour demander la démission du premier ministre Prayut Chan-O-Cha et marquer l'anniversaire d'un an d'un mouvement pro-démocratie.

Bravant les mesures restrictives mises en place à Melbourne pour endiguer la pandémie, qu’ils contestent, quelques centaines de manifestants ont fait face aux forces de l'ordre. Des heurts ont éclaté, donnant lieu à une quinzaine d'arrestations.

De Santiago à Islamabad, en passant par Alger et Budapest, pas une semaine ne passe sans que, quelque part dans le monde, des manifestants ne marchent pour défendre leurs revendications. Les revendications sont multiples, mais la manière de les défendre est la même : partout où on le peut, on manifeste en marchant.S'inscrire dans un devenirLes raisons sont d'abord anthropologiques. « Dans toutes les grandes religions, il y a une marche de libération, que ce soit l'Exode, l'Égire ou la Marche de Rama.

La manifestation vient en tant que cas de cas Covid-19 dans NSW, a atteint un autre record élevé depuis la première vague de 2020.

environ 163 nouveaux cas locaux ont été signalés au cours des 24 heures à 20h00 le vendredi, jusqu'à 136 heures.

Grand Sydney a été enfermé au cours des quatre dernières semaines, les résidents ne peuvent que quitter la maison avec une excuse raisonnable.

NSW Santé Ministre Brad Hazzard a condamné la manifestation prévue comme "vraiment stupide" samedi matin.

"Nous vivons dans une démocratie et que nous vivons normalement, je suis certainement celui qui soutient les droits des gens de protester ... mais à l'heure actuelle, nous avons des cas à travers le toit et nous avons des gens qui pensent que ça va de sortir là-bas et peut-être être proche de l'autre lors d'une démonstration. " Le sous-commissaire de la police

NSW, Gary Worswoys, a déclaré que ce n'était pas le moment d'une protestation.

Cyprus condamne l'attaque de la télévision par des manifestants opposés aux mesures de Covid

 Cyprus condamne l'attaque de la télévision par des manifestants opposés aux mesures de Covid Le gouvernement de Chypre a condamné des manifestants opposés à sa campagne de coronavirus de bornavirus et de vaccination qui a attaqué une chaîne de télévision et s'était affrontée de la part de la police.

Pourquoi les gouvernements ne reculent pas face aux grosses manifs ? Début de réponse avec nos copains les Lapins Crétins ! Musique : Ya Basta Images

«Ils manifestent contre les mesures annoncées, en marge de la cérémonie du 14 juillet», a rapporté Réunion la 1ère, selon qui l'avenue de la Victoire (à Saint-Denis, le chef-lieu de l'île) n'avait pas connu pareille affluence depuis longtemps. «On ne veut pas de la vaccination obligatoire, encore moins pour nos enfants, il va falloir nous écouter, on ne cédera jamais, liberté !», a notamment déclaré une manifestante auprès de la chaîne de télévision.

Il a déclaré que la police voulait travailler avec les organisateurs pour s'assurer que les gens se conformaient aux ordres de santé publique et qu'il ne s'est pas transformé en un événement de spirale de masse «désastreux».

Entre-temps, à Melbourne, des milliers de manifestants de tous âges se sont tournés dans la CBD chantant "la liberté".

Un photographe AAP sur scène a décrit le rallye comme initialement "Eerie" avec la foule sans masque et agressive verbale, mais a déclaré que l'atmosphère a été adouciante.

Certains manifestants ont éclairé des fusées éclairantes lorsqu'ils se sont rassemblés à l'extérieur de la maison du Parlement de Victoria.

Ils ont tenu des bannières, dont une qui a lu: "Cela ne concerne pas un virus, il s'agit d'un contrôle total du gouvernement."

Un rassemblement de voiture est également prévu pour l'adélaïde verrouillé, avec une avertissement de la police, ils feront des arrestations sur une activité illégale.

EN IMAGES. Italie, France, Australie... Les manifestations anti-restrictions se multiplient .
Alors que les autorités mettent en place des contrôles sanitaires pour endiguer la pandémie, des opposants ont battu le pavé pour protester dans plusieurs pays. © Anadolu Agency via AFP Les manifestations contre les vaccins et la nouvelle exigence du gouvernement en matière de laissez-passer sanitaire se poursuivent pour la deuxième semaine à Paris, France, le 24 juillet 2021. Peu importe le continent, les revendications restent les mêmes. Des dizaines de milliers de personnes, allant parfois jusqu'à dénoncer des tendances "totalitaires", ont protesté samedi en Australie, en France, en Italie.

usr: 0
C'est intéressant!