•   
  •   

Monde La carrière artistique du fils Biden embarrasse la Maison Blanche

20:43  24 juillet  2021
20:43  24 juillet  2021 Source:   abonnement.leparisien.fr

PHOTO Harry Roselmack décoré de la Légion d'honneur : pourquoi il se dit surpris et embarrassé

  PHOTO Harry Roselmack décoré de la Légion d'honneur : pourquoi il se dit surpris et embarrassé La liste des lauréats de la nouvelle promotion des décorés de la Légion d'honneur a été publiée au Journal officiel ce mercredi 14 juillet. Parmi les personnalités de la culture élevées au rang de chevalier figure le journaliste de TF1 Harry Roselmack. En apprenant la nouvelle, ce dernier a néanmoins exprimé sa surprise et son embarras sur Instagram. Là où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir ! Ou presque ! Harry Roselmack, fraîchement promu au rang de chevalier de la Légion d'honneur, a exprimé son embarras d'être cité sur la liste des nouveaux lauréats décorés.

La Maison Blanche a assuré prendre les précautions déontologiques nécessaires autour de toute exposition et vente des peintures du fils de Joe Biden. Capture d’écran YouTube/ABC News © Capture d’écran YouTube/ABC News La Maison Blanche a assuré prendre les précautions déontologiques nécessaires autour de toute exposition et vente des peintures du fils de Joe Biden. Capture d’écran YouTube/ABC News

L’administration Biden, qui souhaite se présenter comme irréprochable sur le plan éthique, a été interpellée à plusieurs reprises sur la carrière artistique du fils de Joe Biden, avocat et homme d’affaires devenu peintre.

Des médias américains pointent notamment du doigt le risque que des industriels ou des financiers achètent ses œuvres dans le seul but de s’attirer les bonnes grâces de la Maison Blanche. Selon la presse, le montant des tableaux s’établirait entre 75 000 à 500 000 dollars.

Merkel Feuilles Biden avec Nord Stream 2 Maux de tête que les craintes Remain A propos de la Russie

 Merkel Feuilles Biden avec Nord Stream 2 Maux de tête que les craintes Remain A propos de la Russie Président Joe Biden peut-être dit que lui et la chancelière allemande Angela Merkel se serrer les coudes contre l'agression russe, mais la paire restent divisés sur un gazoduc que les critiques la peur donnera la main géopolitique supérieure à Moscou. © Chip Somodevilla / Getty La chancelière allemande Angela Merkel et le président Joe Biden à la Maison Blanche le 15 Juillet, 2021 Washington, DC. Le couple en désaccord sur le sort du gazoduc Nord Stream 2 de la Russie à l'Allemagne.

Hunter Biden a été l’une des cibles favorites de l’ancien président Donald Trump. Le camp Trump a régulièrement critiqué le fait qu’Hunter Biden avait des intérêts économiques en Ukraine et en Chine au moment où son père était vice-président de Barack Obama (2009-2017).

« Toute offre anormale sera rejetée »

Pour tenter de faire taire les critiques, la Maison Blanche a assuré prendre les précautions déontologiques nécessaires autour de toute exposition et vente des peintures. Interrogée sur des expositions à venir des tableaux de Hunter Biden par la galerie new-yorkaise Georges Bergès, la porte-parole de la présidence, Jen Psaki, a indiqué que le fils de Joe Biden allait « assister à des événements » pour rencontrer les potentiels acheteurs.

"C'est barbant, mais c'est important", les six mois de Biden à la Maison Blanche

  "Barbant" mais "important". "Je sais que c'est un discours barbant, mais c'est important", a lancé le président américain le 7 juillet, en grande banlieue de Chicago. Il venait, devant une audience dont les applaudissements s'affaiblissaient peu à peu, de faire l'article de ses gigantesques projets économiques et sociaux, en égrenant de nombreux chiffres et exemples.

Sauf que la Maison Blanche avait annoncé le 9 juillet la mise en place d’un « système permettant à Hunter Biden d’exercer sa profession avec des garde-fous raisonnables », notamment la confidentialité de toute transaction et l’absence de contact avec les acheteurs.

« Tous les échanges concernant la vente des œuvres et leur montant seront conduits par un galeriste professionnel, qui suit les règles les plus strictes. Toute offre anormale sera rejetée », avait expliqué Jen Psaki. Mais selon elle, « le galeriste ne livrera aucune information sur les acheteurs ou potentiels acheteurs, y compris leur identité, que ce soit à Hunter Biden ou à l’administration, ce qui assure un niveau important de protection et de transparence. »

groupes Pro-Biden à dépenser 100 millions de dollars en août AD Blitz .
Washington (AP) - une gamme de groupes de maisons progressistes et professionnels envisage de dépenser près de 100 millions de dollars pour promouvoir l'ordre du jour du président Joe Biden au cours du prochain mois au congrès de la pression pendant le prochain mois. Les législateurs sont sur leur récréation d'août. © Fourni par le fichier de presse associé - Le président Joe Biden parle de la pièce East de la Maison-Blanche à Washington, le jeudi 29 juillet 2021.

usr: 0
C'est intéressant!