•   
  •   

Monde Afghanistan: les autorités décrètent un couvre-feu sur l'essentiel du territoire

04:52  25 juillet  2021
04:52  25 juillet  2021 Source:   lepoint.fr

Afghanistan : la France rapatrie par vol spécial depuis Kaboul ses ressortissants

  Afghanistan : la France rapatrie par vol spécial depuis Kaboul ses ressortissants Alors que les combats font rage en Afghanistan, une centaine de personnes ont embarqué samedi à Kaboul à bord d'un vol spécialement affrété par le gouvernement français à destination de Paris. Parmi elles, des ressortissants français mais aussi des Afghans ayant travaillé pour la France. Un vol spécial affrété par le gouvernement français pour ramener ses ressortissants qu'il avait appelés mardi à quitter l'Afghanistan a décollé de Kaboul samedi 17 juillet, dans la matinée, à destination de Paris, selon des journalistes de l'AFP.

Des Afghans qui soutiennent les talibans portent leur drapeau blanc emblématique à Spin Boldak, le 14 juillet 2021. Tariq achakzai / ap. Les autorités afghanes, confrontées depuis deux mois à une vaste offensive des talibans qu’elles peinent à enrayer, ont décrété , samedi 24 juillet, un couvre - feu nocturne sur l ’ensemble du territoire à l’exception de trois provinces. Cette poussée à travers le pays bénéficie du retrait définitif des forces internationales d’ Afghanistan , désormais pratiquement terminé, l ’ essentiel des 9 500 soldats étrangers ayant quitté le pays ces deux derniers mois.

Confrontées depuis deux mois à une offensive tous azimuts des talibans, les autorités afghanes ont décrété ce samedi un couvre - feu nocturne de 22h à 4h dans l'ensemble du pays, à l'exception de trois provinces. Le ministère afghan de l'Intérieur a fait sa

  Afghanistan: les autorités décrètent un couvre-feu sur l'essentiel du territoire © AFP

Les autorités afghanes, confrontées depuis deux mois à une vaste offensive des talibans qu'elles peinent à enrayer, ont décrété samedi un couvre-feu nocturne sur l'ensemble du territoire à l'exception de trois provinces, dont celle de Kaboul.

"Afin d'endiguer la violence et de limiter les mouvements des talibans, un couvre-feu est décrété dans 31 provinces du pays" qui en compte 34, indique le ministère afghan de l'Intérieur dans un communiqué, précisant que seules les provinces de Kaboul, du Panchir (nord-est) et de Nangarhar (est) ne sont pas concernées.

Le porte-parole adjoint du ministère, Ahmad Zia Zia, a précisé dans un message aux journalistes que le couvre-feu serait en vigueur de 22H00 à 04H00. Il n'a pas indiqué durant combien de temps la mesure serait appliquée.

Ce gruau est le meilleur pour la perte de poids, le diététitien a déclaré

 Ce gruau est le meilleur pour la perte de poids, le diététitien a déclaré Afghans officiels cette semaine a annoncé un couvre-feu dans la plupart des provinces, tandis que le gouvernement tente de repousser les attaques Taliban au fur et à mesure que le retrait de l'armée des États-Unis. Le ministère de l'Intérieur de l'Afghanistan a institué un couvre-feu nocturne qui commence à 10 heures. Et dure jusqu'au 4 mars, le couvre-feu sera en vigueur pour 31 provinces, avec Kaboul, Nangharhar et Panjshir exonérés.

Les autorités afghanes, qui sont confrontées depuis deux mois à une vaste offensive des talibans, ont décrété samedi un couvre - feu nocturne dans l'ensemble du pays, à l'exception de trois provinces, dont celle de Kaboul.

Le gouvernement afghan attendait dimanche une réponse des talibans à sa demande de prolongation d’un cessez-le- feu inédit, en dépit d’un attentat attribué au groupe Etat islamique qui a fait 25 morts la veille. Peu avant l’attaque de samedi, le président afghan Ashraf Ghani avait annoncé une prolongation du cessez-le- feu gouvernemental et demandé aux talibans d’en faire autant. L’attentat de samedi, tuant au moins 25 personnes lorsqu’un kamikaze s’est fait exploser parmi une foule célébrant le cessez-le- feu dans l’est de l’ Afghanistan , a fait aussi au moins 54 blessés.

Les insurgés ont déclenché début mai une offensive tous azimuts contre les forces afghanes, à la faveur du lancement du retrait définitif des forces internationales d'Afghanistan, désormais pratiquement terminé, l'essentiel des 9.500 soldats étrangers ayant quitté le pays ces deux derniers mois.

Les talibans se sont emparés de vastes portions rurales du pays et de plusieurs postes-frontières importants avec l'Iran, le Turkménistan, le Tadjikistan et le Pakistan.

Les forces afghanes n'ont offert jusqu'ici qu'une faible résistance et ne contrôlent essentiellement plus que les principaux grands axes et les capitales provinciales.

Multiples opérations militaires

Après trois jours de relative accalmie sur le terrain, à l'occasion de l'Aïd el Adha, la fête musulmane du Sacrifice, les autorités afghanes ont cependant annoncé le lancement de multiples opérations militaires depuis vendredi, dans une quinzaine de provinces, pour tenter de reprendre du terrain aux talibans.

Le ministère de l'Afghanistan définit le couvre-feu dans la valise de lutte contre les attaques Taliban

 Le ministère de l'Afghanistan définit le couvre-feu dans la valise de lutte contre les attaques Taliban Les responsables de l'Afghan Cette semaine a annoncé un couvre-feu dans la plupart des provinces, tandis que le gouvernement tente de repousser les attaques Taliban au fur et à mesure que le retrait de l'armée des États-Unis, à la suite de l'achèvement. Le ministère de l'Intérieur de l'Afghanistan a institué un couvre-feu nocturne qui commence à 10 heures. Et dure jusqu'au 4 mars, le couvre-feu sera en vigueur pour 31 provinces, avec Kaboul, Nangharhar et Panjshir exonérés.

Le président équatorien a ordonné le couvre - feu et l'instauration d'un contrôle militaire sur Quito, au 11e jour d'une mobilisation de la société civile contre la hausse spectaculaire du prix des carburants, conséquence d'un accord avec le FMI. Dans le communiqué cité par ce même média, la mesure restrictive s'applique à tout le territoire national et concerne des lieux comme les aéroports et ports, les raffineries ou encore les infrastructures de la police ou de l'armée.

Depuis vendredi, un couvre - feu a été instauré de 22 heures à 5 heures du matin dans un périmètre déterminé de rues. Seuls les personnels de santé sont autorisés encore à circuler, ainsi que les personnes se déplaçant pour approvisionner des commerces, en lien avec leur activité professionnelle, ou pour des urgences médicales ou familiales. « Il ne s'agit pas d'établir un couvre - feu national sur l 'ensemble du territoire », indiquait vendredi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner lors d’un point presse, invitant toutefois les maires à « utiliser la totalité de leurs pouvoirs de police ».


Vidéo: Bientôt le retour du couvre-feu en France ? (Dailymotion)

Un correspondant de l'AFP a signalé samedi que des opérations de l'armée étaient en cours dans la province septentrionale de Kunduz pour tenter de reprendre des zones tombées aux mains des insurgés.

Le ministère de la Défense a notamment annoncé vendredi que l'armée avait repris un important district de la province occidentale d'Hérat, frontalière de l'Iran.

Les Etats-Unis, dont le retrait des troupes est désormais achevé à 95 %, selon le chef d'état-major de l'armée américaine, ont confirmé de leur côté avoir fourni un soutien aérien à l'armée afghane, qui en a cruellement manqué récemment.

"Nous continuons à mener des frappes pour soutenir les forces afghanes", a ajouté le porte-parole du ministère américain de la Défense, John Kirby, refusant de préciser où et quand ces frappes avaient été menées.

Afghanistan : 150 000 personnes ont fui les combats près de Kandahar

  Afghanistan : 150 000 personnes ont fui les combats près de Kandahar Les forces afghanes luttent contre les talibans dans la région de Kandahar, la deuxième ville du pays sur le plan de la population, derrière la capitale, Kaboul.Elles « ont toutes fui des districts instables des faubourgs » ouest, nord et sud de Kandahar, la grande ville du Sud afghan « vers des zones plus sûres » du centre-ville, a expliqué Dost Mohammad Daryab, directeur du service des Réfugiés dans la province, berceau du mouvement des talibans. « Nous n'avons pu construire que quatre camps pour accueillir ces déplacés dans la ville (?) des hommes d'affaires afghans nous aident pour la nourriture », a-t-il ajouté.

Alors que le retrait militaire américain sera effectif d’ici septembre, Washington a mis en garde les talibans* contre la prise de pouvoir en Afghanistan . Et ce, sur fond de frappes aériennes américaines dans la province de Kandahar.

"A compter de ce soir à minuit, je déclare l'état d'urgence sur l 'étendue du territoire national", a affirmé le chef de l'Etat sénégalais lors d'une adresse à la nation diffusée lundi soir à la télévision nationale. Le gouvernement et les services de l'Etat "prendront toutes les dispositions nécessaires" pour faire appliquer En Côte d'Ivoire, en plus de l'état d'urgence et un couvre - feu , un confinement progressif des populations pour lutter contre le nouveau coronavirus a été décrété lundi par le président Alassane Ouattara, lors d'une allocution télévisée lundi. "Face à la progression de la pandémie ( ), je déclare

Les talibans ont de leur côté qualifié d'"attaques barbares" ces frappes américaines et dénoncé le ton martial du président Ashraf Ghani annonçant d'importantes opérations des forces spéciales afghanes ces six prochains mois.

"Au cours de cette période de six mois, la responsabilité de toute évolution militaire incombera aux dirigeants du gouvernement de Kaboul. Les combattants (talibans) défendront âprement leurs territoires et ne resteront pas en posture défensive si l'ennemi insiste pour faire la guerre", a averti Zabihullah Mujahid, un porte-parole des talibans.

Ce porte-parole a fermement nié les accusations du gouvernement qui a ces derniers jours fait état d'atrocités commises contre les civils par les talibans dans le district de Spin Boldak, frontalier du Pakistan, dont il se sont emparés le 14 juillet.

"Nous démentons fermement une telle propagande. Après la prise du district de Spin Boldak par les combattants (talibans), il n'a été fait de mal à personne, personne n'a été maltraité", a-t-il affirmé.

Depuis que Washington a annoncé en 2020 le futur départ définitif des troupes étrangères d'Afghanistan, les talibans tentent d'afficher une image plus moderne et modérée, notamment vis-à-vis de l'étranger, et assurent être partisans d'un "accord politique" pour mettre fin au conflit.

Lancés en septembre à Doha, les pourparlers interafghans sont cependant au point mort depuis. Un cycle de discussions, à nouveau stérile, s'est achevé le 18 juillet.

Le gouvernement afghan et les talibans s'accusent mutuellement d'être responsables de l'échec des négociations et de ne pas vouloir la paix.

25/07/2021 00:24:46 -          Kaboul (AFP) -          © 2021 AFP

Taliban Fighters Strike Airport dans le sud de l'Afghanistan .
© fourni par Washington Examiner Taliban forces a attaqué l'aéroport de Kandahar dans le sud de l'Afghanistan avec au moins trois roquettes du jour au lendemain, un porte-parole du groupe des insurgés a déclaré dimanche. L'objectif de la grève de la fusée était d'obstruer des frappes aériennes découlant des forces gouvernementales afghanes, a déclaré Taliban.

usr: 2
C'est intéressant!