•   
  •   

Monde Incident à l'EPR de Taishan en Chine : un réacteur a finalement été mis à l'arrêt

23:25  30 juillet  2021
23:25  30 juillet  2021 Source:   lexpress.fr

200 000 habitants évacués, métro sous les eaux… Ce que l’on sait des violentes inondations en Chine

  200 000 habitants évacués, métro sous les eaux… Ce que l’on sait des violentes inondations en Chine D’importantes inondations ont ravagé la ville de Zhengzhou en Chine, provoquant l’évacuation de plus 200 000 personnes. Seize personnes coincées dans une rame de métro n’ont pas pu être sauvées. Le bilan total s’élève à 25 décès et 7 disparus. Un barrage menace de s’effondrer. Après l’Allemagne et la Belgique, c’est au tour de la Chine de subir des pluies diluviennes. Des inondations « extrêmement graves » selon les mots du président chinois Xi Jinping ont touché mardi 20 juillet Zhengzhou, ville de 10 millions d’habitants à 700 km au sud de Pékin.

Un mois après la détection d'un problème pourtant présenté comme sans gravité, les autorités locales ont préféré fermer l'un des réacteurs de l'EPR de Taishan.

Une photo prise le 20 décembre 2018 montre la première phase du projet de centrale nucléaire de Taishan, dans la province du Guangdong en Chine du sud. © Xinhua via AFP Une photo prise le 20 décembre 2018 montre la première phase du projet de centrale nucléaire de Taishan, dans la province du Guangdong en Chine du sud.

Un nouveau revers pour le nucléaire français. L'unique centrale EPR en fonctionnement dans le monde : Taishan, construite en Chine avec le géant de l'énergie EDF, s'est résolue à arrêter l'un de ses deux réacteurs, plus d'un mois après l'annonce d'un incident présenté comme sans gravité. Mais les autorités préfèrent ne prendre aucun risque à la vue de la densité de population autour du site. Les infrastructures nucléaires se trouvent dans une zone côtière de la grande province du Guangdong (sud), la plus peuplée du pays, à quelques dizaines de kilomètres des territoires semi-autonomes chinois de Macao et de Hongkong.

LEAD 3-Nucléaire-Pour EDF, un arrêt du réacteur EPR n°1 de Taishan s'impose

  LEAD 3-Nucléaire-Pour EDF, un arrêt du réacteur EPR n°1 de Taishan s'impose CHINE-NUCLEAIRE/GUANGDONG-EDF (LEAD 3):LEAD 3-Nucléaire-Pour EDF, un arrêt du réacteur EPR n°1 de Taishan s'impose(Actualisé avec porte-parole d'EDF)

Que s'était-il passé ? Après que la chaîne américaine CNN eut rapporté une possible "fuite", les autorités chinoises avaient signalé à la mi-juin un incident au niveau du réacteur numéro 1 de Taishan. Un petit nombre de barres de combustible d'uranium endommagées ("crayons") causait une accumulation de gaz rares radioactifs dans le circuit primaire, étanche, de la centrale. Les gaz rares en question, du xénon et du krypton, sont inertes chimiquement et non-toxiques. Ils se dissolvent dans l'eau du circuit primaire, laquelle est analysée périodiquement voire traitée si besoin est.

LIRE AUSSI>> Nucléaire : que se passe-t-il sur le réacteur EPR de Taishan ?

Les autorités avaient qualifié le phénomène de "courant" et écarté tout danger sur le site, réalisé en partenariat avec EDF, qui a fourni la technologie EPR. Toujours selon les porte-parole du groupe public : s'il y a bien eu rejet, les valeurs relevées par l'exploitant sont en deçà du seuil fixé par les autorités de sûreté chinoises. Sous pression, l'électricien français avait déclaré que si l'incident était arrivé en France, il aurait personnellement mis le réacteur à l'arrêt. A Taishan cependant, une telle décision revenait à TNPJVC, la co-entreprise exploitant la centrale. EDF en détient 30%, au côté du géant chinois CGN qui en possède 70%.

Taishan Nuclear Clear: Situation en Chine Assez sérieux pour réserver Shutdown, avertit Copropriétaire français EDF

 Taishan Nuclear Clear: Situation en Chine Assez sérieux pour réserver Shutdown, avertit Copropriétaire français EDF La compagnie de pouvoir française qui coopère une centrale nucléaire en Chine la fermerait si elle pouvait être endommagée. Les tiges de combustible, un porte-parole dirigé - mais la décision est finalement à l'intention de l'opérateur chinois de l'usine. © AP Le matériel de construction est garé près de la centrale nucléaire de Taishan dans la province du Guangdong de la Chine du Sud, le 17 juin 2021.

Aucun danger imminent

"La centrale nucléaire de Taishan (...) fait de la sûreté sa première priorité (...) et a décidé d'arrêter le réacteur 1 pour maintenance, afin de trouver la cause des dommages affectant le combustible et de remplacer le combustible endommagé", a finalement indiqué vendredi CGN dans un communiqué. Le géant nucléaire local précise que la décision a été prise "après une discussion substantielle entre les techniciens chinois et français". Selon CGN, la mise à l'arrêt du réacteur n'est pas consécutive à un danger imminent : les dégâts sur le combustible "restent dans la plage admissible des spécifications techniques" et le réacteur aurait pu "continuer à fonctionner de manière stable", d'après le groupe.

L'association Greenpeace France a vivement réagi à travers la voix de Yannick Rousselet qui a réclamé "un examen complet et transparent des dysfonctionnements de l'EPR de Taishan". Il a ajouté : "Si un défaut de conception du réacteur ou du combustible était à l'origine de l'incident sur l'EPR de Taishan, cela compromettrait les quatre projets d'EPR européens", selon l'ONG hostile au nucléaire. Et du côté du groupe énergétique français ? "EDF prend acte de la décision de TNPJVC", a pour sa part réagi vendredi auprès de l'AFP une porte-parole de l'entreprise française. Elle "est conforme à ce que EDF aurait fait en France au regard de ses procédures en matière d'exploitation du parc nucléaire français", a-t-elle insisté.

Chine : la première visite d'une émissaire de Biden... et quelques couacs

  Chine : la première visite d'une émissaire de Biden... et quelques couacs Alors que les deux premières puissances mondiales restent à couteaux tirés sur nombre de sujets, des droits humains au commerce en passant par la technologie et la reprise en main de Pékin à Hong Kong, cette rencontre sur le sol chinois est la première pour un haut responsable de la diplomatie américaine depuis l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche au début de l'année.La presse n'a pas été conviée lundi matin à assister à la rencontre entre Wendy Sherman et le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Xie Feng. Mais selon des propos communiqués par la diplomatie chinoise, M. Xie a accusé les Américains d'être entièrement responsables de la détérioration des liens entre les deux géants du Pacifique.

LIRE AUSSI>> Le dragon nucléaire chinois à l'assaut du monde

Si la communication semble maîtrisée, c'est un coup dur pour le site. Le réacteur "Taishan 1" a été le premier EPR au monde à entrer en service, en décembre 2018. Le deuxième réacteur, "Taishan 2", continue à fonctionner. Le problème rencontré dans la centrale a alimenté ces dernières semaines les critiques contre cette technologie, dont les chantiers en France, en Finlande et au Royaume-Uni se distinguent par des retards et des surcoûts. Marqué par de nombreux déboires, le chantier de l'EPR de Flamanville (Manche) lancé en 2007 devrait être opérationnel en 2023 - avec au moins dix ans de retard. Idem en Finlande où la mise en service du réacteur EPR en construction par le consortium Areva-Siemens va être repoussée d'un mois supplémentaire, a annoncé ce vendredi son exploitant, le groupe finlandais TVO.

Un problème qui tombe mal pour EDF

Entachée par de multiples couacs, la technologie EPR (pour "European Pressurised Reactor" -- "réacteur pressurisé européen") était pourtant présentée comme le fleuron de la filière nucléaire française. Co-développée en 1992 par le français Areva et l'allemand Siemens au sein de leur filiale commune - dont Siemens s'est depuis retiré - elle a été conçue pour offrir une puissance et une sûreté améliorées. Puis, c'est EDF qui a finalement pris le contrôle de cette activité lors de la réorganisation de la filière nucléaire orchestrée par l'Etat. Ces réacteurs dits "de troisième génération" représentent une vitrine pour l'électricien français.

Je ne signerais pas une affaire de commerce de Chine maintenant: Tony Abbott

 Je ne signerais pas une affaire de commerce de Chine maintenant: Tony Abbott © Getty Abbott a déclaré que la promesse de XI au Parlement de "la démocratie" en Chine au milieu du siècle a été prouvée creuse par les actions du président chinois au cours des six dernières années. L'ancien Premier ministre Tony Abbott a déclaré à un public britannique qu'il n'existe aucune façon de signer une affaire de commerce avec la Chine aujourd'hui.

Malgré les déboires, le géant de l'énergie a bon espoir de vendre de nouveau l'EPR à l'étranger, tablant sur la volonté de certains pays d'améliorer leur bilan climatique et notamment de moins dépendre du charbon. Le problème à Taishan interroge toutefois sur l'avenir du nucléaire en Chine, qui possède aujourd'hui le troisième parc nucléaire mondial. Dans ce pays d'1,3 milliard d'habitants, le développement de l'atome y est important même s'il a été freiné suite à la catastrophe de la centrale japonaise de Fukushima en 2011. Cependant, il figure toujours comme un axe prioritaire pour le président Xi Jinping qui a promis d'atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2060. A elle seule, la Chine représente près du tiers (30%) des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Nucléaire en Chine : un réacteur de l’EPR Taishan «mis à l’arrêt pour maintenance» .
Nucléaire en Chine : un réacteur de l’EPR Taishan «mis à l’arrêt pour maintenance»Mi-juin, les autorités du pays avaient signalé une fuite au niveau du réacteur numéro 1 de l’EPR - le seul en opération dans le monde, réalisé en partenariat avec le Français EDF et mis en service entre 2018 et 2019. Elle était liée au rechargement de combustible effectué en 2020. Un petit nombre de barres de combustible d’uranium endommagées (« crayons ») causait une accumulation de gaz rares radioactifs dans le circuit primaire, étanche, de la centrale. Les autorités avaient qualifié le phénomène de « courant » et écarté tout danger.

usr: 2
C'est intéressant!