•   
  •   

Monde Agitation politique aux Etats-Unis pour éviter des expulsions massives de locataires

01:25  02 août  2021
01:25  02 août  2021 Source:   lepoint.fr

White House dit que Covid Eviction Moratorium expirera samedi après la décision de la Cour suprême

 White House dit que Covid Eviction Moratorium expirera samedi après la décision de la Cour suprême La White House Le jeudi a appelé jeudi au congrès à adopter la législation pour prolonger le moratoire de l'expulsion fédérale samedi dernier, lorsqu'il est prévu d'expirer après une décision après une décision de la . Cour suprême . La Cour suprême a statué 5-4 en juin pour permettre aux centres de contrôle de la maladie et à la prévention de maintenir son moratoire d'expulsion en place jusqu'au 31 juillet, affirmant que le Congrès devrait autoriser toute prolongation supplémentaire.

  Agitation politique aux Etats-Unis pour éviter des expulsions massives de locataires © AFP

Les responsables politiques américains tentaient dimanche de prévenir des expulsions massives d'Américains en difficultés financières, après l'expiration d'un moratoire qui les protégeait.

"Nous risquons d'être expulsés", ont confié Samantha Pate et Andrew Martinez, habitants d'Aurora, dans l'Etat du Colorado, à la chaîne de télévision KDVR.

Le couple, avec deux enfants, compte s'installer de manière provisoire sur un terrain qu'ils possèdent.

La famille s'attend à "vivre dans des tentes avec un poêle à bois pour l'hiver", explique Andrew Martinez.

C'est samedi à minuit qu'a expiré une trêve des expulsions décidée au départ pour des raisons sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, et plusieurs fois renouvelée.

USA: Fin de l'interdiction de procéder à des expulsions locatives à cause du coronavirus

  USA: Fin de l'interdiction de procéder à des expulsions locatives à cause du coronavirus USA: Fin de l'interdiction de procéder à des expulsions locatives à cause du coronavirus © Reuters/ELIZABETH FRANTZ USA: FIN DE L'INTERDICTION DE PROCÉDER À DES EXPULSIONS LOCATIVES À CAUSE DU CORONAVIRUS WASHINGTON (Reuters) - Des millions de locataires américains risquent d'être expulsés de leurs logements après que l'interdiction de procéder à des expulsions locatives, prise face à la pandémie de coronavirus, a expiré samedi.

La Maison Blanche avait pris les parlementaires de court jeudi, en assurant que les autorités sanitaires ne pouvaient plus, pour des raisons juridiques, prolonger encore le moratoire, et en leur demandant de légiférer en urgence.

Ce que les élus ne sont pas parvenus à faire avant que la Chambre des représentants ne cesse ses travaux pour la pause estivale.


Vidéo: États-Unis : l'administration Biden impose un moratoire sur les exécutions fédérales (France 24)

Plus de 10 millions de personnes aux Etats-Unis sont en retard sur le paiement de leur loyer, a calculé le CBPP, un institut de recherche indépendant.

Et quelque 3,6 millions de locataires estiment qu'ils risquent de se faire expulser dans les deux mois, selon une étude du bureau des statistiques réalisée début juillet auprès de 51 millions de locataires.

Pourquoi des millions d'Américains sont menacés d'expulsion en pleine flambée épidémique

  Pourquoi des millions d'Américains sont menacés d'expulsion en pleine flambée épidémique Le Congrès n'a pas prolongé un moratoire sur les expulsions pour loyers impayés qui expirait samedi à minuit après l'opposition des républicains.C'est l'incompréhension aux Etats-Unis. Des millions de familles américaines sont menacées depuis dimanche d'être expulsées de leurs logements. Alors que des milliards de dollars de fonds publics destinés à aider les locataires n'ont toujours pas été utilisés, le président Joe Biden a exhorté cette semaine le Congrès à prolonger un moratoire sur les expulsions pour loyers impayés, qui expirait samedi à minuit.

"Inhumain"

Le redémarrage de l'économie américaine, qui ne profite pas à tous les foyers de la même façon, fait grimper les loyers. Selon le dernier pointage réalisé par le site spécialisé Realtor, entre juin 2020 et juin 2021 le loyer médian aux Etats-Unis a grimpé de 8,1 %.

Une poignée de parlementaires démocrates de la frange la plus à gauche du parti continuaient dimanche à plaider pour un rappel à Washington des membres de la Chambre des représentants.

"Nous voulons que la Chambre des représentants se réunisse, le Sénat peut intervenir aussi, le Président pourrait prendre un décret, il faut faire tout ce qui est possible", déclare dimanche matin à l'AFP le membre de la Chambre des représentants Jamaal Bowman, élu de New York venu sur les marches du Capitole pour soutenir un petit groupe de jeunes activistes qui y ont passé la nuit.

"Expulser des gens, ou rendre leur expulsion possible en temps de pandémie est inhumain".

Etat de Washington et protection de la location fédérale Protection Ruban rouge Scrutinisée comme expulsions Loom

 Etat de Washington et protection de la location fédérale Protection Ruban rouge Scrutinisée comme expulsions Loom Washington sera l'un des derniers États du pays à voir des expulsions de non-paiement. Quand cela le fera, ses ressources de logement seront sous un test de stress sans précédent. © fournis par Washington Examiner avec l'expiration du moratoire de l'expulsion fédérale au cours du week-end, les États ont été laissés à titre propice à appliquer les mesures de logement les plus adoptées en 2020 en raison des pertes d'emplois de la pandémie Covid-19. Gov.

L'élu n'est pas tendre pour ses collègues démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants: "Nous autres parlementaires, nous sommes prompts à défendre Wall Street, à défendre les grandes entreprises, à prendre des décisions qui permettent à Jeff Bezos et Richard Branson d'aller dans l'espace."

La patronne de la Chambre, Nancy Pelosi, a expliqué que face aux difficultés de légiférer dans l'urgence sur le moratoire, certains démocrates "ont décidé de se concentrer plutôt que la manière de faire parvenir aux locataires et propriétaires l'argent" prévu dans les massives mesures de réponse à la pandémie prises au tout début du mandat Biden.

Il s'agit d'une enveloppe de 46 milliards de dollars, destinée justement à régler au moins en partie le problème des loyers impayés, mais dont la distribution s'avère très laborieuse, pour des raisons de bureaucratie notamment.

01/08/2021 19:20:39 -          Washington (AFP) -          © 2021 AFP

États-Unis: Faute de moratoire fédéral, des millions de personnes pourraient se retrouver à la rue .
«J'appelle tous les gouvernements locaux et d'État à prendre toutes les mesures possibles pour débloquer immédiatement ces fonds étant donné la fin imminente du moratoire sur les expulsions du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC).» La supplique du président Biden, appelant les États à faire usage des fonds de l'American Rescue Plan pour éviter un maximum d'expulsions, traduit toute l'impuissance du gouvernement fédéral. En septembre 2020, le CDC avait mis en œuvre un premier moratoire sur les expulsions pour prévenir toute aggravation de la pandémie de Covid-19 aux États-Unis.

usr: 4
C'est intéressant!