•   
  •   

Monde Nigeria: libération de cinq militants anti-Buhari arrêtés en juillet

16:30  04 août  2021
16:30  04 août  2021 Source:   afp.com

Bandits nigérians Libération 28 Étudiants kidnappés

 Bandits nigérians Libération 28 Étudiants kidnappés Des hommes armés qui ont saisi 121 étudiants à une école secondaire au nord-ouest du Nigéria au nord-ouest du Nigéria ont publié 28 d'entre eux, un responsable de l'école a déclaré à AFP.

Manifestation anti-Buhari le 12 juin 2021 à Abuja © Kola Sulaimon Manifestation anti-Buhari le 12 juin 2021 à Abuja

La police a libéré mardi cinq Nigérians arrêtés début juillet à Abuja pour avoir porté des vêtements appelant au départ du président Muhammadu Buhari, une semaine après la décision d'une cour de justice de les libérer, a indiqué à l'AFP leur avocat.

Ces cinq hommes, qui portaient un tee-shirt avec l'inscription "Buhari doit partir", avaient été arrêtés durant le service d'une église évangélique le dimanche 4 juillet. Ils étaient depuis détenus par le Département de la sécurité d'Etat (DSS), dont les agents étaient à l'origine de leur arrestation.

Nigeria: 28 lycéens sur la centaine enlevée début juillet ont été libérés

  Nigeria: 28 lycéens sur la centaine enlevée début juillet ont été libérés Au Nigeria, 28 des 121 enfants enlevés il y a trois semaines dans le centre du pays ont été libérés ce dimanche matin. Ils avaient été kidnappés au sein même de leur lycée par des hommes armés, que la population locale qualifie de « bandits ». Les 28 enfants libérés sont tous âgés de 10 à 12 ans. Les images et témoignages parvenus à RFI les disent très fatigués et dans un état de malnutrition avancé. La plupart avaient de grandes difficultés à marcher. Ils ont passé plus de trois semaines en détention. Après un passage à l'hôpital, ils ont finalement retrouvé leurs familles.

Mercredi 28 juillet, une cour de justice à Abuja devant laquelle les cinq Nigérians avaient comparu pour "atteinte à l'ordre public" avait ordonné leur "libération sous caution", selon un communiqué de leur avocat Tope Temokun.

Mais n'est que "le 3 août que la DSS s'est incliné face aux protestations du peuple nigérian et a libéré les cinq", poursuit l'avocat.

Contactée par l'AFP, la DSS n'a pas donné suite.

Le 12 juin, des activistes nigérians avaient appelé à manifester pour protester contre la mauvaise gouvernance, l'insécurité et la récente suspension du réseau social Twitter par le gouvernement du président Muhammadu Buhari.

Ces marches, qui avaient été dispersées à coup de gaz lacrymogènes à Lagos et à Abuja, avaient été baptisées "Buhari doit partir".

Nigéria : 28 lycéens libérés sur les 121 enlevés

  Nigéria : 28 lycéens libérés sur les 121 enlevés Les élèves ont été kidnappés en pleine nuit dans leur dortoir. Les ravisseurs exigent une rançon pour libérer les autres lycéens. View on euronews © AP Photos/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved A Chikun, dans le nord du Nigéria, 28 lycéens ont enfin été libérés. Le 5 juillet dernier, des hommes armés ont kidnappé 120 élèves dans leur dortoir au lycée Bethel Baptiste en pleine nuit. Tous âgés entre 10 et 19 ans. Les responsables de l'église ont remis ces enfants à leurs parents à l'école dimanche.

Le président Buhari, un ancien général élu en 2015, a été récemment la cible de critiques sur l'insécurité croissante au Nigeria ainsi que sa gestion économique du pays le plus peuplé d'Afrique avec plus de 210 millions d'habitants.

Le Nigeria fait notamment face à une rébellion jihadiste dans le nord-est, qui a fait plus de 40.000 morts depuis 2009, et le nord-ouest du pays est en proie à des groupes criminels qui terrorisent les populations.

Il y a deux mois, le gouvernement nigérian a également déclenché un tollé lorsqu'il a suspendu indéfiniment Twitter dans le pays, affirmant que la plate-forme était utilisée pour des activités visant à déstabiliser le Nigeria.

Le gouvernement nigérian est très régulièrement pointé du doigt par les organisations de défense des droits humains.

lhd-cma/jhd

Nigeria : 7 ans après son enlèvement, une lycéenne de Chibok retrouve sa famille .
Une des lycéennes enlevées en avril 2014 par le groupe jihadiste Boko Haram dans la ville de Chibok au Nigeria a été libérée et a retrouvé sa famille, a annoncé samedi le gouverneur de l'État de Borno. Une des quelque 300 jeunes Nigérianes enlevées par Boko Haram dans un collège de Chibok (nord-est) il y a sept ans est libre et a retrouvé sa famille, a annoncé, samedi 8 août, le bureau du gouverneur de l'État de Borno au Nigeria. Le 14 avrilgouverneur de l'État de Borno.

usr: 0
C'est intéressant!