•   
  •   

Monde Ethiopie: le HCR retrouve l'accès aux camps de réfugiés érythréens au Tigré

14:20  10 août  2021
14:20  10 août  2021 Source:   afp.com

Conflit au Tigré: Macron s'est entretenu avec les Premiers ministres soudanais et éthiopien

  Conflit au Tigré: Macron s'est entretenu avec les Premiers ministres soudanais et éthiopien Emmanuel Macron s'est entretenu samedi avec le Premier ministre du Soudan, Abdallah Hamdok, puis avec le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, inquiet de la recrudescence des combats au nord de l'Éthiopie et l'évolution de la situation humanitaire au Tigré. © REUTERS/Hannah Mckay Emmanuel Macron s'est entretenu samedi avec le Premier ministre du Soudan, Abdallah Hamdok, puis avec le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, et a souligné "la préoccupation de la France face à la recrudescence des combats au nord de l'Éthiopie et à l'évolution de la situation humanitaire au Tigré", a indiqué la présidence française.

Des enfants dans un camp proche de Azezo, en Ethiopie, qui accueille des déplacés éthiopiens et des réfugiés erythréens fuyant la guerre au Tigré, le 12 juillet 2021 © EDUARDO SOTERAS Des enfants dans un camp proche de Azezo, en Ethiopie, qui accueille des déplacés éthiopiens et des réfugiés erythréens fuyant la guerre au Tigré, le 12 juillet 2021

Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a indiqué mardi avoir retrouvé l'accès aux camps de réfugiés érythréens d'Adi Harush et de Mai Aini, dans la région éthiopienne en guerre du Tigré.

"De violents affrontements dans la région avaient empêché le personnel du HCR d'accéder à ces camps depuis le 13 juillet", a expliqué un porte-parole de l'organisation, Boris Cheshirkov, lors d'un point de presse à Genève.

Conflit au Tigré : plusieurs corps découverts à la frontière du Soudan et de l'Éthiopie

  Conflit au Tigré : plusieurs corps découverts à la frontière du Soudan et de l'Éthiopie Plusieurs corps ont été découverts dans une rivière à la frontière du Soudan et de l'Éthiopie ce week-end. Des témoignages laissent entendre que ce sont des corps de réfugiés tigréens alors que la situation humanitaire est très inquiétante dans la région du Tigré où le gouvernement d’Addis Abeba a envoyé l’armée contre les Forces rebelles du Tigrée. Depuis novembre dernier, deux millions de personnes ont fui cette région. Au moins une trentaine de corps flottaient dans cette rivière qui constitue une sorte de frontière actuellement entre le territoire contrôlé par les forces tigréennes et ceux sous le contrôle des forces Amhara, alliées du gouvernement fédéral éth

La livraison de l'aide d'urgence aux camps d'Adi Harush et de Mai Aini a repris le 5 août pour les 23.000 réfugiés qui s'y trouvent.

"Cependant, l'accès demeure limité du fait de la situation sécuritaire complexe et instable et les réfugiés continuent de faire face à des conditions de vie difficiles. Les services essentiels tels que les soins de santé ne sont toujours pas assurés et l'eau potable se raréfie", a affirmé le porte-parole du HCR.

L'organisation demande un "passage sûr" afin de permettre aux réfugiés de Mai Aini et d'Adi Harush d'être transférés vers le nouveau site d'Alemwach, près de la ville de Dabat, qui se trouve en dehors de la région du Tigré.

Alors que le HCR et l'Agence éthiopienne pour les réfugiés et les rapatriés (Arra), achèvent les travaux à Alemwach, des logements d'urgence dans des abris communautaires à Dabat ont été identifiés.

Pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, l’Éthiopie passe de l’élevage de bœuf au poulet

  Pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, l’Éthiopie passe de l’élevage de bœuf au poulet Le pays africain diminue son cheptel de ruminants, producteurs naturels de méthane, un des gaz qui contribuent au réchauffement. Alors que le monde entier est menacé par des températures invivables, l’Éthiopie, déjà affectée par des sécheresses plus fréquentes, prend sa part de responsabilité. Elle réduira ses émissions de gaz à effet de serre (GES, comme le dioxyde de carbone ou le méthane), cause du réchauffement climatique, de 68,8 % d’ici 2030.

Depuis le 4 août, le HCR, en collaboration avec l'Arra et l'ONG Wise, a aussi commencé à délivrer des documents d'identification, dont la durée de validité est de trois ans, aux réfugiés érythréens qui ont fui vers Addis Abeba depuis les camps de Shimelba et de Hitsats, au nord du Tigré, qui avaient été détruits début 2021.

Les combats dans le nord de l'Ethiopie ont débuté en novembre dernier après l'envoi par le Premier ministre Abiy Ahmed de l'armée fédérale au Tigré pour destituer les autorités régionales, issues du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF).

Le HCR est préoccupé par de récents déplacements forcés dus aux combats dans les régions éthiopiennes d'Amhara et d'Afar, limitrophes du Tigré. Selon l'ONU, quelque 100.000 personnes sont déplacées à l'intérieur du pays dans la région d'Amhara et 70.000 autres dans celle d'Afar.

Le HCR a également observé une augmentation du nombre de réfugiés qui traversent la frontière vers le Soudan depuis l'Ethiopie.

L'organisation lance un appel de fonds d'un montant de 164,5 millions de dollars (140,5 millions d'euros) pour aider 96.000 réfugiés érythréens et 650.000 déplacés internes dans la région du Tigré et jusqu'à 120.000 réfugiés éthiopiens dans l'est du Soudan.

apo/rjm/jhd

Grèce: le HCR établit un profil des migrants sur les îles pour faciliter leur intégration .
Ils sont enseignants, peintres, professionnels de santé ou agriculteurs: les demandeurs d'asile arrivent en Grèce avec différentes qualifications, qui peuvent faciliter leur propre intégration et la vie de tous dans les camps, explique le HCR, qui a réalisé une enquête de profilage remise au ministère grec des Migrations.Sur les îles grecques, les réfugiés et demandeurs d'asile sont les premiers à pouvoir venir en aide aux autres.

usr: 1
C'est intéressant!