•   
  •   

Monde Etats-Unis: de moins en moins de nouveaux inscrits au chômage, Biden plaide pour ses investissements

23:30  19 août  2021
23:30  19 août  2021 Source:   afp.com

Janet Yellen a 3 raisons pour lesquelles les milliards de billions de Biden dans les dépenses ne détruiront pas l'économie

 Janet Yellen a 3 raisons pour lesquelles les milliards de billions de Biden dans les dépenses ne détruiront pas l'économie © fournie par Business Insider Janet Yellen. Andrew Harnik / AP Photo Le Sénat a récemment approuvé deux packages de dépenses totalisant près de 4 000 milliards de dollars. Trésor sec. Janet Yellen a écrit de manière à ce que les investissements représentent 40 ans de sous-alimentation. Elle a déclaré que l'agenda économique de Biden est "responsable fiscalement responsable" et payé en réformant le code des impôts. Voir plus d'histoires sur l'entreprise d'initié .

Des ouvriers sur un chantier de construction près du Capitole, le 12 août 2021 à Washington © Brendan Smialowski Des ouvriers sur un chantier de construction près du Capitole, le 12 août 2021 à Washington

Les inscriptions hebdomadaires au chômage étaient début août au plus bas depuis le début de la crise sanitaire, des chiffres salués par Joe Biden, qui a de nouveau plaidé pour ses deux gigantesques plans d'investissements afin d'assurer une reprise durable.

Entre le 8 et le 14 août, 348.000 personnes ont demandé une allocation chômage après un licenciement, selon les données publiées jeudi par le département du Travail.

C'est le plus bas niveau depuis mars 2020, lorsque la pandémie de Covid-19 avait brusquement mis sous cloche l'activité économique du pays.

Biden dit qu'il n'y a aucun moyen que nous aurions pu se retirer de l'Afghanistan 'sans chaos qui a suivi'

 Biden dit qu'il n'y a aucun moyen que nous aurions pu se retirer de l'Afghanistan 'sans chaos qui a suivi' © Anna moneymaker / Getty Images Le président américain Joe Biden pause tout en donnant des remarques sur la crise d'aggravation en Afghanistan de la salle est de la Maison Blanche 16 août , 2021. Anna MoneyMaker / Getty Images Biden Le mercredi a continué de défendre la sortie rapide des États-Unis de l'Afghanistan. Il a dit à ABC News Il n'y avait aucune façon que les États-Unis auraient pu quitter "sans chaos qui s'ensuit".

"Cela reflète les importants progrès que nous avons réalisés dans notre reprise économique", a jugé le président Joe Biden, qui a, de manière inhabituelle, commenté ces données.

Sous le feu des critiques depuis la prise de pouvoir fulgurante des talibans en Afghanistan, il a profité de ces bons chiffres de l'emploi pour mettre en avant son action, notamment l'American Rescue Plan, adopté en mars, "qui a soulagé ceux qui en avaient le plus besoin", mais aussi les "ressources apportées à nos communautés pour lutter contre le Covid", et la vaccination.

Le président américain Joe Biden à la Maison Blanche, le 18 août 2021 à Washington © Jim WATSON Le président américain Joe Biden à la Maison Blanche, le 18 août 2021 à Washington

L'emploi est une des priorités de l'hôte de la Maison Blanche qui compte, pour assurer une reprise économique durable et le plein emploi, sur deux plans d'investissements gigantesques, l'un pour les infrastructures, l'autre pour des mesures sociales.

Les allocations de chômage doivent être étendues à ces États au-delà de la Journée du Travail

 Les allocations de chômage doivent être étendues à ces États au-delà de la Journée du Travail Les États ayant augmenté les taux de chômage ont été invités à utiliser des fonds d'aide COVID-19 afin d'étendre efficacement le package de stimulus du plan de sauvetage américain. © Drew angerer / Getty Images U.S. Le président Joe Biden fournit des remarques dans la salle à manger de l'État de la Maison Blanche le 15 mars 2021 à Washington, DC.

Une banderole © Olivier DOULIERY Une banderole "On embauche" à l'extérieur d'un restaurant, le 12 août 2021 à Arlington, en Virginie

Car, a également averti Joe Biden dans ce communiqué, "notre reprise économique est loin d'être terminée", anticipant "des hauts et des bas en cours de route alors que nous continuons à lutter contre la vague Delta du Covid", qui fait de nouveau grimper les cas de contamination et menace de ralentir la reprise économique.

- Fin des aides supplémentaires -


Vidéo: États-Unis : le Sénat adopte un plan d'infrastructures de 1 000 milliards de dollars (France 24)

Au total, 11,7 millions de personnes touchaient encore le chômage fin juillet, selon les données les plus récentes disponibles.

Le marché de l'emploi a connu une forte amélioration en juillet, avec 943.000 emplois créés et un taux de chômage en baisse pour le deuxième mois consécutif, tombant à 5,4%.

Lindsey Graham dit que Biden devrait être imparqué s'il quitte les Américains, des alliés en Afghanistan

 Lindsey Graham dit que Biden devrait être imparqué s'il quitte les Américains, des alliés en Afghanistan Sénateur Lindsey Graham , républicain de Caroline du Sud, a déclaré que le président Joe Biden quitte les Américains ou les Alliés afghans en Afghanistan, il devrait être impartial. © Kevin DIETSCH U.S. Sen. Lindsey Graham (R-SC) parle sur la sécurité des frontières sud et l'immigration illégale, lors d'une conférence de presse au Capitole américain le 30 juillet à Washington, DC.

Cependant, il manque toujours 5,7 millions d'emplois par rapport à février 2020, avant que les mesures brutales de confinement ne mettent plus de 20 millions de personnes au chômage.

Le recul des inscriptions au chômage peut aussi s'expliquer par la fin anticipée, dans une large moitié des Etats, du versement d'allocations plus généreuses pour faire face à la pandémie.

Le retour au régime habituel pour l'ensemble du pays est prévu le 6 septembre. Les chômeurs de longue durée, et les travailleurs indépendants, notamment, ne toucheront alors plus rien.

La secrétaire au Trésor Janet Yellen, et le secrétaire au Travail Marty Walsh, ont cependant appelé jeudi les Etats à utiliser certains fonds versés par le gouvernement fédéral pour aider ces chômeurs qui en ont encore besoin.

- Réforme du système -

"Il peut être judicieux dans certains États que les chômeurs continuent de recevoir une aide supplémentaire pendant une période plus longue, ce qui donne aux habitants de ces États plus de temps pour trouver un emploi dans des régions où le chômage reste élevé", soulignent les deux ministres, dans un courrier transmis jeudi aux élus du Congrès.

Plans Biden: un vote clé reporté à cause d'un désaccord chez les démocrates

  Plans Biden: un vote clé reporté à cause d'un désaccord chez les démocrates Les deux plans d'investissements voulus par Joe Biden sont actuellement paralysés au Congrès américain. La cause? Les démocrates n'arrivent pas à s'entendre sur la priorité à donner à l'un ou l'autre de ces projets.Les élus de la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, étaient spécifiquement rentrés à Washington lundi pour participer à plusieurs votes de procédure. Ces étapes sont cruciales pour permettre aux démocrates d'avancer ensuite vers l'adoption finale des plans Biden par le Congrès, qui n'est pas attendue avant l'automne.

Ils relèvent par ailleurs que "le variant Delta peut également poser des défis à court terme aux économies locales et au marché du travail".

Ils ont en revanche confirmé la suppression, comme prévu à partir du 6 septembre, des 300 dollars supplémentaires qui étaient versés à tous les chômeurs depuis le début de la pandémie.

Janet Yellen et Marty Walsh ont également relayé un appel de Joe Biden à réfléchir à une réforme du système américain d'assurance chômage.

"Le président Biden estime que la pandémie a révélé de graves problèmes dans notre système d'assurance-chômage", écrivent-ils au Congrès ajoutant que Joe Biden appelle les élus "à aborder la question de la réforme à long terme de l'assurance-chômage dans le cadre du processus de réconciliation".

La "réconciliation", que les dirigeants démocrates ont l'intention d'utiliser pour faire passer les plans d'investissements au Congrès au cours des prochains mois, est une procédure permettant de faire adopter le texte final à la majorité simple au Sénat avec leurs seules voix, sans compter sur les républicains.

jul/oaa

Pour Joe Biden, la crise afghane a vite tourné à la catastrophe .
AFGHANISTAN - Treize morts américains et une stratégie qui vole définitivement en éclats. Jeudi 26 août, une attaque menée à Kaboul par la branche afghane de l’État islamique a planté un ultime clou dans le cercueil de la décision américaine de retirer les troupes d’Afghanistan, vingt ans après l’intervention consécutive aux attentats du 11-Septembre. Appelé de ses vœux par Joe Biden lorsqu’il était vice-président de Barack Obama, enclenché par Donald Trump durant sa présidence et concrétisé par l’actuel chef de l’État américain, ce retrait théorisé et planifié depuis des mois se heurte effectivement à une terrible réalité.

usr: 1
C'est intéressant!