•   
  •   

Monde L'accord sur le nom de la Macédoine vivement contesté en Grèce

15:25  13 juin  2018
15:25  13 juin  2018 Source:   fr.reuters.com

Accord entre Athènes et Skopje, la Macédoine change de nom

  Accord entre Athènes et Skopje, la Macédoine change de nom Désormais la Macédoine sera la République de Macédoine du Nord. Cet accord mais fin à un longue querelle linguistique. © afp.com/Robert ATANASOVSKI Photo de la statue d'Alexandre III de Macédoine ("Alexandre le Grand") prise le 10 juin 2018 en face d'une école portant le même nom à Skopje La Macédoine va bientôt changer de nom. Athènes et Skopje ont trouvé un accord sur le nom du pays. "Nous avons un accord, un bon accord qui couvre toutes les conditions posées par la Grèce", ont annoncé le Premier ministre grec Alexis Tsipras et le chef de l'État, Procope Pavlopoulos.

Le nom de la Macédoine et sa revendication par deux peuples différents, les Grecs et les Macédoniens slaves, est à l'origine d'un contentieux identitaire nationaliste dans cette région des Balkans depuis la fin du XXe siècle.

Conflit du nom : un accord « historique » enfin trouvé après 27 ans de querelle entre la Grèce et la Macédoine • Retrouvez le dossier Macédoine vs Grèce Menacé depuis des années par le pouvoir, il enquêtait en ce moment sur le meurtre d’Oliver Ivanović. Reporters sans frontières (RSF) appelle les

par George Georgiopoulos

L'ACCORD SUR LE NOM DE LA MACÉDOINE VIVEMENT CONTESTÉ EN GRÈCE © REUTERS/Ognen Teofilovski L'ACCORD SUR LE NOM DE LA MACÉDOINE VIVEMENT CONTESTÉ EN GRÈCE

L'opposition grecque et une partie de la presse ont accusé mercredi le Premier ministre Alexis Tsipras d'avoir renoncé à l'un des piliers de l'identité nationale, au lendemain d'un accord de principe avec Skopje sur le nom de la Macédoine.

La République yougoslave de Macédoine devrait s'appeler République de Macédoine du Nord en vertu de cet accord qui pourrait ouvrir la voie à son adhésion à l'Union européenne et à l'Otan. Athènes s'y est jusqu'ici opposée en raison du différend sur son nom, qui dure depuis 1991.

Grèce: Tsipras échappe à un vote de défiance sur la Macédoine

  Grèce: Tsipras échappe à un vote de défiance sur la Macédoine Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a échappé samedi à une motion de censure débattue par le parlement, ouvrant la voie à la signature d'un accord historique entre la Grèce et la Macédoine pour régler le contentieux sur le nom de l'ancienne république yougoslave. La motion de défiance avait été déposée par le parti Nouvelle Démocratique et a été rejetée par 153 voix contre 127. L'opposition accusait Alexis Tsipras de faire trop de concessions pour parvenir à un accord qui doit être signé dimanche.

Les gouvernements grec et macédonien ont signé, dimanche 17 juin un accord « historique » sur le nom , prévoyant que « l'Ancienne République yougoslave de Macédoine » devienne la « République de Macédoine du Nord ».

Photo de la statue d'Alexandre III de Macédoine ("Alexandre le Grand") prise le 10 juin 2018 en face d'une école portant le même nom à Skopje Photo Robert Athènes et Skopje sont finalement arrivés mardi à un accord sur le nom de la Macédoine , après une querelle de 27 ans, rendant possible un

Selon Kyriakos Mitsotakis, chef de file de l'opposition conservatrice, qui le juge "profondément problématique", les Grecs sont majoritairement hostiles à ce compromis et le Premier ministre n'avait pas la légitimité politique nécessaire pour le signer.

"Nous sommes dans une situation sans précédent dans l'histoire constitutionnelle de la Grèce. Un Premier ministre sans mandat parlementaire clair est prêt à engager le pays dans une situation sur laquelle il ne sera pas possible de revenir", s'est-il indigné.

L'accord doit être ratifié par les parlements des deux pays or le parti des Grecs indépendants, formation de droite qui appartient à la coalition gouvernementale, estime que le nom est l'exclusivité de la province grecque de Macédoine, berceau d'Alexandre le Grand.

Une sacrée Macédoine

  Une sacrée Macédoine Une querelle fondamentale se dénoue au coeur de l'Europe : la République de Skopje change de nom sous la pression de la Grèce. © Bruno Levy pour L'Express Christian Makarian est directeur délégué de la rédaction de L'Express. Traversée de part en part par les passions identitaires, l'Europe poursuit son odyssée chaotique.

Accord entre Athènes et Skopje, la Macédoine change de nom . Désormais la Macédoine sera la République de Macédoine du Nord. Grèce - Tsipras échappe à un vote de défiance sur la Macédoine . ROYAL DUTCH SHELL : PAYS-BAS: 7,5 milliards d'euros d'impôts sur les dividendes

Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard. Pour le président des conservateurs de la Nouvelle démocratie (ND), Kyriakos Mitsotakis, le Premier ministre grec n’a pas la « légitimité » pour conclure un accord sur le nom « Macédoine du Nord » pour deux raisons.

Si les conservateurs pensent que le gouvernement n'a pas la légitimité nécessaire pour prendre une telle décision, "ils ont les moyens (...) de la remettre en question par une motion de censure. Pourquoi ne le font-ils pas ?", s'est interrogé Georges Katrougkalos, vice-ministre des Affaires étrangères, sur la chaîne grecque Skai.

L'éditorialiste du quotidien conservateur Eleftheros Typos dénonce un "abandon de l'identité et de la langue macédoniennes", tandis que son concurrent de centre-droit Kathimerini souligne "les lacunes et les points d'interrogation" de l'accord.

Le Comité pour l'identité hellénique de la Macédoine, qui a exhorté les députés à ne pas le ratifier, appelle à manifester à Athènes et dans le nord de la Grèce.

(Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Tsipras salue un "accord historique" sur la dette grecque .
Les mesures décidées par les pays de la zone euro pour alléger la dette de la Grèce marquent un tournant définitif permettant au pays de sortir d'un cycle incessant d'austérité, a déclaré vendredi le Premier ministre grec, Alexis Tsipras. "Hier, nous avons eu un accord historique à partir duquel la dette grecque est rendue viable", a dit Alexis Tsipras au président grec Prokopis Pavlopoulos durant un entretien entre les deux hommes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!