•   
  •   

Monde #DoNotTouchMyClothes : contre la burqa, les Afghanes défendent leurs tenues traditionnelles

15:20  15 septembre  2021
15:20  15 septembre  2021 Source:   elle.fr

Ces Afghanes se rebellent contre les talibans en partageant leurs tenues traditionnelles

  Ces Afghanes se rebellent contre les talibans en partageant leurs tenues traditionnelles FEMMES - Une réaction en chaîne. Le 11 septembre dernier, des images tournées à Kaboul en Afghanistan, et montrant des femmes soutenant la politique des talibans ont fait le tour du monde. Sur ces séquences tournées notamment dans une université de la capitale, toutes sont vêtues d’abayas, un niqab doté d’un sitar qui leur couvre les yeux. C’est après avoir vu ces images que les Afghanes des quatre coins de la planète ont décidé de riposter. La docteure Bahar Jalali, ancienne professeure d’histoire à l’Université américaine d’Afghanistan, a lancé un mouvement sur les réseaux sociaux.

Avec ce hashtag, les femmes souhaitent montrer la diversité des costumes de leur pays et, surtout, rappeler au monde que le voile intégral n’a jamais fait partie de leur culture avant l’arrivée des talibans.

#DoNotTouchMyClothes : contre la burqa, les Afghanes défendent leurs tenues traditionnelles © Capture d'écran Twitter @spozhmey #DoNotTouchMyClothes : contre la burqa, les Afghanes défendent leurs tenues traditionnelles

Après avoir manifesté dans les rues, les Afghanes s’emparent désormais des réseaux sociaux. Avec le hashtag #DoNotTouchMyClothes (« ne touchez pas à mes vêtements » en français) ces femmes, en Afghanistan et un peu partout dans le monde, souhaitent montrer la diversité des tenues traditionnelles du pays. « Ceci est notre robe authentique. Les Afghanes portent des tenues modestes et très colorés », explique Spozhmay Maseed sur son compte Twitter.

Afghanistan : contre les burqas, des Afghanes se photographient en robe traditionnelle

  Afghanistan : contre les burqas, des Afghanes se photographient en robe traditionnelle Afghanistan : contre les burqas, des Afghanes se photographient en robe traditionnelleAfghan Culture:#DoNotTouchMyClothes #AfghanistanCulture #AfghanWomen pic.twitter.

Lire aussi>> Le martyre des femmes afghanes : chronique d'une tragédie annoncée

Avec ce hahstag, elles tiennent également à rappeler que la burqa, ce vêtement couvrant tout le corps, y compris le visage (avec parfois une grille au niveau des yeux) n’est pas dans leurs coutumes. Les Afghanes craignent le retour de l’obligation de ce voile, imposé par les talibans lors de leur arrivée au pouvoir dans les années 90. « La burqa noire n’a jamais été une partie de notre culture », poursuit Spozhmay Maseed dans son tweet. Peymana Assa, une Afghane expatriée à Londres, partage le même avis. « Notre tenue traditionnelle n'est pas celle des détraqueurs que les talibans font porter aux femmes », faisant ainsi référence à des démons de la saga Hary Potter.

Afghanistan: le ministère des Femmes devient celui de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice

  Afghanistan: le ministère des Femmes devient celui de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice Les talibans continuent de mettre leur régime en place depuis leur prise du pouvoir le 15 août. Vendredi, à Kaboul, ils ont fermé le ministère des Affaires féminines pour le remplacer par celui de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice. Avec notre correspondante à Islamabad, Sonia Ghezali La police religieuse a pris ses quartiers dans ce qui fut jusqu’à il y a encore un mois le ministère des Affaires féminines. Sur le nouveau panneau accroché au fronton de la bâtisse, on lit désormais « ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice ».

Plus que des vêtements, c’est toute une culture que les Afghans tentent de préserver des lois liberticides des talibans, qui interdisent les chants et les danses. « Attan est la danse nationale de l'#Afghanistan exécutée dans des cercles de groupe. J'ai peint cette Attan parce que c'est ainsi que je me souviens des femmes afghanes en grandissant. C'est nous, nous n’y sommes pas fouettées ou lapidées. Nous resterons poètes. Nous resterons artistes. Nous préserverons [notre culture] », écrit sur son compte Twitter la journaliste Malali Bashir.

L’arrivée au pouvoir des talibans marquent, pour beaucoup d’Afghanes, la disparition d’une partie de leurs droits. La plupart craignent de ne plus voir exercer leur métier, de ne plus pouvoir circuler librement et de plus pourvoir aller à l’école. Dimanche, le nouveau gouvernement a assuré que les femmes pourront étudier à l’université, mais séparément des hommes et sous de strictes conditions.

Afghanistan: reprise des vols commerciaux, un pas vers la normalisation .
Les talibans continuent d'asseoir leur pouvoir en Afghanistan et d'aller vers la normalisation économique, avec la reprise attendue des vols commerciaux vers Kaboul, vingt ans après les attentats du 11-Septembre qui avaient entraîné la chute des islamistes. Un pas vers la normalisation économique a été franchi samedi avec l'annonce par la compagnie nationale pakistanaise PIA de la reprise lundi de ses vols commerciaux d'Islamabad à Kaboul,Ces attaques, perpétrées par Al-Qaïda, ont changé l'histoire de l'Afghanistan. Washington a décidé dans la foulée d'envahir le pays pour chasser du pouvoir les talibans, coupables aux yeux de Washington d'avoir hébergé des cadres d'Al-Qaïda.

usr: 1
C'est intéressant!