•   
  •   

Monde Emmanuel Macron annonce la mort du chef du groupe jihadiste Etat islamique au Grand Sahara

10:40  16 septembre  2021
10:40  16 septembre  2021 Source:   parismatch.com

Comment Macron a remis sur la table le dossier de la réforme des retraites

  Comment Macron a remis sur la table le dossier de la réforme des retraites Pris de court par la crise sanitaire, le président a dû refermer le dossier portant sur "la mère des réformes" quelque temps. Mais il ne l'a pas abandonné pour autant.

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) September 15, 2021. «[ Le chef de l'EIGS] est mort à la suite d’une frappe de la force Barkhane», a tweeté de son côté la ministre française des Armées Florence Parly, en saluant également «un coup décisif contre ce groupe terroriste» mais soulignant que le combat Cette zone constitue la cible récurrente d'attaques de deux groupes armés jihadistes : l’ Etat islamique au Grand Sahara (EIGS) et le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), affilié à Al Qaïda. L'EIGS était à l'origine de la mort des humanitaires français au Niger.

Le chef de l’ Etat se réjouit « d’un nouveau succès majeur dans le combat » mené « contre les groupes terroristes au Sahel ». Dans une publication sur les réseaux sociaux, il fait état de sa détermination à poursuivre le combat contre le terrorisme aux côtés des « partenaires africains groupe terroriste ». Cette annonce intervient alors que la France a annoncé en juin dernier, son intention de mettre fin, dans les prochains mois, à l’opération Barkhane. Néanmoins, 2 500 à 3 000 soldats resteront engagés au Sahel au sein de la force Takuba, qui poursuit les mêmes objectifs de

Adnan Abou Walid al-Sahraou, le chef du groupe jihadiste Etat islamique au Grand Sahara (EIGS), est mort à la suite d’une frappe de la force Barkhane.

  Emmanuel Macron annonce la mort du chef du groupe jihadiste Etat islamique au Grand Sahara © AFP

Les forces françaises ont tué le chef du groupe jihadiste Etat islamique au Grand Sahara (EIGS), Adnan Abou Walid al-Sahraoui, un "succès majeur", a annoncé le président Emmanuel Macron dans la nuit de mercredi à jeudi.

"Il s’agit d’un nouveau succès majeur dans le combat que nous menons contre les groupes terroristes au Sahel", a déclaré le président français sur Twitter. Cet été, en juin et juillet, Paris avait déjà annoncé la mort ou la capture de plusieurs cadres de haut rang de l'EIGS par la force française Barkhane et ses partenaires, dans le cadre de sa stratégie de cibler les dirigeants et les cadres des organisations jihadistes.

PHOTOS - Brigitte Macron sobre en robe noire droite et masque assorti à l'Elysée

  PHOTOS - Brigitte Macron sobre en robe noire droite et masque assorti à l'Elysée Le 6 septembre 2021, Brigitte Macron était en total-look noir à l'Elysée pour la visite du président de la République du Chili, Sebastiàn Pinera. De sa robe droite jusqu'à ses escarpins et bien sûr, son masque, elle affichait un style d'une extrême sobriété.Vidéo: GALA VIDEO – Brigitte Macron casual chic pour une apparition remarquée aux Invalides (Gala)

Viimeisimmät twiitit käyttäjältä Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron). Président de la République française. Adnan Abou Walid al Sahraoui, chef du groupe terroriste État islamique au Grand Sahara a été neutralisé par les forces françaises. Il s’agit d’un nouveau succès majeur dans le combat que nous menons contre les groupes terroristes au Sahel. 105 vastausta 281 uudelleentwiittausta 1 027 tykkäystä.

Adnan Abou Walid al Sahraoui, chef du groupe terroriste État islamique au Grand Sahara a été neutralisé par les forces françaises. Le 9 août 2020, au Niger, Adnan Abou Walid al Sahraoui avait personnellement ordonné l'assassinat de six travailleurs humanitaires français et de leurs guides et chauffeur nigériens. Emmanuel Macron a annoncé en juin la fin prochaine de l'opération Barkhane, où les troupes françaises engagées depuis 2013 dans la lutte contre les groupes djihadistes vont laisser la place à une «coalition internationale» dont la composition reste à déterminer.

Le chef de l'EIGS "est mort à la suite d’une frappe de la force Barkhane", a tweeté de son côté la ministre française des Armées Florence Parly, en saluant également "un coup décisif contre ce groupe terroriste. Notre combat continue".

L'EIGS, créé en 2015 par Adnan Abou Walid al-Sahraoui, ancien membre du Front Polisario, puis de la mouvance jihadiste Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), avait été désigné comme "ennemi prioritaire" au Sahel, lors du sommet de Pau (sud-ouest de la France), en janvier 2020.

Il est en effet considéré comme étant à la manoeuvre de la plupart des attaques dans la région des "trois frontières", un vaste espace aux contours vagues à cheval sur le Mali, le Niger et le Burkina Faso, des pays qui comptent parmi les plus pauvres du monde.

"Il fait du Canada dry", "discours de candidat" : Macron critiqué après le Beauvau de la sécurité

  Les conclusions du Beauvau de la sécurité présentées par Emmanuel Macron ont été critiquées à droite comme à gauche. © Ludovic MARIN/Pool via REUTERS "Discours de candidat", "instrumentalisation des forces de l'ordre": Plusieurs élus de droite comme de gauche ont critiqué mardi les conclusions du Beauvau de la sécurité présentées à Roubaix (Nord) par Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron a insisté ce mardi, en s'adressant en visioconférence au sommet du G5 Sahel de N'Djamena, sur la nécessité de renforcer à la fois la lutte contre les groupes jihadistes affiliés à Al-Qaïda et le retour de l' État dans les territoires délaissés de la région. Les terroristes ont subi de "nombreuses pertes". Le président de la République se félicite aussi de plusieurs victoires contre le principal groupe visé, l'organisation État islamique au grand Sahara , qui "a perdu son emprise et subit de nombreuses pertes." Mais les organisations affiliées à Al-Qaïda, le GSIM ( Groupe de soutien

Emmanuel Macron a insisté ce mardi 16 février, en s’adressant au sommet du G5 Sahel de N’Djamena, sur la nécessité de renforcer à la fois la lutte contre les groupes djihadistes affiliés à Al-Qaida et le retour de l’ Etat dans les territoires délaissés de la région. Un an après le sommet de Pau, « nous avons réussi à obtenir de véritables résultats dans la zone des trois frontières », entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, et le principal groupe visé, l’organisation Etat islamique au grand Sahara (EIGS), « a perdu son emprise et subi de nombreuses pertes », a salué le chef de l’ Etat lors.


Galerie: Des roquettes au-dessus de Kaboul à la veille du départ des troupes américaines (Paris Match)

Cette zone constitue la cible récurrente d'attaques de deux groupes armés jihadistes: l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS) et le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), affilié à Al Qaïda.

Des attaques particulièrement meurtrières

L'EIGS a perpétré des attaques particulièrement meurtrières, visant civils et militaires, au Mali, au Niger et au Burkina Faso.

Il avait pris pour cible des soldats américains dans une attaque meurtrière en octobre 2017, au cours de laquelle quatre soldats américains des Forces spéciales et quatre Nigériens avaient été tués dans une embuscade à Tongo Tongo, près du Mali, dans le sud-ouest du Niger.

Fin 2019, l'EIGS avait mené une série d'attaques d'ampleur contre des bases militaires au Mali et au Niger.

Et le 9 août 2020, au Niger, le chef de l'EIGS avait personnellement ordonné l’assassinat de six travailleurs humanitaires français et de leurs guide et chauffeur nigériens.Cette attaque contre des jeunes engagés dans l'humanitaire avait suscité une vive émotion en France et au Niger, classé ensuite en zone rouge, soit "formellement déconseillée", à l'exception de la capitale Niamey, par le ministère français des Affaires étrangères.

Après plus de huit ans d'engagement important, Emmanuel Macron a annoncé en juin une réduction de la présence militaire française au Sahel et la fin de l'opération antijihadiste Barkhane au profit d'un dispositif resserré, recentré sur les opérations de contre-terrorisme et l'accompagnement au combat des armées locales, autour d'une alliance internationale associant des Européens.

"La Nation pense ce soir à tous ses héros morts pour la France au Sahel dans les opérations Serval et Barkhane, aux familles endeuillées, à tous ses blessés. Leur sacrifice n’est pas vain. Avec nos partenaires africains, européens et américains, nous poursuivrons ce combat", a ajouté Emmanuel Macron dans un autre tweet.

Nicolas Sarkozy et sa « pudeur » : l’ex-président lève un malentendu .
Surprise ! Dans le dernier livre de Nicolas Sarkozy "Promenades", en librairie ce 22 septembre, il est question d'art et de littérature. Un registre inhabituel pour l'ex-président de la République qui avoue avoir longtemps ressenti de la gêne à exprimer ce qu'il aimait.La littérature, l'art, jusque-là, Nicolas Sarkozy s'est bien gardé de parler de l'intérêt qu'il leur porte. Dans ce livre, tel un pied de nez fait à L'Obs, Nicolas Sarkozy sort de son silence culturel. Il s'en explique dans son ouvrage, dont Le Point publie un extrait.

usr: 0
C'est intéressant!