•   
  •   

Monde Allemagne : un projet d'attentat "islamiste" déjoué contre une synagogue à Hagen

21:05  16 septembre  2021
21:05  16 septembre  2021 Source:   france24.com

Police Surround Melbourne Synagogue en tant que groupe 'Branchements Lockdown'

 Police Surround Melbourne Synagogue en tant que groupe 'Branchements Lockdown' © Nine La police a inondé Ripponlea. Police entourait une synagogue du sud-est de Melbourne ce soir-là, avec un groupe de personnes croyaient être rassemblées à l'intérieur de la violation du verrouillage Covid-19 de Victoria. L'activité suit un grand groupe d'hommes et d'enfants moins masqués réunis dans une autre synagogue dans la même rue la nuit dernière après le couvre-feu.

Un homme en lien avec l'attentat déjoué contre la synagogue de Hagen, dans l'est de l'Allemagne, interpellé par la police allemande, le 16 septembre 2021. © AFP Un homme en lien avec l'attentat déjoué contre la synagogue de Hagen, dans l'est de l'Allemagne, interpellé par la police allemande, le 16 septembre 2021.

Le pire a été évité à Hagen, dans l'est de l'Allemagne, où la police a arrêté, jeudi, un mineur de 16 ans, soupçonné de préparer un attentat à l'explosif contre une synagogue de la ville en pleine fête de Yom Kippour. Les autorités allemandes ont souligné la motivation "islamiste" du suspect, une jeune syrien résidant à Hagen.

Un Syrien de 16 ans et trois de ses proches ont été interpellés, jeudi 16 septembre, en Allemagne, au lendemain d'une menace d'attentat à caractère "islamiste" contre une synagogue, en pleine fête de Yom Kippour.

Le dernier membre connu de la communauté juive de l'Afghanistan quitte le pays, prenant des dizaines de femmes et d'enfants avec lui

 Le dernier membre connu de la communauté juive de l'Afghanistan quitte le pays, prenant des dizaines de femmes et d'enfants avec lui Le dernier membre connu de la communauté juive de l'Afghanistan a quitté le pays vendredi, prenant 30 autres personnes avec lui - dont 28 femmes et enfants - Sur une mission de cinq jours à la sécurité, selon le groupe qui a effectué l'évacuation. © David Goldman / AP Zebulon Simentov, le dernier Juif connu vivant en Afghanistan, ferme la fenêtre de la synagogue qu'il s'en soucie dans sa maison de Kaboul le 29 août 2009.

"Il y avait un danger d'attentat contre la synagogue de Hagen", dans l'ouest du pays, a confirmé le ministre de l'Intérieur de la région de Rhénanie du Nord-Westphalie. Herbert Reul a salué l'action des forces de police qui l'ont "probablement empêché". Pour lui, il ne fait guère de doute que cette menace était "motivée par l'islamisme".

"Il semble qu'avant le début de Yom Kippour, un attentat à motivation islamiste ait pu être évité", a confirmé peu après Armin Laschet, candidat conservateur à la succession de la chancelière Angela Merkel aux élections du 26 septembre et patron de la région.

Un mineur de 16 ans, soupçonné de préparer l'attentat

Mercredi soir, la célébration de Yom Kippour dans cette synagogue de Hagen, une ville de 180 000 habitants située dans l'ancien bassin industriel de la Ruhr, avait été brusquement annulée.

Juifs de Bahreïn culte en public pour la première fois depuis des décennies

 Juifs de Bahreïn culte en public pour la première fois depuis des décennies Pour la première fois depuis des décennies, Ebrahim Nonoo dirige les services de prière dans la synagogue rénovée de Manama, ce qui porte les traditions juives dans la vue après des décennies de culte en privé.

La police avait déployé autour du bâtiment religieux plusieurs hommes lourdement armés et des chiens pour trouver d'éventuels explosifs. Aucune bombe n'a cependant été découverte dans ou à proximité des lieux, a indiqué, jeudi matin, la police locale. L'accès aux rues autour de la synagogue avait aussi été bloqué.

L'enquête, ouverte pour un soupçon de "préparation d'un acte de violence grave mettant en danger l'État", a notamment "conduit à l'identification et à l'arrestation d'un jeune homme de 16 ans, originaire de Hagen", a annoncé la police locale, jeudi, en fin de matinée.

Le jeune homme de 16 ans est un Syrien qui vivait à Hagen, a confirmé le ministre. Il a été interpellé, jeudi matin, à la gare de la ville, trois de ses proches étant aussi arrêtés à leur domicile, selon les médias locaux.

Alertés par un service de renseignement étranger

Le jeune syrien, qui aurait annoncé un attentat imminent sur un forum de discussions surveillé par ce service, a été repéré par un service de renseignement étranger, qui a immédiatement alerté les autorités allemandes, selon plusieurs médias. L'attaque était susceptible d'être menée mercredi soir à l'aide d'explosifs artisanaux, selon les médias.

Allemagne: arrestations après une menace d'attentat contre une synagogue

  Allemagne: arrestations après une menace d'attentat contre une synagogue La police allemande a procédé jeudi à plusieurs interpellations au lendemain d'une menace d'attentat contre une synagogue en pleine fête de Yom Kippour, deux ans après une tentative d'intrusion dans un lieux de culte juif par un extrémiste d'extrême droite. Au total, quatre interpellations ont été menées après que la synagogue de Hagen (ouest) a fait l'objet mercredi soir d'une surveillance très resserrée des forces de l'ordre liée à une menaceAu total, quatre interpellations ont été menées après que la synagogue de Hagen (ouest) a fait l'objet mercredi soir d'une surveillance très resserrée des forces de l'ordre liée à une menace d'attaque.

Cette affaire intervient presque deux ans après une attaque menée contre la synagogue de Halle, dans l'est de l'Allemagne, là aussi durant Yom Kippour. L'auteur, un extrémiste de droite, avait tenté d'entrer, sans y parvenir, dans la synagogue pour y tirer sur les fidèles. Il avait toutefois tué deux personnes dans la rue et dans un snack avant d'être arrêté. Il a depuis été condamné à la prison à vie pour cette attaque.

Les crimes et délits antisémites, émanant de la mouvance jihadiste comme de l'extrême droite, n'ont cessé d'augmenter en Allemagne ces dernières années, avec 2 032 infractions enregistrées en 2019, soit 13 % de plus que l'année précédente.

Avec AFP

Attentat du Drugstore en 1974. La perpétuité de nouveau requise contre Carlos .
Le terroriste Carlos est rejugé pour l’attentat meurtrier du Drugstore Publicis à Paris en 1974, non pas sur sa culpabilité mais sur la durée de la peine. L’accusation a de nouveau requis la réclusion à perpétuité. L’accusation a requis jeudi la réclusion criminelle à perpétuité à l’encontre d’Ilich Ramirez Sanchez, dit Carlos, 71 ans, rejugé à Paris pour l’attentat meurtrier du Drugstore Publicis en 1974, uniquement pour fixer la durée de sa peine.Le Chacal a été condamné en mars 2017 à la prison à vie pour cette attaque qui a fait deux morts et 34 blessés, une peine confirmée en appel un an plus tard.

usr: 0
C'est intéressant!