•   
  •   

Monde Taxer les très riches, choyer la classe moyenne: Biden défend sa vision de l'économie américaine

22:45  16 septembre  2021
22:45  16 septembre  2021 Source:   lepoint.fr

Biden promet "Toute Américaine qui veut rentrer à la maison, nous allons te chercher à la maison" Afghanistan Evacuation Crise

 Biden promet © AP Photo / Susan Walsh Le président Joe Biden parle mercredi à la Maison Blanche. AP Photo / Susan Walsh Biden Le vendredi portait sur les efforts des États-Unis visant à évacuer les Américains, les candidats à la SIV et les Afghans vulnérables. "Tous les Américains qui veulent rentrer à la maison, nous allons vous chercher à la maison", a déclaré Biden. Biden a déclaré que 5 700 personnes avaient été évacuées au cours des 24 dernières heures. Voir plus d'histoires sur l'entreprise d'initié .

  Taxer les très riches, choyer la classe moyenne: Biden défend sa vision de l'économie américaine © AFP

Taxer les plus riches, choyer la classe moyenne: Joe Biden, fragilisé depuis le retrait chaotique d'Afghanistan, a défendu jeudi un gigantesque plan de dépenses publiques, projet phare de son mandat, que le Congrès américain doit encore voter.

Il n'a pas mâché ses mots, dans un discours à la Maison Blanche: "Ces quarante dernières années, les riches sont devenus plus riches" et les grandes entreprises "ont perdu le sens des responsabilités".

"Les Américains ordinaires, qui travaillent dur, ont tout simplement été évincés" du jeu économique, a-t-il encore dit.

Cela fait plusieurs semaines que le démocrate de 78 ans muscle son discours économique et social, pour défendre un programme dont il a assuré jeudi qu'il pourrait "changer la trajectoire (des Etats-Unis) pour les années voire les décennies à venir".

Biden promet de «mobiliser chaque ressource» pour évacuer les Américains, Afghan Alliés

 Biden promet de «mobiliser chaque ressource» pour évacuer les Américains, Afghan Alliés de Steve Holland et Andrea Shalal © Reuters / Ken Cedeno Le président américain Joe Biden parle de l'Afghanistan à la Maison Blanche à Washington Washington (Reuters) -Faturing Critique raffinée de sa manipulation de la titrage américaine chaotique de l'Afghanistan, le président Joe Biden a promis aux Américains que "nous allons te chercher à la maison", mais la mission d'évacuation serait risquée et dangereuse.

Joe Biden, s'il veut augmenter la fiscalité sur les grandes entreprises et les plus fortunés, en annulant des baisses d'impôt décidées par son prédécesseur Donald Trump, promet de ne pas toucher à celle des Américains de la classe moyenne. Il veut aussi leur apporter plus de sérénité financière, en réduisant les coûts de la santé, de l'éducation et de la garde d'enfants.

Ces grandes promesses sociales, dont la facture atteint 3.500 milliards de dollars, sont adossées à un programme plus consensuel d'investissement dans les infrastructures (ponts, routes, réseau électrique etc.), se montant à 1.200 milliards de dollars.

Ce dernier volet, qui pourra même compter sur des voix de l'opposition républicaine, est plus avancé dans le processus législatif.

Chèque de faits: Joe Biden a-t-il rejeté l'idée de vaccins obligatoires en décembre 2020?

 Chèque de faits: Joe Biden a-t-il rejeté l'idée de vaccins obligatoires en décembre 2020? Président Joe Biden Stance sur les mandats de la vaccin Covid est à l'honneur après que Naturant de nouvelles mesures fédérales a été décrite comme la pandémie se poursuit. © Kevin Dietsch / Getty Images Le président américain Joe Biden parle de la lutte contre la coronavirus pandémique dans la salle à manger de l'État de la Maison Blanche le 9 septembre 2021. Votre navigateur ne prend pas en charge cette vidéo la revendication Rep.

Mais l'autre pan, inédit dans son ampleur et très audacieux sur le fond, dans un pays où les filets de sécurité sociale sont ténus, est loin d'être abouti.

Les prochaines semaines promettent d'être fiévreuses dans les couloirs du Capitole, où siège le Congrès américain, et seront un vrai test pour le président américain.

Joe Biden, fort d'une très longue expérience de sénateur, se laisse volontiers présenter comme un expert du jeu parlementaire. Mais son habileté indéniable suffira-t-elle, au moment où sa cote de popularité accuse le coup après le retrait chaotique d'Afghanistan ?

Tapis rouge et prix Nobel

Certains ténors du parti de Joe Biden s'inquiètent tout haut à propos des gigantesques dépenses sociales.

Mercredi, la Maison Blanche a reçu les visites du sénateur Joe Manchin et de la sénatrice Kyrsten Sinema, deux démocrates ouvertement sceptiques - et élus dans des Etats, la Virginie-Occidentale et l'Arizona, où l'électorat n'est pas acquis d'office à leur parti.

Joe Biden L'évaluation de l'approbation de Joe Biden s'effondre, toujours plus élevée que la note d'approbation

 Joe Biden L'évaluation de l'approbation de Joe Biden s'effondre, toujours plus élevée que la note d'approbation de Donald Trump Joe Biden de Donald Trump a chuté à nouveau ces derniers jours, car il a fait face à la critique pour sa manipulation de la situation en Afghanistan et a défendu la position de son administration. © Anna MoneyMaker / Getty Images U.S. Le président Joe Biden fait une pause alors qu'il fournit des remarques sur la réponse Covid-19 et le programme de vaccination dans la salle est de la Maison Blanche le 18 août 2021 à Washington, DC.

A l'opposé d'Alexandria Ocasio-Cortez, figure de l'aile gauche, élue de la Chambre des représentants à New York, à un siège qui vote démocrate à une écrasante majorité depuis trente ans.

"AOC" a fait sensation lundi soir, au gala du Metropolitan Museum of Art (Met), avec une robe de soirée blanche marquée d'un message en lettres écarlates: "TAX THE RICH" ("Taxez les riches").

Loin des tapis rouges, 15 lauréats du prix Nobel d'Economie ont eux publié une lettre ouverte de soutien aux projets du président - que Joe Biden n'a pas manqué d'évoquer dans son discours jeudi.

"Parce que ce programme investit dans les capacités économiques de long terme et va renforcer la possibilité pour plus d'Américains de participer de manière productive à la vie économique, il fera diminuer à long terme les tensions inflationnistes", écrivent ces 15 économistes, dont Joseph Stiglitz, Paul Romer, Edmund Phelps ou Angus Deaton.

Les détracteurs des projets du président estiment de leur côté que les gigantesques dépenses prévues vont faire flamber les prix et saper le pouvoir d'achat.

S'il ambitionne de réorienter l'économie américaine pour des "décennies", Joe Biden est aussi confronté à un bras de fer bien plus urgent cette fois avec l'opposition républicaine, qui refuse de relever le plafond de la dette.

Faute d'accord, les Etats-Unis risquent de se trouver à court d'argent au cours du mois d'octobre, a prévenu l'administration Biden. Le pays ne serait alors plus en mesure de rembourser ses emprunts, payer les salaires des employés fédéraux, ni leurs retraites.

16/09/2021 21:12:03 -          Washington (AFP) -          © 2021 AFP

Les meilleurs cheveux et maquillage de la Semaine de la mode de Londres .
Joe Biden ont commencé avec un plan parfait pour son Agenda national : il créerait de nouveaux programmes de soins de santé, d'éducation et de garde d'enfants pour de vastes bandes du public et les financer par rendant le riche paie pour cela . © intelligencer; Photo: Anna MoneyMaker / Getty Images Intellcer; Photo: Anna MoneyMaker / Getty Images La faille dans le plan est que les riches ne veulent pas avoir moins d'argent.

usr: 0
C'est intéressant!