•   
  •   

Monde Etats-Unis: "mauvais traitement" de migrants par des gardes-frontières à cheval

02:40  21 septembre  2021
02:40  21 septembre  2021 Source:   lepoint.fr

PHOTOS - Met Gala 2021 : Jennifer Lopez, Kristen Stewart : les coiffures les plus incroyables des stars

  PHOTOS - Met Gala 2021 : Jennifer Lopez, Kristen Stewart : les coiffures les plus incroyables des stars Le Gala du Met 2021 était à la hauteur de toutes les attentes avec des tenues incroyables mais aussi des coiffures qui célèbrent les cheveux longs et ont marqué les esprits de Jennifer Lopez en cow-girl ou Gigi Hadid et son incroyable queue-de-cheval haute aux cheveux rouges. 1/22 DIAPOSITIVES © STARMAX / BESTIMAGE La coiffure de vamp' de Gigi Hadid 2/22 DIAPOSITIVES © Backgrid USA / Bestimage La queue-de-cheval xxl de Jennifer Lopez 3/22 DIAPOSITIVES © Backgrid USA / Bestimage Le chignon de Lily-Rose Depp 4/22 DIAPOSITIVES ©&nbs

Le migrant vulnérable se trouve protégé. Bien qu’énoncée différemment par divers textes à valeur inégale [6], l’interdiction des mauvais traitements reste de mise et peu importe la situation administrative de l’individu car c’est une affaire de dignité de la personne humaine. Le caractère absolu de l’interdiction édictée par l ’article 3 de CEDH dont les autorités nationales et les particuliers [23] sont débiteurs, est mieux apprécié par la portée attribuée à cette dite interdiction. L’interdiction emporte deux obligations : une obligation qualifiée de substantielle et une autre de procédurale.

Des documents d’un tribunal des États - Unis publiés en Virginie et au Texas offrent un aperçu de la brutalité systématique qui est infligée à des enfants immigrants dans des prisons publiques et privées. Un reportage de l’Associated Press (AP) publié jeudi a donné des détails des mauvais traitements commis l'an dernier contre de jeunes immigrants latinos dans le centre de détention de mineurs de Shenandoah Valley, près de Staunton en Virginie. Des avocats des jeunes victimes ont porté plainte contre la prison – une institution d'État contrôlée par un consortium de sept villes de

  Etats-Unis: © AFP

Des photos montrant des gardes-frontières à cheval en train de repousser des migrants près de Del Rio au Texas, suscitaient lundi une forte émotion aux Etats-Unis, où le gouvernement du président Joe Biden a annoncé l'ouverture d'une enquête pour faire toute la lumière sur les faits.

Sur un cliché pris par un photographe employé par l'AFP, un agent à cheval attrape un homme par son t-shirt. Sur une autre, il tient un groupe à distance en faisant tourner ses rênes, dans une posture menaçante.

Ces images "de mauvais traitements de migrants haïtiens le long de la frontière sont horribles et très dérangeantes", a estimé dans un communiqué l'élu démocrate Bennie Thompson, qui préside la commission sur la Sécurité intérieure à la Chambre des représentants.

Plus de 10 000 migrants haïtiens dormant sous le pont du Texas, plus attendu

 Plus de 10 000 migrants haïtiens dormant sous le pont du Texas, plus attendu par Alexandra Ulmer © Reuters / Go Nakamura Les migrants demandant l'asile aux États-Unis attendent d'être traités sous le pont international de Del Rio Ciudad Acuña, Mexique (Reuters) - Les Haïtiens fuyant un pays martelé par des troubles politiques et deux catastrophes naturelles constituaient la majeure partie de plus de 10 000 migrants dormant sur le terrain et désespérés de la nourriture dans un camp Squalid sous un pont dans le sud du Texas le vendredi, dans un défi humanitaire et politiq

L’Etat mexicain a créé un appareil de sécurité qui viole régulièrement les droits humains de ses citoyens/citoyennes et des migrant ·e·s de passage dans le pays. Depuis au moins dix ans, les Etats - Unis – qui depuis longtemps stimulent la répression violente au nom de la sécurité – ont joué The Expansion of the US Borders Around the World (Verso, 2019), le Department of Homeland Security (DHS) a exporté son modèle de militarisation des frontières dans le monde entier, contribuant à la formation des gardes - frontières , à la surveillance des frontières et au renforcement des divisions

Mauvais traitement des # migrants , atteintes aux libertés des #ONG, mise en péril de l'indépendance de la justice : Viktor #Orban et la #Hongrie sur le banc des accusés de l'#UnionEuropéenne pic.twitter.com/VsfgXFfIAR. @JunckerEU durant le #SOTEU : "La #commission s'oppose à toutes les atteintes de l' Etat de droit.

"C'est horrible à regarder", a reconnu la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki lors d'un point-presse. "Je ne connais pas le contexte, mais je ne vois pas dans quel cadre ce serait approprié", a-t-elle ajouté.

Des patrouilles équestres ont été déployées dimanche près du fleuve Rio Grande, où des milliers de migrants, dont une majorité d'Haïtiens, campent depuis plusieurs jours dans l'espoir d'être admis aux Etats-Unis, a expliqué à la presse le chef des gardes-frontières Raul Ortiz.


Vidéo: Les Etats-Unis vont rouvrir leurs frontières aux voyageurs européens vaccinés (Dailymotion)

"Je leur ai demandé de chercher si des individus étaient en détresse et de rassembler des renseignements sur des passeurs", a-t-il ajouté, en soulignant que "contrôler un cheval dans un fleuve est difficile".

Biden Administration envisage de déporter 10 000 migrants haïtiens abritant sous un pont au Texas, rapporte

 Biden Administration envisage de déporter 10 000 migrants haïtiens abritant sous un pont au Texas, rapporte © eric gay / ap Les migrants haïtiens utilisent un barrage pour traverser les États-Unis du Mexique, samedi 18 septembre 2021, à Del Rio, Texas. Eric Gay / AP Environ 10 000 migrants haïtiens abritent sous le pont international de Del Rio au Texas. L'administration Biden prévoit de déporter les migrants, avec des vols en raison de commencer le dimanche. Le maire de Del Rio a déclaré l'état d'urgence, décrivant la situation comme "sans précédent" et "surréaliste".

Mais les Etats - Unis ont empêché l’adoption d’une condamnation unanime sur cette attaque meurtrière, ont rapporté des diplomates. Aucune explication n’a pu être obtenue dans l’immédiat auprès de la mission américaine sur les raisons du blocage de ce projet de texte proposé par le Royaume-Uni, qui Le drame de Tadjourah ne devrait pas manquer de relancer la controverse sur les conséquences de la politique de verrouillage des frontières européennes aux candidats à la migration vers le Vieux Continent. En effet, le refoulement vers le territoire libyen des embarcations de migrants par les

Une étude récente publiée dans le mauvais traitement à enfant et la négligence de tourillon a rapporté que le nombre d' états de mauvais traitement d 'enfant et d'interventions de protection de.

Il semble que, dans ce cadre, certains aient utilisé des longues rênes, a ajouté le ministre de la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas. "Nous allons mener une enquête pour être sûrs que la situation est bien celle-là, dans le cas contraire, nous agirons en conséquence", a-t-il assuré.

La scène s'est produite alors que des migrants se lavaient dans le Rio Grande ou traversaient le fleuve pour aller chercher de la nourriture au Mexique et la rapporter à leur famille restée sur le sol américain, selon l'auteur des photos, Paul Ratje.

Subitement, cinq ou six agents à cheval sont arrivés et leur ont demandé de retourner au Mexique. "La situation était tendue, et les migrants ont commencé à courir pour les contourner", rapporte-t-il. "Un des agents a attrapé l'homme de la photo par le t-shirt. Je ne crois pas qu'il ait été blessé".

"Je n'ai pas vu de coups de fouet, mais les agents ont fait tournoyer leurs rênes", a-t-il encore raconté.

La tension est ensuite retombée, et les gardes-frontières ont laissé ces migrants rejoindre le camp de fortune.

20/09/2021 23:00:27 -          Del Rio (Etats-Unis) (AFP) -          © 2021 AFP

Les milliers de migrants haïtiens ont quitté leur campement à la frontière mexicano-américaine .
Les derniers migrants, pour la plupart haïtiens, qui campaient à la frontière avec le Texas, ont quitté le campement insalubre situé sous le pont de la ville de Del Rio après avoir été refoulés. Il y a une semaine ils étaient près de 15 000 à patienter dans le chaos pour demander l'asile aux États-Unis. Les migrants haïtiens bloqués de part et d'autre de la frontière américano-mexicaine ont quitté leurs campements de fortune vendredi 24  septembre, selon le gouvernement américain et des journalistes de l'AFP sur place.

usr: 8
C'est intéressant!