•   
  •   

Monde Crise des sous-marins. Les discussions ouvertes entre la France et l’Australie pour un dédommagement

16:30  21 septembre  2021
16:30  21 septembre  2021 Source:   ouest-france.fr

Contrat de sous-marins australiens. « Grande déception » du français Naval Group

  Contrat de sous-marins australiens. « Grande déception » du français Naval Group La décision de l'Australie de se doter de sous-marins à propulsion nucléaire en partenariat avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni constitue une « grande déception » pour Naval Group. Le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé mercredi que son pays allait se doter de sous-marins à propulsion nucléaire dans le cadre d'un nouveau partenariat dans la région indo-pacifique de concert avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Un bâtiment de Naval Group. © Thomas Brégardis / Ouest-France Un bâtiment de Naval Group.

Le ministère français des Armées a indiqué ce mardi 21 septembre que les discussions entre le français Naval Group et les autorités australiennes sur de possibles dédommagements, après la rupture de leur contrat pour la construction de sous-marins, ont été engagées.

Des discussions ont été engagées entre l’industriel français Naval Group et les autorités australiennes sur de possibles dédommagements financiers après la rupture d’un mégacontrat de sous-marins par Canberra, a-t-on appris mardi 21 septembre auprès du ministère français des Armées.

Sous-marins : l'Australie dit avoir prévenu la France d'une possible annulation de la commande

  Sous-marins : l'Australie dit avoir prévenu la France d'une possible annulation de la commande La France avait été informée dès le mois de juin de la possible annulation du contrat portant sur la livraison de sous-marins français, a affirmé vendredi Scott Morrison, le Premier ministre australien. Le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré, vendredi 17 septembre, avoir évoqué la possibilité que l'Australie annule la commande de sous-marins français lors de discussions avec le président français, Emmanuel Macron, en juin. LaLe Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré, vendredi 17 septembre, avoir évoqué la possibilité que l'Australie annule la commande de sous-marins français lors de discussions avec le président français, Emmanuel Macron, en juin.

« Des discussions ont lieu entre les experts de Naval Group et les Australiens » au sujet de « compensations et de dédommagements », a souligné le ministère lors d’une audioconférence avec la presse autour de la « crise des sous-marins ».

« Naval Group n’aura pas perdu d’argent pour le travail déjà accompli »

Le président américain Joe Biden a annoncé le 15 septembre une nouvelle alliance stratégique avec l’Australie et le Royaume-Uni, torpillant ainsi un contrat de sous-marins français à Canberra et provoquant la fureur de Paris, laissé dans l’ignorance.

L’industriel français avait déjà franchi « plusieurs étapes contractuelles », pour un montant de 900 millions d’euros, dont l’Australie s’est déjà acquittée en grande majorité, précise-t-on au ministère, en soulignant que « Naval Group n’aura pas perdu d’argent pour le travail déjà accompli ».

Sous-marins: Paris rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie

  Sous-marins: Paris rappelle ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie La France a rappelé vendredi ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie, une décision sans précédent vis-à-vis de deux alliés historiques, après le torpillage d'un mégacontrat de sous-marins français à Canberra."A la demande du Président de la République, j'ai décidé du rappel immédiat à Paris pour consultations de nos deux ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie", a annoncé le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian dans un communiqué.

Le ministère français des Armées a de nouveau fustigé mardi la « trahison » australienne, en insistant sur le fait qu’« à aucun moment la décision australienne de basculer vers des sous-marins à propulsion nucléaire ni leurs discussions avec les États-Unis n’ont été abordées » avec les autorités françaises.

Pour preuve, fait valoir Paris, « le 15 septembre, les ingénieurs et militaires australiens ont validé la revue de programme » des Français dans un document officiel (baptisé « notification de la fin de revue fonctionnelle du programme ») « signifiant que l’Autralie était satisfaite et qu’on pouvait avancer ».

La crise des sous-marins vue de Chine .
À quel moment le gouvernement australien a-t-il décidé d'abandonner sa commande de sous-marins français et de se tourner vers des modèles américains? Il est évident que la négociation entre Canberra et Washington avait commencé sous l'administration Trump. Les pourparlers secrets sur ce contrat ont, semble-t-il, duré près de dix-huit mois. Le Premier ministre Scott Morrison savait donc parfaitement que son pays allait choisir les sous-marins américains lorsqu'il s'est rendu en France pour rencontrer Emmanuel Macron. Les deux hommes venaient de participer à un sommet du G20, à Carbis Bay, au sud-ouest de l'Angleterre.

usr: 0
C'est intéressant!