•   
  •   

Monde La découverte d’empreintes sème le doute sur l’arrivée de l’Homo sapiens en Amérique

08:55  24 septembre  2021
08:55  24 septembre  2021 Source:   ouest-france.fr

CONCACAF Champions League Jeu Tread: Philadelphia Union vs Club America, Deuxième moitié

 CONCACAF Champions League Jeu Tread: Philadelphia Union vs Club America, Deuxième moitié © Matt Ralph Jeux Mises à jour 48 '- Union Gagnez un PK ici, car PRZYBYLKO est retiré à l'intérieur de la boîte et a nié une chance évidente. À l'heure actuelle, il y a une carte jaune à un joueur d'Amérique. Monteiro se line et il est enregistré et hors de la barre transversale. Le jeu est toujours 0-0. 46 '- deuxième mi-temps en cours. 45 + 2 '- Challenge tardif de Monteiro lui gagne une carte jaune. Ref souffle pour la mi-temps.

Le parc national de White Sands, dans l'Etat américain du Nouveau-Mexique, le 27 septembre 2017. © DARREN ORNITZ / REUTERS Le parc national de White Sands, dans l'Etat américain du Nouveau-Mexique, le 27 septembre 2017.

Une nouvelle étude publiée jeudi 23 septembre dans la revue américaine Science suggère que le peuplement de l’Amérique du Nord par l’espèce humaine était déjà entamé bien avant la fin du dernier âge de glace.

Des traces de pas datant de 23 000 ans ont été découvertes dans le sud-ouest des États-Unis. Ces empreintes ont été laissées à l’époque dans la boue des berges d’un lac aujourd’hui asséché. Il a cédé la place à un désert de gypse blanc situé au Nouveau-Mexique, dans le parc national de White Sands.

Unabomber a demandé au rédacteur de voyages d'un "endroit pour s'échapper en Amérique du Sud" en 1979, des lettres indiquent

 Unabomber a demandé au rédacteur de voyages d'un © fournis par la loi et la criminalité Unabombère Ted Kaczynski apparaît dans un scénario de CBS dimanche matin / YouTube. Unabomber Ted Kaczynski apparaît dans un scénario de CBS dimanche matin / YouTube. Un journaliste et un auteur de voyage ont découvert des lettres de "Unabomber" Ted Kaczynski Stachés dans une cache de fichiers de son grenier lors d'une session de nettoyage récente, CNN , Newsweek et la chronique San Francisco ont signalé.

Avec le temps, les sédiments ont comblé les empreintes et ont durci, les protégeant jusqu’à ce que l’érosion dévoile de nouveau ces témoignages du passé, pour le plus grand plaisir des scientifiques. C’est ce que révèle une étude publiée jeudi dans la revue américaine Science.

« De nombreuses traces semblent être celles d’adolescents et d’enfants ; les grandes empreintes de pas d’adultes sont moins fréquentes », écrivent les auteurs de cette étude.

Des traces d’animaux, mammouths et loups préhistoriques, ont également été identifiées. Certaines, comme celles de paresseux géants, sont même contemporaines et voisines d’empreintes humaines sur les bords du lac.

L’arrivée de l’Homo sapiens en Amérique

Au-delà de l’émotion et de l’anecdote, la découverte est déterminante pour le débat qui fait rage sur les origines de l’arrivée de l’Homo sapiens en Amérique, le dernier continent peuplé par notre espèce. Car la datation de traces de White Sands « indique que des humains étaient présents dans le paysage voici au moins 23 000 ans, avec des preuves d’occupation s’étendant approximativement sur deux millénaires », souligne l’étude.

Les outils osseux les plus anciens pour la fabrication d'eau trouvés dans le Maroc

 Les outils osseux les plus anciens pour la fabrication d'eau trouvés dans le Maroc Les archéologues au Maroc ont identifié des outils de fabrication d'immeubles de potages à partir de os datant de 120 000 ans, le plus ancien jamais trouvé, a déclaré l'un des chercheurs.

Pendant des décennies, la thèse la plus communément acceptée a été celle d’un peuplement provenant de Sibérie orientale durant lequel nos ancêtres auraient franchi un pont terrestre - l’actuel détroit de Béring - pour débarquer en Alaska, puis se répandre plus au sud.

La « culture Clovis primitive » remise en cause

Des preuves archéologiques, dont des pointes de lance servant à tuer les mammouths, ont longtemps suggéré un peuplement vieux de 13 500 ans associé à une culture dite de Clovis - du nom d’une ville du Nouveau-Mexique - considérée comme la première culture américaine d’où sont issus les ancêtres des Amérindiens.

Ce modèle de la « culture Clovis primitive » est remis en cause depuis 20 ans, avec de nouvelles découvertes qui ont reculé l’âge des premiers peuplements. Mais généralement cette date n’allait pas au-delà de 16 000 ans, après la fin du « dernier maximum glaciaire ».

Cet épisode de glaciation est crucial car il est communément admis que les calottes glaciaires couvrant à l’époque la plupart du nord du continent ont rendu impossible, ou en tout cas très difficile, toute migration humaine en provenance d’Asie, par le détroit de Béring ou, comme le suggèrent de récentes découvertes, le long de la côte du Pacifique.

L’Haïtien Jean D’Amérique, lauréat du prix RFI Théâtre 2021 pour «Opéra poussière» .
« Moi, j’ai un style, des mots et j’essaie de raconter mon époque, parce que c’est maintenant ou jamais. » À 26 ans, l’écrivain haïtien Jean D’Amérique reçoit ce dimanche 26 septembre le prix RFI Théâtre 2021 pour sa pièce « Opéra poussière ». Une résurrection puissante et poétique de la résistante anticolonialiste haïtienne Sanite Bélair, assassinée par les colons français en 1802. Son geste favori ? Le poing levé vers le ciel. Jean d’Amérique avoue être comme les personnages de ses textes : « toujours en révolte, contre tout, contre moi-même, contre la société, contre le monde ».

usr: 0
C'est intéressant!