•   
  •   

Monde Elections allemandes 2021 : les coalitions possibles de l’après-Merkel

16:35  26 septembre  2021
16:35  26 septembre  2021 Source:   liberation.fr

Emmanuel Macron a reçu à l’Élysée Angela Merkel avant les adieux de la chancelière

  Emmanuel Macron a reçu à l’Élysée Angela Merkel avant les adieux de la chancelière « Main dans la main » avec la chancelière allemande, le président Emmanuel Macron a accueilli Angela Merkel à l’Élysée ce jeudi 16 septembre. Il s’agissait de l’une des dernières occasions pour les deux dirigeants de travailler ensemble, à quelques jours des élections en Allemagne. Emmanuel Macron a accueilli jeudi soir à dîner Angela Merkel, l’une des dernières occasions pour les deux dirigeants de travailler « main dans la main » à l’approche des élections allemandes, qui désigneront le 26 septembre le successeur de la chancelière.

Si les écologistes, les socio-démocrates et les chrétiens-démocrates s'entendaient pour gouverner, c'est une coalition © Markus Schreiber Si les écologistes, les socio-démocrates et les chrétiens-démocrates s'entendaient pour gouverner, c'est une coalition "Kenya" qui pourrait émerger du scrutin du 26 septembre.

A chaque élection, c’est le même jeu, celui des trois couleurs. Le gouvernement qui émergera du scrutin sera une coalition de partis. En Allemagne, on désigne les différentes options par des couleurs qui reprennent celles des drapeaux de chaque parti : noir pour les conservateurs de la CDU-CSU, rouge pour les sociaux-démocrates du SPD, jaune pour les libéraux du FDP, vert pour les écologistes Die Grünen et rouge foncé pour la gauche radicale de Die Linke. L’extrême droite AfD est exclue d’office des négociations de coalition par tous les autres partis. Voici les différentes options, par ordre de probabilité.

Angela Merkel : la femme la plus puissante du monde est-elle une féministe ?

  Angela Merkel : la femme la plus puissante du monde est-elle une féministe ? En 16 ans en tant que chancelière allemande, Angela Merkel est l'une des rares femmes au pouvoir dans le monde. Mais a-t-elle contribué à faire avancer la cause des Allemandes ? Selon sa biographe, la chancelière n'a pas provoqué de changements sociétaux majeurs, mais s'est contentée de les accompagner. Reste que pour les Allemandes, Angela Merkel a brisé un plafond de verre. Première femme chancelière, Angela Merkel a tout fait pour qu'onPremière femme chancelière, Angela Merkel a tout fait pour qu'on oublie qu'elle était une femme, allant même jusqu'à se créer un uniforme : pantalon noir et toujours le même modèle de blazer, décliné en différentes couleurs.

Feu tricolore

Coalition entre SPD (rouge), Die Grünen (vert) et FDP (jaune). Scénario privilégié par les électeurs, selon un récent sondage. Il signerait le grand retour au pouvoir du FDP, absent depuis 2013.

Rouge-rouge-vert

Coalition entre SPD (rouge), gauche radicale de Die Linke (rouge foncé) et Die Grünen (vert). Aucun drapeau ne correspond à cette combinaison de partis.

Jamaïcaine

Coalition entre CDU-CSU (noir), Die Grünen (vert) et FDP (jaune). En 2017, la CDU-CSU et le FDP n’étaient pas arrivés à se mettre d’accord, en dépit d’un ancrage commun à droite, après des semaines de tractations.

Kenyane

Coalition CDU-CSU (noir), SPD (rouge) et die Grünen (vert). Serait proche de la «GroKo» (grande coalition au pouvoir depuis 2013), avec les écologistes en plus.

Départ d’Angela Merkel : « Je lui ai toujours fait confiance », « j’aime bien son style »… Pour les jeunes Allemands, un changement d'époque

  Départ d’Angela Merkel : « Je lui ai toujours fait confiance », « j’aime bien son style »… Pour les jeunes Allemands, un changement d'époque Arrivée à la tête de l’Allemagne il y seize ans, Angela Merkel est, pour beaucoup de jeunes Allemands, la seule cheffe de gouvernement qu’ils aient jamais vraiment connue © Marie de Fournas / 20 Minutes Pour la « génération Merkel », une page se tourne avec le départ de la chancelière allemande.

Allemande

Coalition SPD (rouge), CDU-CSU (noir) et FDP (jaune). Un scénario qui déplaît à plus des deux tiers des Allemands, selon les sondages. Il exclurait les écologistes, parti très populaire notamment chez les jeunes.

Elections fédérales en Allemagne : Olaf Scholz et le SPD virent devant d’une courte tête .
Ni les sociaux-démocrates, ni les conservateurs n’ont une avance décisive, selon les premiers sondages sortie des urnes aux élections législatives en Allemagne. Scholz et Laschet vont devoir attendre pour savoir qui succèdera à Merkel.Ces premiers sondages ont été accueillis par une explosion de joie au siège du SPD à Berlin. «Il est clair que le SPD» l’a emporté, s’est félicité le secrétaire général du parti, Lars Klingbeil, en revendiquant la formation du futur gouvernement. «Nous avons le mandat pour former un gouvernement. [La tête de liste] Olaf Scholz va devenir chancelier», a-t-il estimé ce dimanche en début de soirée.

usr: 1
C'est intéressant!