•   
  •   

Monde Tchad: polémique autour de la suspension du directeur de l'information de Télé Tchad

05:45  14 octobre  2021
05:45  14 octobre  2021 Source:   rfi.fr

Tchad Daybell s'est comparé à Harry Potter dans le texte à son "amant de la déesse": police

 Tchad Daybell s'est comparé à Harry Potter dans le texte à son © Fourni par la loi et la criminalité Tchad Daybell et Lori Vallow en janvier 2020. Tchad Daybell et Lori Vallow en janvier 2020. La police nouvellement libérée Les rapports détaillent l'affaire d'amour entre deux personnes accusées dans des cas de meurtre infusé de religion . Les noms Lori Daybell , 48, (A.K.A. Lori Vallow ) et son mari Tchad Daybell , 53, sera familier.

Logo de la télévision publique tchadienne. © Capture d'écran Youtube Logo de la télévision publique tchadienne.

La controverse enfle sur les réseaux sociaux tchadiens. Le directeur de l'information de la télévision nationale, Souleymane Djabo, a été suspendu mercredi 13 octobre par le directeur de l'Office national des médias audiovisuels (Onama), officiellement « pour manquement professionnel grave ». Une suspension qui rappelle celle de l'ancien directeur, Hassan Guedallah Mahamat, en 2019, aussi « pour manquement professionnel grave », que beaucoup avaient rapproché à la diffusion d'un reportage sur l'opposition.

Avec notre correspondante à Ndjamena, Aurélie Bazzara-Kibangula

Tchad: le torchon brûle toujours entre ExxonMobil et son personnel local

  Tchad: le torchon brûle toujours entre ExxonMobil et son personnel local Au Tchad, la tension est vive depuis juin entre ExxonMobil qui exploite depuis 2003 le bassin pétrolier de Doba et son personnel local, depuis que la major américaine a annoncé qu'elle comptait quitter le Tchad en vendant ses actifs à la jeune entreprise britannique Savannah Energy. Depuis, les deux parties ne parviennent pas à s'entendre sur leurs conditions de séparation. Après une première grève qui avait débuté en juin de cette année et qui avait duré 26 jours, le personnel est de nouveau en grève depuis deux jours, à l'origine de ce mouvement, le renvoi de trois employés accusés de s'être opposés, à une visite sur le site d'exploitation de Doba du futur repre

Derrière les baies vitrées de l'imposante tour de la télévision nationale, flotte « une ambiance particulière », confie l'un des journalistes de la rédaction. Tous ont appris, mercredi 13 septembre, la suspension de leur directeur de l'information, Souleymane Djabo, officiellement pour faute professionnelle.

Sur les réseaux sociaux, certains attribuent cette sanction à la diffusion, dans le journal local du 9 octobre, d'images d'une cérémonie du Parti socialiste sans frontière (PSF) dans le 9e arrondissement de la capitale. C'est le parti de l'opposant Yaya Dillo Djerou.

« Cela n'a rien à voir » rétorque le ministre de la Communication, Abderaman Koulamallah, qui justifie la suspension du directeur de l'information par la diffusion d'un reportage sur un procès en cours. Un sujet que Souleymane Djabo n'aurait pas fait valider par le directeur de la Télé Tchad, comme le veut la procédure interne.

Si certains évoquent une nouvelle censure de la Télé Tchad, le ministre Abderaman Koulamallah explique que la télévision publique essaie d'ouvrir ses portes aux opposants mais rappelle qu'elle n'est pas une tribune à ceux qui veulent déstabiliser le pays.

Tchad: les Transformateurs haussent à nouveau le ton contre la transition .
Lors d'une conférence de presse qui s'est déroulée au siège de leur parti, les Transformateurs ont haussé le ton vendredi 8 octobre pour dénoncer la prise du pouvoir par les militaires. Ils ont une nouvelle fois rejeté la transition dans sa forme actuelle et réitérée leur demande de modification de la charte de transition comme préalable à leur participation au dialogue. Avec notre correspondante à Ndjamena, Aurélie Bazzara-Kibangula TroisAvec notre correspondante à Ndjamena, Aurélie Bazzara-Kibangula

usr: 0
C'est intéressant!