•   
  •   

Monde Accrochage au Nord-Kivu entre les armées de RDC et du Rwanda

02:50  19 octobre  2021
02:50  19 octobre  2021 Source:   rfi.fr

Nouvelle affaire Ebola confirmée dans l'est du Dr Congo

 Nouvelle affaire Ebola confirmée dans l'est du Dr Congo Un cas Ebola a été confirmé en République démocratique du Congo (RDC) à peine cinq mois après la dernière épidémie de la maladie dans le pays. © fourni par Al Jazeera L'épidémie 2018-2020 a tué plus de 2 200 personnes dans l'est de la RDC [Reuters] Un garçon de trois ans testé positif près de la ville orientale de Beni, l'un des épicentres de l'épidémie de 2018-2020 et est décédé de la maladie mercredi, le ministre de la Santé Jean Jacques Mbungani a déclaré dans une déclaration vendredi.

Le colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l ’ armée congolaise. © AFP. Au moins un soldat congolais a été tué, ce samedi 3 novembre, au cours d’un accrochage entre des militaires congolais et rwandais dans la zone frontalière commune aux deux pays, dans le Nord - Kivu . « Des soldats de l ’ armée congolaise qui étaient en reconnaissance ont tiré et ont blessé l’un de nos soldats. Dans un échange de tir, un groupe de soldats rwandais a réussi à tuer un militaire congolais. Ceci est l’un des actes de provocation de l ’ armée congolaise et de la RDC à l’égard du Rwanda », renchérit le général Joseph

RDC - Rwanda : des accrochages signalés entre les armées de deux pays dans le territoire de Nyiragongo. RDC : politique nationale, conférence, émission, prix et salon littéraire, Richard Ali fait ses propositions pour faire vivre la chaîne du livre. Protection des parcs : Jean Marc Châtaigner loue le Ce que dément l’ambassadeur rwandais en poste à Kinshasa. « Il ne peut pas avoir incursion sans conflit ou blocage de dialogue entre les deux pays, sans objectif poursuivi en RDC par le Rwanda . Ce qui s’est passé est un incident d’erreur souvent répétée. Les forces de l’ordre poursuivaient des

Une colonne de militaires des forces congolaises progresse à proximité de Kibumba, au nord de Goma (archives). © REUTERS/Kenny Katombe Une colonne de militaires des forces congolaises progresse à proximité de Kibumba, au nord de Goma (archives).

Les FARDC affirment avoir repoussé une incursion des militaires de la Rwanda Defence Force (RDF). Côté rwandais, on parle d’un incident mineur à la frontière terrestre qui sépare les deux pays provoqué par une incompréhension entre les deux parties. Que s’est-il réellement passé ?

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Selon l’armée congolaise, une compagnie des forces armées rwandaises a fait incursion à Kibumba. Elle se serait même approchée à environ 200 mètres de la route nationale 2 et aurait occupé brièvement six villages.

2022 Qualificateurs de la Coupe du monde: Bayo le fait de soulever l'Ouganda après le Rwanda

 2022 Qualificateurs de la Coupe du monde: Bayo le fait de soulever l'Ouganda après le Rwanda L'Ouganda a scellé le double sur voisins Rwanda pour enregistrer leur deuxième victoire consécutive dans les 2022 matchs de qualification de la Coupe du monde. Les grues commençaient contre Amavubi après leur avoir battu 1-0 à Nyamirambo Stadium à Kigali il y a trois jours et c'était le même joueur - Fahad Bayo - qui a marqué à la 22e minute pour leur remettre la victoire à St. Mary's KitENDE Stade à Kampala.

Des tirs nourris ont été entendus, lundi 18 octobre dans la matinée, au groupement de Buhumba, dans le territoire de Nyiragongo ( Nord - Kivu ). L ’ armée congolaise « confirme l’incursion des éléments de RDF ( Rwanda Defence Force) sur le sol congolais. Selon des témoins, ces tirs ont poussé certaines familles à chercher refuge dans le groupement voisin de Kibumba, où certaines sont arrivées depuis 5h du matin (3h TU). Les déplacés déclarent fuir devant les tirs des soldats de l ’ armée rwandaise qui se seraient introduits sur le territoire congolais à partir des villages Kitotoma et Kabuhanga, à moins d’un

RDC - Rwanda : des accrochages signalés entre les armées de deux pays dans le territoire de Nyiragongo. Ce rendez-vous a été organisé en prélude de la Conférence sur la Masculinité positive prévue le 25 novembre à Kinshasa. Gisèle Ndaya Luseba a fait savoir à ses hôtes que “l’objectif de cette conférence est de mobiliser l’engagement des responsables politiques et l ’action des dirigeants, afin d'accélérer la prévention et éradiquer les Violences Sexuelles Basées sur le Genre (VSBG) à tous les niveaux en Afrique et qu'à l'issue de cette séance de briefing, l’État congolais attend.

Sans évoquer la cause de cet incident, le porte-parole des FARDC dans la région rapporte aussi des scènes de pillage dont se seraient rendus coupables les militaires rwandais.

Vincent Karega, ambassadeur rwandais en poste à Kinshasa, balaye cette version, minimise l’incident et nie toute incursion de l’armée de son pays dans cette partie du territoire congolais.

D’après son récit, à la poursuite d’un individu portant un colis suspect, un militaire rwandais aurait par inadvertance traversé illégalement la frontière et se serait retrouvé du côté congolais. Il explique la situation par la difficulté de reconnaître facilement les limites entre les deux pays dans cette zone. Il rejette également la thèse d’échange de tirs et parle de coups de feu tirés en l’air par les deux camps.

six arrêtés au Rwanda pour la propagation des rumeurs pour causer des autorités rwandaises

 six arrêtés au Rwanda pour la propagation des rumeurs pour causer des autorités rwandaises ont arrêté six personnes, dont une journaliste et des membres d'une partie d'opposition accusée d'édition de rumeurs auraient eu l'intention de commencer une soulèvement, a déclaré le Bureau d'enquête.

Le fait qu’un groupe armé ne soit pas mentionné dans cette liste ne préjuge pas de son inexistence. Armées Nationales et mission onusienne. FARDC : Forces Armées de la République Démocratique du Congo RDF : Rwandan Defense forces. MONUSCO : Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation 12 juin 2014 : des renforts sont envoyés par le Rwanda et la RDC à la frontière entre les deux pays suite à un deuxième accrochage entre leurs troupes4. 18 juin 2014 : 2 soldats congolais sont tués par des miliciens Maï-Maï à Yungu, territoire de Fizi au Sud- Kivu lors d’une opération

Au Sud- Kivu , une quinzaine de villages ont été incendiés et environ 2.000 personnes ont été obligées de fuir les affrontements entre les groupes armés . Bien que ce bilan fourni par la société civile reste provisoire, pour le révérend Nicolas Kyanlagalilwa, coordinateur provincial de la dynamique Nicolas Kyalangalilwa : la présence des armées étrangères dans cette zone n'est plus à démontrer. Elle a été confirmée par plusieurs analyses, même celles des Nations unies et donc ces armées étrangères. Je cite ici deux pays en particulier, à savoir le Rwanda et le Burundi, qui alimentent différents groupes

Échange de tirs et déplacements massifs de population

Selon des sources indépendantes, tout est parti de l’interpellation par l’armée congolaise de deux militaires rwandais qui se sont retrouvés sur le sol congolais illégalement. Il s’en est suivi un échange de tirs provoquant des déplacements massifs de populations congolaises.

À l’arrivée d’une unité des casques de bleu de la Monusco sur place, la situation s’était déjà stabilisée. Les populations déplacées regagnent progressivement leurs villages depuis lundi après-midi.

À lire aussi : RDC-Rwanda: que pensent les habitants de Goma de l'appel de Kagame à «vivre ensemble» ?

RD Congo: difficile retour à la vie civile des anciens enfants soldats .
Anciens enfants soldats en République démocratique du Congo, certains sont commerçants, coiffeurs ou tailleurs, d'autres tout juste sortis de groupes armés rêvent de devenir agriculteurs ou professeurs, mais beaucoup ont du mal à trouver leur place dans une vie civile faite de chômage et de pauvreté. Il connaît d'autres anciens enfants soldats, dont un est son coiffeur. Lui s'appelle Christian Mulindwa. A 13 ans, alors qu'il revenait de l'école, il avait été kidnappé par un groupe armé, dont il a pu sortir deux ans plus tard, avant d'être pris en charge par le BVES.

usr: 4
C'est intéressant!