•   
  •   

Monde UE: la stratégie agricole «De la ferme à la fourchette» validée par le Parlement européen

03:05  20 octobre  2021
03:05  20 octobre  2021 Source:   rfi.fr

Nucléaire, hydrogène, « avion bas carbone »… Macron distribue les milliards du plan « France 2030 »

  Nucléaire, hydrogène, « avion bas carbone »… Macron distribue les milliards du plan « France 2030 » VIDÉO. A six mois du premier tour de la présidentielle, le chef de l’Etat a dévoilé un plan de 30 milliards d’euros pour « faire émerger les champions de demain ». > Les 10 priorités d’Emmanuel Macron pour 2030 résumées en vidéo :

Ferme biologique près de Rouen, dans le nord-ouest de la France, en octobre 2019 (Image illustration). © AFP - LOU BENOIST Ferme biologique près de Rouen, dans le nord-ouest de la France, en octobre 2019 (Image illustration).

Réduire de moitié l’usage de pesticides, de 20% celui des engrais et baisser de 50% les antibiotiques pour les animaux d’élevage. Voilà quelques-uns des objectifs de la stratégie agricole européenne « De la ferme à la fourchette » validée par le Parlement mardi 19 octobre. Elle vise à augmenter la part de terres cultivées en agriculture biologique et lutter contre le gaspillage alimentaire.

Avec notre envoyée spéciale à Strasbourg, Carlotta Morteo

Il est rare de trouver des sujets qui fassent presque l’unanimité.

Face au risque de « Polexit », passe d’armes entre le gouvernement polonais et Ursula von der Leyen

  Face au risque de « Polexit », passe d’armes entre le gouvernement polonais et Ursula von der Leyen Le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a dénoncé mardi 19 octobre 2021 à Strasbourg un « chantage » de l’UE envers son pays sur la primauté du droit européen, alors que le plan de relance de Varsovie est gelé par Bruxelles. Mateusz Morawiecki, le Premier ministre de la Pologne, s’est adressé dans la matinée de ce mardi 19 octobre 2021 au Parlement européen. Il a tenu à s’y expliquer dans un contexte de crainte d’un « Polexit » après la récente contestation par le Tribunal constitutionnel polonais de la primauté du droit européen.

« Cette stratégie va dans le bon sens, c’est positif. Il y a des aspects sur la fin de l’élevage en cage, il y a des aspects sur la possibilité de favoriser la production locale, explique Manuel Bompart, eurodéputé La France Insoumise, membre de la commission agriculture. Mais, malheureusement, ce qui organise le système agricole en Europe, c’est la Politique agricole commune (PAC) et là, les objectifs de réduction des pesticides qui sont affichées dans la stratégie “De la ferme à la fourchette” ne sont pas pris en compte par la PAC. »

►À écouter aussi: L’avenir de la PAC sera-t-il plus vert?

Le rapporteur de cette stratégie en 48 points et une bonne centaine de pages n’est pas de cet avis. Selon l’eurodéputé italien Herbert Dorfmann, membre du PPE, rien n’empêchera les États d’orienter leur part de la PAC, 162 milliards d’euros alloués à l’agriculture et deuxième poste de dépenses de l’Union européenne, vers des projets durables.

LEAD 1-La Pologne sur le gril à Strasbourg après la remise en cause du droit européen

  LEAD 1-La Pologne sur le gril à Strasbourg après la remise en cause du droit européen POLOGNE-UE/VON DER LEYEN (LEAD 1, TV):LEAD 1-La Pologne sur le gril à Strasbourg après la remise en cause du droit européen (Actualisé avec suite du débat au Parlement) par Jan Strupczewski et John Chalmers BRUXELLES, 19 octobre (Reuters) - Le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a été la cible de critiques répétées mardi lors d'un débat tendu au Parlement européen, au cours duquel la présidente de la Commission a averti que la décision du Tribunal constitutionnel polonais contestant la primauté du droit européen ne resterait pas impunie. "Vos arguments n'avancent pas.

« On ne parle pas de l’industrie qui transforme les produits »

Il aurait même voulu élargir le spectre du texte. « On ne parle pas de l’industrie qui transforme les produits, du commerce, du consommateur. On ne parle que d’agriculture, et pas du grave problème de la redistribution de la valeur par exemple, alors qu’on sait que le producteur gagne de moins en moins et les intermédiaires de plus en plus », indique-t-il.

Les lobbys de l’agro-industrie européenne sont montés au créneau, laissant entendre que les rendements agricoles baisseraient entre 10 et 20% faute d’engrais et de pesticides. Cette fois-ci, leur argumentaire n’a pas convaincu. Il reste à voir ce qu’il restera de ce texte quand il s’agira de le transposer au niveau législatif, pour qu’il devienne contraignant.

Le pass sanitaire est-il exigé au sein du Parlement européen ? .
La conférence de presse de quelques députés européens critiquant le pass sanitaire européen connaît un certain retentissement sur les réseaux sociaux © ISA HARSIN/SIPA Le Parlement européen à Bruxelles (Belgique), en octobre 2021.

usr: 1
C'est intéressant!