•   
  •   

Monde Kaboul : Des journalistes frappés par des talibans lors d’une manifestation de femmes

19:00  21 octobre  2021
19:00  21 octobre  2021 Source:   20minutes.fr

Afghanistan: rencontre mardi entre talibans et représentants de l'UE et de Washington

  Afghanistan: rencontre mardi entre talibans et représentants de l'UE et de Washington Les dirigeants talibans vont rencontrer des responsables de l'Union européenne (UE) et des Etats-Unis mardi à Doha, le nouveau régime afghan cherchant à rompre son isolement diplomatique."Demain (mardi), nous rencontrerons les représentants de l'UE. Nous avons des réunions positives avec des représentants d'autres pays", a déclaré Amir Khan Muttaqi, ministre taliban par intérim des Affaires étrangères, lors d'une conférence dans la capitale qatarie."Nous voulons des relations positives avec le monde entier. Nous croyons en des relations internationales équilibrées.

Cette vingtaine de femmes a pu exceptionnellement défiler dans le centre de Kaboul pour défendre leur droit à étudier et travailler, sans être arrêtées ou frappées par les talibans présents. Il n’en a pas été de même pour les journalistes qui tentaient de couvrir l’événement

Un taliban attaque un photo-journaliste étranger couvrant une manifestation de femmes, le 21 octobre 2021 à Kaboul, en Afghanistan. © BULENT KILIC / AFP Un taliban attaque un photo-journaliste étranger couvrant une manifestation de femmes, le 21 octobre 2021 à Kaboul, en Afghanistan. AFGHANISTAN - Cette vingtaine de femmes a pu exceptionnellement défiler dans le centre de Kaboul pour défendre leur droit à étudier et travailler, sans être arrêtées ou frappées par les talibans présents. Il n’en a pas été de même pour les journalistes qui tentaient de couvrir l’événement

Plusieurs journalistes ont été frappés par les talibans pour empêcher la couverture d’une manifestation de femmes, ce jeudi dans le centre-ville de Kaboul.

Afghanistan: rencontre à Doha entre talibans et représentants de l'UE et de Washington

  Afghanistan: rencontre à Doha entre talibans et représentants de l'UE et de Washington Des responsables de l'Union européenne et des Etats-Unis tiennent mardi au Qatar une réunion avec des dirigeants talibans au moment où ces islamistes radicaux au pouvoir en Afghanistan poursuivent leurs efforts diplomatiques pour obtenir un soutien international. Arrivé au pouvoir en Afghanistan en août, le nouveau régime n'a été reconnu par aucun pays. Confronté à la paralysie de l'économie et l'imminence d'une grave crise humanitaire dans ce pays entièrement dépendant de l'aide internationale après vingt ans de guerre, il s'évertue à rompre son isolement diplomatique.

Ce groupe d’une vingtaine de femmes a pu exceptionnellement défiler dans le centre de Kaboul pendant plus d’une heure et demie pour défendre leur droit à étudier et travailler, sans être arrêtées ou frappées par les talibans présents. Vêtues de foulards colorés, de manteaux et de pantalons, les manifestantes ont scandé « chômage, pauvreté, faim » et « nous voulons travailler » tout en appelant à la réouverture des écoles pour les filles.

Coups de crosse de fusil et coups de pied


Vidéo: Kaboul: les talibans frappent des journalistes pour empêcher la couverture d'une manifestation de femmes (Le Figaro)

Les manifestantes, encadrées par moments de très près par les forces de sécurité talibanes, ont également brandi, au milieu de la circulation, des petites pancartes sur feuille A4 sur lesquelles on pouvait lire « nous n’avons pas le droit de travailler ». La dernière manifestation de femmes, le 30 septembre, avait été dispersée en quelques minutes par la force talibane.

Afghanistan: sous l'égide du CICR, la réconciliation des amputés

  Afghanistan: sous l'égide du CICR, la réconciliation des amputés Dans la salle où ils apprennent à marcher avec leurs prothèses, il n'y a plus de soldats afghans ou de combattants talibans. Il n'y a que des amputés aux prises avec leurs handicaps qui se côtoient, s'ignorent ou fraternisent. Le centre de réhabilitation du Comité international de la Croix Rouge (CICR) à Kaboul les accueille sans poser de question et leur offre la possibilité de remarcher, dans un pays où les handicapés sont traditionnellement abandonnés à la charge de leurs familles.

En revanche, les médias présents ont été empêchés de s’approcher, de photographier ou de filmer le cortège, violemment repoussés par les combattants talibans présents. Parmi eux, un journaliste a été frappé à coups de crosse de fusil puis éjecté du cortège à coups de pied et menacé par l’un des talibans présents. Certains étant armés de fusil AK-47 ou M-16.

« Les talibans ne respectent rien »

Les femmes n’ont pas été attaquées physiquement pendant la marche, mais à plusieurs reprises des talibans ont tenté de les interrompre, notamment verbalement. Elles ont finalement décidé de se disperser et aucune n’a été arrêtée, a indiqué une organisatrice.

« C’est la situation : les talibans ne respectent rien, pas les journalistes, ni locaux, ni étrangers, et pas les femmes », a déclaré l’une des organisatrices, Zahra Mohammadi, ajoutant : « Mon message à toutes les filles de ce pays est : "N’ayez pas peur des talibans. Et même si votre famille ne vous laisse pas quitter la maison, n’ayez pas peur. Sortez, venez, faites des sacrifices, battez-vous pour vos droits, il faut le faire pour que les choses changent pour la prochaine génération" ».

Khalilzad nous exhorte à nous engager avec Taliban pour éviter l'effondrement de l'Afghans .
L'ancien envoyé spécial des États-Unis pour l'Afghanistan Zalmay Khalilzad a déclaré que la Biden Administration devrait s'engager avec les talibans pour faciliter la disparition de la crise humanitaire dans le pays.

usr: 4
C'est intéressant!