•   
  •   

Monde Pêche dans la Manche: la France contre-attaque

19:00  28 octobre  2021
19:00  28 octobre  2021 Source:   rfi.fr

UK Bateau détenu par France au milieu des droits de pêche Rang

 UK Bateau détenu par France au milieu des droits de pêche Rang Un chalutier britannique a été saisi par la France et une autre a reçu un avertissement verbal, au milieu d'une rangée croissante sur les droits de pêche post-brexit. © Getty Getty Images La rangée a commencé après que le Royaume-Uni et le Jersey ont rejeté des dizaines de licences pour les bateaux françaises pour pêcher dans leur eaux Le ministre maritime français Annick Girardin a déclaré que les navires étaient avertis lors des chèques du Havre du jour au lendemain.

Un bateau de pêche français positionné devant Saint-Hélier, île de Jersey, pour protester contre les restrictions britanniques sur leur activité dans la zone, restrictions perçues comme injustes. © AFP - SAMEER AL-DOUMY Un bateau de pêche français positionné devant Saint-Hélier, île de Jersey, pour protester contre les restrictions britanniques sur leur activité dans la zone, restrictions perçues comme injustes.

La France avait prévenu, elle met désormais ses menaces à exécution dans le dossier explosif de la pêche post-Brexit. Des mesures de rétorsion seront mises en place contre le Royaume-Uni à partir du 2 novembre. Paris réclame toujours des licences pour que les pêcheurs français puissent se rendre dans les eaux britanniques autour des îles Anglo-Normandes de Jersey et Guernesey. Des licences refusées par Londres.

Pêche : ce qu'il faut retenir des premières mesures de rétorsion contre la Grande-Bretagne

  Pêche : ce qu'il faut retenir des premières mesures de rétorsion contre la Grande-Bretagne Plusieurs mesures de rétorsion vont entrer en vigueur dès mardi prochain contre les îles anglo-normandes et Londres, à propos d'un désaccord sur des licences de pêches. © Sameer Al-DOUMY / AFP Des bateaux de pêche français protestant devant le port de Saint Helier, au large de l'île britannique de Jersey (image d'archive) "Interdiction de débarquement", contrôles douaniers accrus...

La confiance était déjà rompue entre Paris et Londres, mais voilà un nouveau coup de semonce dans le bras de fer franco-britannique.

La France menaçait depuis un certain temps de prendre des mesures de restrictions. Le gouvernement de Boris Johnson n'en avait que faire, accordant ses licences de pêche au compte-gouttes : 210 licences définitives acceptées, alors que Paris en réclame 200 de plus pour les eaux des iles Anglo-Normandes.

Les réunions à répétition n'ont rien donné. C'est donc une première salve de mesures qui a été actée. La France fait front avec ses pêcheurs et montre qu'elle ne lâchera pas sur ce dossier.

La pêche britannique visée

Paris a décidé de « l'interdiction de débarquement de produits de la mer » britanniques en France. Une mesure qui pourrait durement frapper les pêcheurs britanniques, car 80% des produits de la mer en provenance du Royaume-Uni sont destinés à l'exportation.

Brexit. Le chalutier britannique verbalisé risque 75 000 euros d’amende

  Brexit. Le chalutier britannique verbalisé risque 75 000 euros d’amende Suspecté d’avoir pêché plus de deux tonnes de coquilles Saint-Jacques sans licence, un pêcheur britannique dérouté au Havre risque une amende salée. Lui, dénonce une manœuvre politique alors que la France et le Royaume-Uni sont à couteaux tirés sur la réglementation post-Brexit de la pêche. Le capitaine d’un chalutier britannique dérouté au Havre, suspecté d’avoir pêché plus de deux tonnes de coquilles Saint-Jacques sans licence, risque une amende de 75 000 € et des sanctions administratives, a annoncé le parquet jeudi 28 octobre.

Les marins d’outre-Manche viennent majoritairement à Boulogne-sur-Mer, au nord des côtes françaises, pour vendre leurs marchandises. Cela ne sera plus possible.

La deuxième mesure concerne la mise en place de « contrôles douaniers et sanitaires systématiques sur les produits britanniques débarqués ». Renforcement également des « contrôles sur les importations britanniques ». Cela pourrait affecter les transporteurs qui font convoyer leurs camions de marchandises par Calais, en ferry ou via le tunnel sous la Manche.

Compliquer les échanges

Ce jeudi matin, premier exemple de ces restrictions, deux navires anglais qui pêchaient dans les eaux françaises ont été verbalisés par la gendarmerie maritime de Normandie. Le ministère de la Mer explique que cette opération s'inscrit d'ores-et-déjà dans le cadre du durcissement des contrôles dans la Manche.

Tout sera fait pour compliquer les échanges. Dans les ports, côté transporteurs, les lenteurs administratives vont faire perdre encore plus de temps et d'argent aux sociétés britanniques.

Brexit. Le capitaine du chalutier britannique dérouté au Havre sera jugé en août 2022

  Brexit. Le capitaine du chalutier britannique dérouté au Havre sera jugé en août 2022 Dans un contexte tendu entre la France et le Royaume-Uni autour de la question des licences de pêche post-Brexit, le parquet a annoncé vendredi 29 octobre que le capitaine du chalutier dérouté au Havre mercredi pour avoir pêché sans licence serait jugé le 11 août 2022.Le capitaine d’un chalutier britannique dérouté au Havre, suspecté d’avoir pêché plus de deux tonnes de coquilles Saint-Jacques sans licence, sera jugé le 11 août 2022, a annoncé le parquet vendredi 29 octobre.

L'objectif, c'est de faire réagir le gouvernement Johnson au moment où le pays connaît déjà des pénuries dans les commerces.

La pêche, symbole des tensions

Londres ne comprend que « le langage de la force », a affirmé ce jeudi 28 octobre le secrétaire d'État français aux Affaires européennes Clément Beaune. Ce dossier de la pêche est peu à peu devenu un symbole des tensions post-Brexit. C'était sur ce point que les négociations achoppaient avant la signature de l'accord en décembre dernier.

Les Britanniques avaient fini par accorder un quota de licences aux pêcheurs européens, mais la France s'estime lésée.

« Ce n’est pas la guerre, mais c’est un combat, assurait Annick Girardin, ministre française de la Mer, ce jeudi chez nos confrères de RTL. Les pêcheurs français ont des droits. Il y a eu un accord signé, nous devons appliquer cet accord. On a toujours dit que le Brexit en France aurait le visage du pêcheur. Le dossier de la pêche est un des principaux irritants dans les relations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. »

La France demande, par ailleurs, un soutien plus appuyé de la Commission européenne, qui doit « travailler davantage à ce que le Royaume-Uni soit au rendez-vous de ses engagements », estime Mme Girardin.

Pêche: avant leur rencontre à Rome, Macron et Johnson s'expriment par médias interposés

  Pêche: avant leur rencontre à Rome, Macron et Johnson s'expriment par médias interposés Le torchon brûle entre Paris et Londres au sujet des licences de pêche dans les eaux anglo-normandes et l’Union européenne doit jouer les bons offices, car tel est le rôle qui lui est dévolu selon les termes de l’accord post-Brexit. L'accroissement des intentions hostiles la met cependant dans une position de négociation malcommode depuis la menace britannique de contrôler tous les bateaux européens et pas seulement les Français. Dans un entretien au Financial Times publié ce vendredi soir, le président français Emmanuel Macron est revenu sur les relations avec le Royaume-Uni, compliquées ces derniers temps, avec un nouvel avertissement pour les Britanniques : 

Londres appelle à la « désescalade »

Le Royaume-Uni se dit déçu et fustige des mesures de restrictions « disproportionnées », tout en « appelant à la désescalade », selon un porte-parole du gouvernement.

De leur côté, les pêcheurs britanniques sont remontés contre les pays européens. « En décembre dernier, vos gouvernements européens nous ont scalpé au dernier moment pour avoir un accord sur le Brexit, ils ont commencé à bloquer les ports côté français », explique John Nichols, président de la Thanet Fishermen’s association, plus importante association de pêcheurs du Kent au sud du pays.

« Ce chantage des Français, des Belges et des Hollandais, ajoute-t-il, est vraiment dégoutant. Les Européens nous disent : "Regardez si vous ne nous donnez pas ce qu'on veut sur les zones de pêche, on peut continuer de vous bloquer." C'est dégueulasse. »

Une deuxième salve de mesures est envisagée par la France si l’affaire ne se règle pas dans les prochaines semaines. Elle pourrait cette fois toucher l'approvisionnement en énergie de la Grande-Bretagne.

► Du même auteur : Les regrets des pêcheurs britanniques après le Brexit

Boris a rassemblé la nouvelle guerre de pêche Brexit: "Nous sommes confrontés au plus grand défi!" .
© Getty Brexit Pêche Les pêcheurs allemands sont engagés dans un conflit amer avec des fonctionnaires à Oslo sur des quotas de pêche au large de la côte de Svalbard. Samuel Rodriguez Ortega de l'Association allemande de la pêche en mer d'Allemagne a affirmé que les nouveaux arrangements de pêche après- Brexit dans l'archipel de l'Arctique ont entraîné un déficit d'environ 7 000 tonnes de morue - avec la limite annuelle sur le point d'être dépassée.

usr: 0
C'est intéressant!