•   
  •   

Monde Nucléaire iranien : les négociations reprendront à Vienne le 29 novembre

00:15  04 novembre  2021
00:15  04 novembre  2021 Source:   france24.com

Les efforts visant à restaurer l'affaire iranienne entrant dans la «phase critique»: US Envoyé

 Les efforts visant à restaurer l'affaire iranienne entrant dans la «phase critique»: US Envoyé L'envoyé américain Robert Malley a averti que les efforts visant à faire revivre l'accord nucléaire iranien pénètrent dans une «phase critique», affirmant qu'il existe une «impatience partagée» entre Washington et son Alliés sur le programme nucléaire avancé de Téhéran.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, et le président français, Emmanuel Macron, lors de leur rencontre avec le président américain, Joe Biden, et la chancelière allemande, Angela Merkel, pour discuter du programme nucléaire iranien, en marge du sommet des dirigeants du G20 à Rome (Italie), le 30 octobre 2021. © Kevin Lamarque, Reuters Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, et le président français, Emmanuel Macron, lors de leur rencontre avec le président américain, Joe Biden, et la chancelière allemande, Angela Merkel, pour discuter du programme nucléaire iranien, en marge du sommet des dirigeants du G20 à Rome (Italie), le 30 octobre 2021.

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, et le vice-ministre iranien chargé du Nucléaire, Ali Baghéri, ont annoncé mercredi que les négociations pour sauver l'accord sur le programme nucléaire iranien reprendront le 29 novembre à Vienne, en Autriche.

TRIBUNE. Jean-Luc Mélenchon : "Eviter le black-out nucléaire"

  TRIBUNE. Jean-Luc Mélenchon : Jean-Luc Mélenchon revient dans cette tribune sur son programme de sortie du nucléaire et répond aux critiques formulées par ses adversaires. Voici sa tribune : "Les vieilles incantations ne font pas souvent de bonnes chansons. Ainsi vont celles des braves soldats du nucléaire. Toutes en nuances, Barbara Pompili me traite de partisan du black-out électrique et Anne Hidalgo pérore qu'arrêter le nucléaire est impossible et que je le sais, ce qui ferait de moi un menteur. Alors argumentons pour ne pas nous faire voler sous l'invective un débat crucial.

Les discussions pour sauver l'accord sur le programme nucléaire iranien de 2015 reprendront le 29 novembre à Vienne, a annoncé mercredi 3 novembre le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, dans un communiqué.

"La commission conjointe se réunira sous une forme physique le 29 novembre à Vienne. Elle sera présidée, au nom du haut représentant de l'UE, Josep Borrell, par le secrétaire général adjoint du Service européen pour l'action extérieure, Enrique Mora. Des représentants de la Chine, de la France, de l'Allemagne, de la Russie, du Royaume-Uni et de l'Iran y participeront", a-t-il précisé.

>> À voir, notre Entretien : "'Nous allons revenir à Vienne', affirme le vice-ministre iranien des Affaires étrangères"

Les discussions porteront "sur la perspective d'un éventuel retour des États-Unis dans le JCPOA (l'accord sur le nucléaire iranien) et sur la manière d'assurer la mise en œuvre complète et effective de l'accord par toutes les parties", a expliqué Josep Borrell.

L'Iran accepte de redémarrer les pourparlers nucléaires à mesure que la pression augmente de la pression

 L'Iran accepte de redémarrer les pourparlers nucléaires à mesure que la pression augmente de la pression L'Iran a déclaré mercredi qu'il reprendra des pourparlers avec des pouvoirs mondiaux en novembre sur la relance d'un accord nucléaire après une lacune de cinq mois face aux avertissements de montage que la patience internationale portait de la patience internationale.

Washington prêt à un compromis "rapide"

"Dans un entretien téléphonique avec Enrique Mora, nous avons convenu d'entamer les négociations visant à lever les sanctions illégales et inhumaines (contre l'Iran) le 29 novembre à Vienne", a pour sa part déclaré sur Twitter le vice-ministre iranien chargé du Nucléaire, Ali Baghéri.

Un compromis pour sauver l'accord de 2015 est possible "rapidement" après la reprise des négociations, à condition que l'Iran soit "sérieux" dans ses intentions, a quant à elle estimé mercredi la diplomatie américaine.

L'Iran s'était dit prêt fin octobre à reprendre les négociations à Vienne à l'issue d'une rencontre à Bruxelles entre le vice-ministre iranien Ali Baghéri et le négociateur européen Enrique Mora.

>> À lire aussi : "Nucléaire iranien : Ali Baghéri, un radical pressenti pour mener les négociations"

Les grandes puissances qui avaient conclu en 2015 avec la République islamique un accord historique censé l'empêcher de se doter de la bombe atomique réclamaient avec de plus en plus d'insistance que les Iraniens fixent une date pour leur retour à la table des négociations.

Les Américains ont unilatéralement quitté l'accord en 2018, sous la présidence de Donald Trump, qui le jugeait insuffisant et a rétabli toutes les sanctions contre l'Iran que le texte avait permis de lever. En retour, Téhéran s'est progressivement affranchi des restrictions imposées à son programme nucléaire.

Avec AFP

Nucléaire. « Emmanuel Macron ne peut pas commander des réacteurs seul », dénonce Corinne Lepage .
Emmanuel Macron n’a pas le pouvoir légal de décider seul la commande de nouveaux réacteurs nucléaires, comme il a annoncé vouloir le faire, mardi 9 novembre, dénonce l’ancienne ministre de l’Environnement, ancienne députée européenne et célèbre avocate spécialisée dans l’écologie, Corinne Lepage. Le président de la République doit tout d’abord saisir le Parlement afin de se conformer à la Programmation pluriannuelle de l’énergie. Alors que les débats de la Cop26 de Glasgow rappellent chaque jour l’urgence de la lutte contre le réchauffement climatique, et que le coût de l’énergie payé au quotidien par les Français flambe avec la hausse des prix du gaz, des carbu

usr: 1
C'est intéressant!