•   
  •   

Monde Brett Kavanaugh, un anti-avortement «à vie» à la Cour suprême ?

08:40  11 juillet  2018
08:40  11 juillet  2018 Source:   liberation.fr

L'avortement au coeur de la lutte pour l'avenir de la Cour suprême américaine

  L'avortement au coeur de la lutte pour l'avenir de la Cour suprême américaine La défense du droit à l'avortement sera au coeur de l'âpre bataille pour le choix du prochain juge de la Cour suprême, la pression montant lundi sur la poignée de sénateurs républicains et démocrates ayant le pouvoir de bloquer ou de confirmer le choix de Donald Trump. Objet de tous les regards: la sénatrice républicaine Susan Collins, rare voix à défendre dans son camp le droit à l'interruption volontaire de grossesse (IVG). "Je ne soutiendrai pas un candidat qui a prouvé son hostilité à l'égard de Roe v. Wade", l'arrêt qui a légalisé l'avortement en 1973 dans tous les Etats-Unis, a martelé dimanche la sénatrice du Maine.

Le profil anti - avortement du juge pourrait créer des blocages au Sénat, à en croire la déclaration faite par la sénatrice républicaine Susan Collins, qui a affirmé qu’elle ne soutiendrait pas un opposant à l ’IVG. Cour suprême : Trump nomme un juge conservateur, Brett Kavanaugh . partager. tweeter.

La nomination du juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême fait débat aux Etats-Unis. Le New York Times estime que la nomination de Kavanaugh représente un véritable « tournant » sur les questions sociétales comme l’ avortement .

Donald Trump devrait choisir ce catholique conservateur de 53 ans pour succéder à Anthony Kennedy, parti à la retraite fin juin.

Brett Kavanaugh, au Capitol ce mardi. © CHIP SOMODEVILLA Brett Kavanaugh, au Capitol ce mardi.

Donald Trump a enfin tiré un nom de son chapeau : Brett Kavanaugh, catholique conservateur de 53 ans, a été nommé, dans la nuit de lundi à mardi, pour devenir le neuvième juge de la Cour suprême des Etats-Unis, plus haute juridiction chargée de défendre les droits fondamentaux des Américains. Une nomination cruciale pour l’avenir du pays et attendue avec tension depuis l’annonce surprise du départ à la retraite du juge Anthony Kennedy, le 27 juin.

Trump va ancrer la Cour suprême dans le conservatisme

  Trump va ancrer la Cour suprême dans le conservatisme Le président Donald Trump nommera lundi un juge vraisemblablement très conservateur à la Cour suprême des Etats-Unis, une décision lourde de conséquences pour l'évolution de la société américaine. Soucieux d'offrir le maximum de résonance à une annonce qui va particulièrement contenter sa base électorale, M. Trump a prévu de présenter l'heureux élu depuis la Maison Blanche à 21H00, heure du prime time télévisé.Le président américain a affiné cette semaine sa liste de candidats, soigneusement sélectionnés par la Federalist Society, une organisation conservatrice.

Brett Kavanaugh , un anti - avortement « à vie » à la Cour suprême ? Un juge de cour d'appel du Brésil a annulé dimanche un ordre de libération de l'ex-président Lula pris quelques heures plus tôt par un autre magistrat de la même cour .

Le thème des libertés individuelles est au cœur de tous les articles après la nomination du juge Kavanaugh à la Cour Suprême , les inquiétudes se concentrent sur le droit à l ’ avortement qui pourrait être remis Etats-Unis: Donald Trump nomme le conservateur Brett Kavanaugh à la Cour suprême .

«Personne n’est mieux qualifié pour ce poste et personne ne le mérite autant», a affirmé Donald Trump à la Maison Blanche, vantant les «références impeccables» de cet homme du sérail de Washington, ancien conseiller juridique de George W. Bush et membre de la Cour d’appel du district de Columbia. Aux Etats-Unis, le pouvoir des juges de la Cour suprême, interprètes de la Constitution américaine et nommés par le chef d’Etat, est colossal. Nommés à vie, ils ne peuvent perdre leur poste uniquement s’ils sont destitués – cas de figure qui ne s’est jamais produit depuis la création de la juridiction en 1789.

«Très très conservateur»

«Outre les décisions de guerre, nommer un juge à la Cour Suprême est la plus importante décision que peut prendre un président des Etats-Unis», a précisé Donald Trump lundi soir, au terme d’un suspense de plusieurs jours qu’il a savamment entretenu. Il faut dire que le président américain, qui a déjà nommé Neil Gorsuch, 50 ans, à la Cour suprême en avril 2017, savoure son moment. Pour la seconde fois depuis le début de son mandat, il a l’opportunité d’installer un jeune juge ultraconservateur au sommet de l’instance judiciaire fédérale, ce qui équivaut à positionner, pour de longues années, une pièce maîtresse sur l’échiquier de la vie sociétale américaine. Car, à seulement 53 ans, Brett Kavanaugh a encore une longue carrière devant lui. Pour preuve, la doyenne de la Cour suprême, Ruth Bader Ginsburg, progressiste, est âgée de 85 ans et certains anciens magistrats sont restés en place jusqu’à leurs 90 ans. L’enjeu est donc de marquer durablement l’institution au cours des 30 prochaines années.

Cour suprême: le choix déterminant de Trump pour l’avenir des Etats-Unis

  Cour suprême: le choix déterminant de Trump pour l’avenir des Etats-Unis Aux Etats-Unis, Donald Trump va dévoiler - en grande pompe - ce lundi 9 juillet, le nom du juge qu’il a choisi pour siéger à la Cour suprême. Une annonce très attendue. Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier Alors qu’un certain équilibre prévalait jusqu’à présent, le président américain a l’opportunité de donner une majorité conservatrice durable à cette puissante institution. C’est en effet à la Cour suprême que revient régulièrement la responsabilité de trancher définitivement sur les grands débats de société, et le profil des candidats favoris pourrait remettre en cause certains acquis de ces dernières décennies, par exemple le droit à l’avortement o

Brett Kavanaugh , un anti - avortement « à vie » à la Cour suprême ? Ils sont plus de 200 à s'agglutiner autour du bar, les yeux rivés vers les trois écrans dont un géant. A applaudir dès qu'un bleu a la balle.

Brett Kavanaugh , un anti - avortement « à vie » à la Cour suprême ? «Le drame s’est déroulé à l ’intérieur [de l’appartement]. Il y a des traces de violences sur un couple et l’épouse de l’autre, a indiqué à l ’AFP une source proche de l’enquête.

Contrairement à son prédécesseur Anthony Kennedy, qui faisait office de «magistrat-pivot», Brett Kavanaugh devrait défendre un point de vue farouchement conservateur sur tous les sujets. Celui qui s’est déjà prononcé contre la réduction de la pollution de l’air est en outre le seul des candidats en lice pour le poste ayant estimé qu’un président en fonction ne devrait pas faire l’objet de poursuites judiciaires – rassurant certainement au passage un Donald Trump empêtré dans l’affaire de l’ingérence russe présumée dans la campagne de 2016.   «Il est très très conservateur. Il va clairement influencer à droite l’idéologie de la Cour suprême», estime Anil Kalhan, professeur de droit à l’université Drexel.

Détricotage

Le Sénat, à courte majorité républicaine, doit désormais approuver le choix de Donald Trump. En cas de confirmation, la juridiction se verrait dotée de cinq juges conservateurs contre quatre progressistes. De quoi l’emporter sur des sujets comme le port des armes à feu, l’immigration, le plafonnement des financements électoraux, ou encore la restriction du droit à l’avortement. Ce dernier point est le plus redouté de tous par des démocrates relégués au rang de spectateurs atterrés de cette nouvelle nomination. Les défenseurs de l’IVG n’ont pas oublié qu’en 2016 Donald Trump avait déjà évoqué son intention de nommer des juges «pro-vie» au sein de la Cour, ouvrant la voie à un détricotage de l’arrêt dit «Roe v. Wade» qui consacre le droit à l’avortement depuis 1973 aux Etats-Unis. Récemment, Brett Kavanaugh s’est situé dans cette veine en s’opposant à ce qu’une adolescente entrée clandestinement aux Etats-Unis puisse avorter.

Donald Trump nomme le juge conservateur Brett Kavanaugh à la Cour suprême

  Donald Trump nomme le juge conservateur Brett Kavanaugh à la Cour suprême Le président américain a choisi ce proche de George W. Bush pour succéder à Anthony Kennedy, qui a annoncé son intention de prendre sa retraite le 31 juillet. © LEAH MILLIS / REUTERS Donald Trump et Brett Kavanaugh à la Maison Blanche, à Washington, le 9 juillet. Donald Trump a finalement opté pour le favori. Le président américain a annoncé, lundi 9 juillet, que Brett Kavanaugh serait son candidat pour remplacer à la Cour suprême des Etats-Unis Anthony Kennedy, qui avait été nommé par le républicain Ronald Reagan et qui prendra à 81 ans sa retraite le 31 juillet.

« J'ai l'honneur et le privilège d'annoncer que je nomme à la Cour suprême des Etats-Unis Brett Kavanaugh », un juge « aux références impeccables », a déclaré Donald Trump au terme d'un suspense savamment orchestré par la Maison Blanche.

Brett Kavanaugh , un anti - avortement « à vie » à la Cour suprême ? Malgré les différences de générations et de styles, le duel entre les deux équipes, ce mardi soir à Saint-Pétersbourg, verra s’affronter des coéquipiers en club et proches dans la vie.

Le profil anti-avortement du juge pourrait créer des blocages au Sénat, à en croire la déclaration faite par la sénatrice républicaine Susan Collins, qui a affirmé qu’elle ne soutiendrait pas un opposant à l’IVG. «Susan Collins, et aussi Lisa Murkowski [qui ont toutes deux voté contre la réforme du système de santé Obamacare, ndlr], sont les deux points d’interrogation du côté des républicains. A part elles, ils devraient massivement se ranger derrière le choix de Donald Trump, prédit Anil Kalhan. C’est du côté des démocrates que pourrait venir la surprise. Qui sait comment vont voter ceux qui sont élus dans des Etats conservateurs ?» A l’approche des élections de mi-mandat de novembre, ces derniers sont en effet sur des sièges éjectables et pourraient confirmer Kavanaugh, non pas par conviction, mais pour contenter leur électorat.

Etats-Unis : que font et qui sont les juges de la Cour suprême ? .
Lundi, Donald Trump a choisi le conservateur Brett Kavanaugh pour faire partie des neufs juges de la Cour suprême des Etats-Unis. Mais quelle fonction ces derniers assurent-ils exactement ? Située à Washington, la Cour suprême est la plus haute instance judiciaire du pays. En France, à titre de comparaison, cela reviendrait à additionner la Cour de cassation au Conseil constitutionnel et à la Cour des comptes. «A la différence près que l’Etat français est centralisé tandis que les Etats-Unis sont fédéralisés, rappelle à Libération Vincent Michelot, spécialiste de la politique et de la justice américaine. Chacun des 50 Etats a son propre droit, l’armée des Etats-Unis également et il y a aussi le droit fé

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!