•   
  •   

Monde Sommet de l'Otan: Donald Trump consterne ses alliés avec ses exigences financières

08:05  12 juillet  2018
08:05  12 juillet  2018 Source:   20minutes.fr

Visite en Lettonie de Justin Trudeau avant le sommet de l'Otan

  Visite en Lettonie de Justin Trudeau avant le sommet de l'Otan Le Premier ministre canadien Justin Trudeau va se rendre en Lettonie les 9 et 10 juillet avant de participer au sommet de l'Otan, les 11 et 12 juillet à Bruxelles, a annoncé mardi son bureau. Outre ses entretiens à Riga, la capitale lettone, avec le Premier ministre Maris Kucinskis et le président Raimonds Vejonis, M. Trudeau visitera le groupement tactique multinational de présence avancée renforcée de l'OTAN en Lettonie, qui est dirigé par le Canada.

Donald Trump a consterné mercredi les alliés des Etats-Unis au sein de l ' Otan en leur demandant de faire passer à terme à 4 % de leur PIB leurs dépenses de défense. Le président américain, arrivé très remonté à Bruxelles, avait ouvert les hostilités avant même le début du sommet en s'en prenant avec

Bruxelles - Donald Trump a consterné mercredi les alliés des Etats-Unis au sein de l ' Otan en leur demandant de faire passer à terme à 4% de leur PIB leurs dépenses de défense. Le président américain, arrivé très remonté à Bruxelles, avait ouvert les hostilités avant même le début du sommet

DIPLOMATIE - Donald Trump avait quitté Washington d’humeur belliqueuse, déclarant que sa rencontre avec Vladimir Poutine pourrait être « plus facile » que le sommet de l’Otan...

Donald Trump a consterné mercredi 11 juillet 2018 les alliés des Etats-Unis au sein de l'Otan en leur demandant de faire passer à terme à 4% de leur PIB leurs dépenses de défense. © AFP Donald Trump a consterné mercredi 11 juillet 2018 les alliés des Etats-Unis au sein de l'Otan en leur demandant de faire passer à terme à 4% de leur PIB leurs dépenses de défense.

« L’Allemagne est complètement contrôlée par la Russie (…) elle est prisonnière de la Russie. » Donald Trump, arrivé très remonté à Bruxelles mardi, avait ouvert les hostilités avant même le début du sommet de l’Otan en s’en prenant avec une virulence inédite à Berlin.

Pourquoi Donald Trump en veut-il à l'Otan?

  Pourquoi Donald Trump en veut-il à l'Otan? Donald Trump se rend mercredi au sommet de l'Otan et les débats s'annoncent tendus, le président américain attendant de gros efforts financiers de la part de ses alliés. © Reuters Donald Trump se rend mercredi au sommet de l'Otan et les débats s'annoncent tendus, le président américain attendant de gros efforts financ C'est un contentieux qui dure depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Donald Trump souhaite que ses alliés augmentent leur budget de défense afin de rééquilibrer la charge financière au sein de l'Otan.

C’est à lire dans El Tiempo. D’après le journal, la mesure phare de ce plan est la mise en place de récompenses financières pour toute information qui Otan : un sommet qui s'annonce tendu entre le président américain et ses alliés . Etats-Unis / OTAN . Otan : à quoi joue Donald Trump ? Nicaragua.

Sommet de l ' Otan : Angela Merkel répond à Donald Trump et affirme que l'Allemagne prend ses décisions de manière «indépendante». Le président américain Donald Trump lors d'une rencontre avec le numéro un de l ' Otan jeudi 17 mai 2018 à Washington.

Ce mercredi, le président américain a une fois de plus consterné les alliés des Etats-Unis au sein de l’Otan en leur demandant de faire passer à terme à 4 % de leur PIB leurs dépenses de défense. En séance plénière, il a insisté pour que les alliés respectent l’engagement pris en 2014 de consacrer 2 % de leur produit intérieur brut à la défense en 2024 puis leur a demandé de porter ces dépenses à 4 % de leur PIB.

« Trump a lancé son discours sur le partage du fardeau pour les dépenses de défense »

« Donald Trump a commencé par dire qu’il avait beaucoup d’estime pour les Européens et, deux secondes plus tard, il a lancé son discours sur le partage du fardeau pour les dépenses de défense », a expliqué le chef de la diplomatie luxembourgeoise Jean Asselborn, évoquant les 4 %. « Cette approche comptable est un peu absurde », a-t-il ajouté.

La France met en garde contre un affaiblissement de l'Otan

  La France met en garde contre un affaiblissement de l'Otan Un affaiblissement de l'Otan conduirait à une augmentation des dépenses de défense, a mis en garde mercredi une source à la présidence française en marge du sommet de l'Otan marqué par un bras de fer budgétaire engagé par Washington. "L'affaiblissement d'une organisation telle que l'alliance, l'affaiblissement de la sécurité euro-atlantique, serait à terme la source de dépenses encore plus grandes que celles que nous connaissons aujourd'hui", a dit cette source."L'Otan, on peut dire que ça coûte cher mais en réalité le prix de la stabilité est toujours moins moindre que celui de la guerre", a-t-elle ajouté.

Otan: à quoi joue Donald Trump ? «On a l'impression que l ' Otan voudrait … L ' Otan , multinationale de la défense. Otan: un sommet qui s'annonce tendu entre le président américain et ses alliés . Etats-Unis / OTAN.

Le président américain Donald Trump assiste à un petit-déjeuner avec le secrétaire général et le personnel de l ' Otan , à Bruxelles, le 11 juillet 2018. Après sa volte-face au G7, Donald Trump va-t-il aussi torpiller le sommet de l ' OTAN ?

« L’Otan n’est pas un marché où l’on peut acheter la sécurité », a renchéri le président de la Bulgarie Roumen Radev au cours d’une rencontre avec la presse bulgare. L’atmosphère n’était pas des plus plaisantes et une certaine confusion était ainsi perceptible autour de la table après le discours de Donald Trump, a confié l’entourage de Roumen Radev.

Donald Trump a encore tweeté

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a même éludé le sujet au cours de sa conférence de presse à la fin de la journée. « Commençons déjà avec les 2 % pour lesquels il y a encore beaucoup d’efforts à faire », a-t-il lancé.

Une quinzaine d’Etats membres, dont l’Allemagne, le Canada, l’Italie, la Belgique et l’Espagne, sont sous les 1,4 % du PIB en 2018 et seront incapables de respecter leur parole, ce qui ulcère le président américain, qui a ensuite exigé, dans un tweet, que les Alliés portent leurs dépenses militaires à 2 % « IMMÉDIATEMENT ».

Trump accuse l'Allemagne d'être "contrôlée par la Russie", Merkel répond

  Trump accuse l'Allemagne d'être Présent en Belgique pour le sommet de l'Otan, Donald Trump n'a pas mâché ses mots envers l'Allemagne, «complètement contrôlée par la Russie» selon lui. Échanges tendus au sommet de l'OTAN. Au lendemain de son arrivée à Bruxelles, Donald Trump est passé à l'offensive, s'attaquant surtout à l'Allemagne, avec pour origine de sa colère sa volonté de voir les Européens augmenter leurs dépenses militaires au sein de l'Alliance atlantique.

Le sommet de l ' Otan est sous tension. Les alliés se sont d'ores et déjà vu reprocher par le président des Etats-Unis, leur manque de participation au budget de l 'institution. Que reproche Donald Trump à ses alliés ?

Le président du Conseil européen Donald Tusk a demandé à Donald Trump de cesser de critiquer ses alliés de l ' Otan , accusés par Washington de ne pas investir suffisamment dans la défense. Avant le sommet de l 'Alliance atlantique demain et jeudi à Bruxelles


Les Européens appréhendaient une réunion difficile.

Donald Trump avait effectivement quitté Washington d’humeur belliqueuse, déclarant, avec le goût de la provocation qui est le sien, que sa rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine prévue pour lundi à Helsinki pourrait être « plus facile » que le sommet de l’Otan.

De fait, les Alliés souhaitent avoir des éclaircissements sur les intentions du président américain en Finlande. L’occasion devait leur être donnée ce soir au cours du dîner de travail. A noter que la déclaration commune adoptée ce mercredi par les dirigeants de l’Alliance ne fait aucune mention de ces fameux 4 %.

L’OTAN à l’épreuve du doute .
Editorial. Si le sommet de l’Organisation de l’Atlantique nord s’est achevé sur un renforcement de l’Alliance, le rapport de force permanent entretenu par Trump est en train de laisser des traces. © REINHARD KRAUSE / REUTERS Donald Trump, avant une conférence de presse, au sommet de l’OTAN, à Bruxelles le 12 juillet. Editorial du « Monde ». Une nouvelle fois, Donald Trump a assuré le spectacle, mais les dégâts sont limités. Du moins à court terme.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!