•   
  •   

Monde L'organe électoral de la Libye rejette mercredi la candidature à la candidature de la candidature de la candidature de la candidature de la candidature de Seif al-Islam Kadhafi, fils de Dictator Dictator MOAMER KADHAFI, afin de courir lors de l'élection

22:20  24 novembre  2021
22:20  24 novembre  2021 Source:   washingtonexaminer.com

Le fils de Gadhafi déclare la candidature à la présidence de Libye

 Le fils de Gadhafi déclare la candidature à la présidence de Libye SEIF Al-Islam, fils de l'ancien dictateur libyen MOAMMAR GADHAFI, a annoncé dimanche qu'il était en cours de gestion pour le président de la Libye au cours des élections prévues du mois prochain. © The Hill Le fils de Gadhafi déclare la candidature au président de la Libye SEIF Al-Islam, 49 ans, a présenté la paperasse affirmant sa candidature dans la ville de Sabha, située à environ 400 milles au sud de Capitol Tripoli, selon une déclaration du Haut national national.

Seif al-Islam Kadhafi (L), son of slain Libyan dictator Moamer Kadhafi, registers on November 14 to run in the country's December presidential polls © Stringer SEIF Al-Islam Kadhafi (L), Fils de Slain Libyan Dictator MOAMER KADHAFI, RÉGISSIES Le 14 novembre à courir dans les scrutins présidentiels de décembre du pays Autres espoirs toujours dans la course à pied, notamment Strandman Khalifa Haftar, Premier ministre intérimaire Abdulhamid Dbeibah et ancien ministre de l'Intérieur de Fathi Bashagha, comme la Commission a déclaré que leurs observations étaient valables.

Les sondages du 24 décembre viennent alors que la Libye cherche à transformer une page sur une décennie de violence qui a bercé la nation riche en pétrole depuis un soulèvement soutenu par l'OTAN qui a renversé Kadhafi en 2011.

Libye Elders Inversez-vous Boycott sur Kadhafi Présidentielle Kadhafi

 Libye Elders Inversez-vous Boycott sur Kadhafi Présidentielle Kadhafi Les aînés de plusieurs villes ont appelé à un boycott des élections présidentielles et des protesters fermés des stations de vote en Libye occidentale lundi après que l'ancien fils de Dictator Moamer Kadhafi est enregistré.

recherché par la Cour pénale internationale d'alléguer Les crimes de guerre, SEIF Al-Islam, qui se sont inscrits à courir le 14 novembre, figuraient parmi 25 candidats dont les offres ont été rejetées, a annoncé la Commission HNEC dans une déclaration.

Il a ajouté que cela a rejeté les 25 sur des raisons juridiques ainsi que sur l'information des officiels, y compris le procureur général, un chef de la police et le chef des passeports et de la citoyenneté.

"Les noms mentionnés sont exclus de la liste préliminaire des candidats lorsqu'ils ne répondent pas aux conditions préalables et n'ont pas soumis à tous les documents nécessaires", a déclaré HNEC.

Dans le cas de SEIF Al-Islam, la HNEC a souligné que les articles de la loi électorale stipulant que les candidats "ne devaient pas avoir été condamnés à un crime déshonorant" et doivent présenter un casier judiciaire propre.

Libye: l'homme fort de l'Est Haftar se porte candidat à la présidentielle

  Libye: l'homme fort de l'Est Haftar se porte candidat à la présidentielle L'homme fort de l'Est de la Libye Khalifa Haftar s'est porté mardi candidat à la présidentielle de décembre, deux jours après un fils de Mouammar Kadhafi, leurs détracteurs dénonçant des penchants autoritaires qui risquent de torpiller le passage du pays à la démocratie."Je déclare ma candidature à l'élection présidentielle, non pas parce que je cours après le pouvoir mais pour conduire notre peuple en cette période cruciale vers la gloire, le progrès et la prospérité", a lancé le maréchal Haftar dans un discours retransmis en direct depuis Benghazi, son fief.

- «Criminels de guerre» -

Dans une annonce surprise, SEIF Al-Islam, dont la localisation avait été gardée secrète pendant plusieurs mois, est devenue le premier candidat poids lourd à s'inscrire à la course électorale.

Il avait été condamné à mort par un tribunal Tripoli pour des crimes commis lors de la révolte qui a renversé son père. Il a ensuite été pardonné par une administration rivale en Libye orientale.

en juillet, il sortit d'années d'ombres et a déclaré à la New York Times qu'il planifie un retour politique.

Dans une rare interview, SEIF a déclaré qu'il voulait "restaurer la perte d'unité" de la Libye après une décennie de chaos.

Jusqu'à l'entrevue, SEIF Al-Islam n'avait pas été vu ou entendu depuis juin 2014, lorsqu'il est apparu via le lien vidéo de Zintan à l'ouest du pays, lors de son procès par la Cour Tripoli.

La Commission électorale de la Libye a déclaré mardi que 98 candidats, dont deux femmes, s'étaient inscrits à l'élection présidentielle.

Libyens protestation contre HAFTAR, Kadhafi Présidentielle Runs

 Libyens protestation contre HAFTAR, Kadhafi Présidentielle Runs Centaux de Libyens protesta à Tripoli vendredi contre les "criminels de guerre" dans les élections présidentielles du mois prochain, après le Stricman de l'Est, Khalifa Haftar et un fils de Dictator Dictator, MOAMER KADHAFI, a annoncé des offres.

SEIF Al-Islam et Strongman oriental Haftar sont des figures profondément divisives.

Beaucoup de personnes dans l'ouest de la Libye méprisent Haftar après son agression d'une longue année sur Tripoli, l'accusant de chercher à établir une dictature militaire.

Les forces Pro-Haftar restent en contrôle de la grande partie de l'est et du sud de la Libye et certains analystes ont exprimé le scepticisme sur les chances d'une élection libre et juste. Les

centaines de Libyens ont protesté à Tripoli la semaine dernière contre les "criminels de guerre" dans le vote.

La liste finale des candidats devrait être publiée au début du mois de décembre, une fois les vérifications et les appels terminés.

Les sondages présidentiels et législatifs avaient été délégués pour le 24 décembre, mais au début du mois d'octobre, a divisé les dates des voix, repoussant les élections législatives jusqu'en janvier.

Le chemin de la boîte à bulletin de vote a été aligné de litiges sur la base constitutionnelle des sondages et des pouvoirs à donner à quiconque gagne.

RB-EZZ / LG / JSA

Libye: la Cour d'appel rétablit la candidature de Saïf al-Islam Kadhafi à la présidentielle .
Alors que l’Autorité électorale avait rejeté la candidature du fils de Kadhafi à la présidentielle libyenne, la Cour d’appel a revu cette décision. Saïf al-Islam Kadhafi concourt donc de nouveau pour le poste de président. Le fils de l’ex-dictateur Mouammar Kadhafi va finalement pouvoir se présenter à l’élection présidentielle prévue le 24 décembre. Jeudi, la Cour d’appel de Sebha, dans le sud du pays, a ordonné le rétablissement de Saïf al-Islam Kadhafi comme candidat. Il avait fait appel un peu plus tôt dans la journée après le rejet de sa candidature par la Haute commission électorale fin novembre.Le fils de Kadhafi n’était pas le seul concerné.

usr: 1
C'est intéressant!