•   
  •   

Monde EN DIRECT - Covid-19 : «13 cas suspects» de variant omicron en France, selon Attal

15:38  01 décembre  2021
15:38  01 décembre  2021 Source:   liberation.fr

Charlotte Gainsbourg : retrouvailles en famille avec Yvan Attal et leur fils Ben sur le tapis rouge

  Charlotte Gainsbourg : retrouvailles en famille avec Yvan Attal et leur fils Ben sur le tapis rouge Mardi 23 novembre 2021 avait lieu la première du film Les choses humaines réalisé par Yvan Attal. L'occasion de retrouver le réalisateur au côté de sa compagne Charlotte Gainsbourg et de son fils Ben.Dans les colonnes de Madame Figaro, la fille de Serge Gainsbourg est d’ailleurs revenue sur les difficultés rencontrées sur le tournage de ce nouveau film. "Yvan, lui, sait exactement ce qu’il veut. C’est génial, mais il est… direct. Même si je fais ce métier depuis longtemps, je reste très vulnérable sur un plateau, alors je me braque. On n’a pas encore trouvé une manière paisible de travailler ensemble. Ou peut-être qu’il s’agit d’un mode de fonctionnement…", raconte la comédienne.

Gabriel Attal, le 24 novembre dernier. © Thomas Coex Gabriel Attal, le 24 novembre dernier.

En résumé :

- Un cas du variant omicron a été détecté en France, sur l’île de la Réunion. L’homme âgé de 53 ans aurait voyagé au Mozambique et en Afrique du Sud. Il s’agit du premier cas connu de variant omicron en France. 13 sont en cours d’analyse, a indiqué Attal ce mercredi.

- Contre la cinquième vague et le variant omicron, plusieurs voix s’élèvent pour ouvrir le débat sur la vaccination obligatoire En France, François Bayrou, président du Modem et proche de Macron, et Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, mettent la question sur la table. Idem à l’échelle européenne avec la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

Variante OMICRON: Allemagne, République tchèque Signaler des cas suspects après U.K. Confirmation

 Variante OMICRON: Allemagne, République tchèque Signaler des cas suspects après U.K. Confirmation La République tchèque et l'Allemagne examinent les cas potentiels de la nouvelle variante de Covid Omicron, selon des fonctionnaires. © Photo de Jeff Pachoud / AFP via Getty Images L'Allemagne et la République tchèque examinent des cas suspectés d'être infectés par la nouvelle variante OMICRON COVID après la confirmation de ses premiers cas.

- Depuis la fin 2019, la pandémie a fait au moins au moins 5 206 370 millions de morts dans le monde, selon un bilan établi par l’AFP. Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé, avec 778 601 décès, devant le Brésil (614 681), l’Inde (468 980), le Mexique (293 950) et la Russie (275 193).

Premiers cas d’omicron détectés au Nigeria. Le pays le plus peuplé d’Afrique a identifié trois premiers cas du variant omicron qui se répand à travers le monde, ont annoncé ce mercredi les autorités sanitaires dans un communiqué. Des analyses «ont identifié et confirmé les premiers cas au Nigeria de B.1.1.529 Sars-CoV-2, désormais connu sous le nom de variant omicron», a déclaré le responsable du Centre nigérian de contrôle des maladies (NCDC), Ifedayo Adetifa. Le Nigeria a jusqu’ici enregistré officiellement 214 113 cas de coronavirus et 2 976 morts. Des chiffres bas, au regard de ses 210 millions d’habitants, mais probablement sous-évalués, le nombre de tests effectué restant très faible.

«Nous sommes engagés dans une course contre la montre» : la contagion du variant Omicron se poursuit en Europe

  «Nous sommes engagés dans une course contre la montre» : la contagion du variant Omicron se poursuit en Europe «Nous sommes engagés dans une course contre la montre» : la contagion du variant Omicron se poursuit en Europe

Des experts américains recommandent l’autorisation de la pilule anti-Covid de Merck. Un comité de scientifiques indépendants s’est prononcé mardi en faveur de l’autorisation en urgence, pour certains patients à risque, de la pilule anti-Covid de Merck aux Etats-Unis. Le vote des experts, intervenu au terme d’une journée de discussions retransmises en direct, s’est toutefois révélé serré, avec 13 pour et 10 contre. L’avis de ce comité est consultatif et la décision finale revient à l’agence américaine des médicaments (FDA). Le traitement antiviral de Merck, le molnupiravir, était très attendu car facile à administrer, en étant pris simplement chez soi sous la forme de comprimés, dans les cinq jours après l’apparition de symptômes.

Pour François Bayrou, le débat sur la vaccination obligatoire «doit être ouvert». Invité ce mercredi matin sur le plateau de BFM TV et RMC pour répondre aux questions de Jean-Jacques Bourdin, le président du Modem souhaite que les discussions s’accélèrent concernant la vaccination obligatoire contre le Covid-19, bientôt en vigueur en Autriche, et en réflexion en Allemagne. «Il faut le faire dans le calme. Mais nous avons déjà onze vaccinations obligatoires en France. […] Quel problème y aurait-il ?» interroge le maire de Pau. Deux jours plus tôt, François Bayrou évoquait déjà ce sujet sur France Info, expliquant avoir rencontré «des gens qui m’ont dit : «Moi, je me vaccinerai le jour où ça sera obligatoire», comme s’ils voulaient attendre que les autorités prennent leurs responsabilités».

EN DIRECT - Covid-19 : l’Afrique du Sud devrait dépasser les 10 000 contaminations quotidiennes cette semaine

  EN DIRECT - Covid-19 : l’Afrique du Sud devrait dépasser les 10 000 contaminations quotidiennes cette semaine Cinquième vague, nouveau variant, troisième dose, bilan épidémique, nouveaux traitements contre le virus… Retrouvez les dernières informations sur la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.- Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a détaillé les différentes mesures destinées à faire face à la cinquième vague du Covid-19 qui touche la France. Alors que la troisième dose s’est ouverte à tous les plus de 18 ans ce samedi, dès cinq mois après la dernière injection ou infection, les réservations pour un rappel se multiplient sur les plateformes de prises de rendez-vous.

Tokyo suspend les nouvelles réservations de vols vers le Japon pour un mois. Le Japon a demandé aux compagnies aériennes de suspendre toutes les nouvelles réservations à destination de son territoire pendant une durée d’un mois, face aux craintes concernant le variant omicron, a annoncé mercredi le ministère nippon des Transports. «Nous avons demandé aux compagnies aériennes de ne plus accepter de nouvelles réservations pendant un mois à partir du 1er décembre», a déclaré un responsable du ministère, précisant que les réservations existantes n’étaient pas concernées. Ces nouvelles restrictions interviennent alors qu’un deuxième cas du variant omicron a été confirmé dans l’Archipel mercredi. Le gouvernement nippon a précisé qu’il s’agissait d’un voyageur arrivé du Pérou la semaine dernière.


Vidéo: François Bayrou sur la vaccination obligatoire: \ (BFMTV)

Variante omicron Caractérissibles: Lorsque la souche de risque «très élevée» au Royaume-Uni a été identifiée

 Variante omicron Caractérissibles: Lorsque la souche de risque «très élevée» au Royaume-Uni a été identifiée , votre navigateur ne prend pas en charge cette vidéo La variante Omicron Covid a maintenant été détectée dans un certain nombre de pays du monde, y compris le Royaume-Uni, l'Allemagne. , Portugal et Australie. La variante devrait alimenter une poussée dans des cas de Covid en Afrique du Sud cette semaine - avec des experts indiquant des cas pouvant être triés de dimanche.

Des risques un peu plus élevés chez les enfants asthmatiques ? Selon une étude menée en Ecosse et publiée mardi, les enfants asthmatiques sont plus fréquemment hospitalisés que les autres à la suite d’une infection au Covid-19, même si ces cas restent peu fréquents et les décès y sont extrêmement rares. «Il a été constaté que les enfants asthmatiques courent un plus gros risque d’hospitalisation pour Covid-19 […] que ceux qui n’ont pas d’asthme», d’après ces travaux menés à partir de données écossaises de santé publique et publiée dans le Lancet Respiratory Medicine.

Un cas du variant omicron détecté en Arabie saoudite. C’est le premier cas annoncé dans le Golfe du variant omicron. Il a été identifié en Arabie saoudite chez un citoyen saoudien revenant d’un pays d’Afrique du Nord, a annoncé mercredi un responsable au ministère de la Santé, cité par l’agence de presse officielle SPA. «Il a été isolé ainsi que les personnes avec lesquelles il était entré en contact et les mesures sanitaires nécessaires ont été prises», a précisé le responsable. Après l’annonce de la découverte d’omicron en Afrique du Sud, l’Arabie saoudite avait annoncé la semaine dernière, comme d’autres pays, la suspension des vols avec sept pays africains. L’Arabie saoudite a jusque-là enregistré 549 000 cas d’infection au Covid dont 8 836 décès.

EN DIRECT - Covid-19 : le variant omicron complique l’organisation des JO d’hiver de Pékin, admet la Chine

  EN DIRECT - Covid-19 : le variant omicron complique l’organisation des JO d’hiver de Pékin, admet la Chine Cinquième vague, nouveau variant, troisième dose, bilan épidémique, nouveaux traitements contre le virus… Retrouvez les dernières informations sur la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.- Contre le variant omicron, le G7 appelle à une «action urgente». Qualifié de «hautement transmissible», il présenterait un «risque très élevé» au niveau mondial, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Selon le ministre de la santé israélien, trois doses de Pfizer protègent d’omicron. Bonne nouvelle sur le front du Covid ? Une étude préliminaire révélée par la chaîne israélienne Channel 12 tendrait à montrer que le vaccin Pfizer serait efficace à 90 % contre le variant omicron après trois doses, contre 95 % pour le Delta. Mardi, le ministre de la Santé israélien Nitzan Horowitz a repris ces travaux pour annoncer que les personnes vaccinées étaient «protégées du variant» omicron, lors d’une conférence de presse à l’hôpital Soroka de Beer Sheva (Israël), en se référant à ces données. «Dans les prochains jours, nous aurons des informations plus précises sur l’efficacité du vaccin contre omicron, mais on peut déjà être optimiste», assure le ministre.

Le Brésil annonce deux cas du variant omicron, les premiers en Amérique latine. Le régulateur sanitaire brésilien Anvisa avait annoncé mardi la détection de deux premiers cas suspects d’omicron. Ils ont été confirmés quelques heures plus tard par le gouvernement de Sao Paulo. Les deux personnes contaminées sont un homme de 41 ans et une femme de 37 ans, arrivés au Brésil le 23 novembre et repartis pour l’Afrique du Sud le 25 novembre. Un autre cas suspect, celui d’un passager en provenance d’Ethiopie et qui avait auparavant visité l’Afrique du Sud, est en cours d’examen, ont précisé les autorités sanitaires de l’Etat de Sao Paulo. D’autres cas suspects ont par ailleurs été détectés à Belo Horizonte (sud-est) et dans la capitale Brasilia.

La communauté internationale va négocier pour aider l’OMS à mieux combattre les pandémies. Les 194 membres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont lancé mercredi un processus de négociation en vue d’aboutir à un accord international pour mieux prévenir et combattre une prochaine pandémie, en pleine 5e vague de Covid. La décision a été adoptée à l’unanimité. Cet accord «représente un engagement commun à renforcer la prévention, la préparation et la réponse aux pandémies, en tenant compte des leçons que nous avons apprises», a déclaré l’ambassadrice australienne auprès de l’ONU, Sally Mansfield, en présentant le texte.

Pourquoi la 3e dose de vaccin est utile même si on ne connaît pas encore son efficacité sur le variant Omicron

  Pourquoi la 3e dose de vaccin est utile même si on ne connaît pas encore son efficacité sur le variant Omicron Bien qu'on ne connaisse pas encore l'efficacité des vaccins contre le variant Omicron, les autorités sanitaires et politiques restent favorables à l'administration d'une 3e dose à l'ensemble de la population. Voici pourquoi. Les vaccins sont-ils efficaces contre le variant Omicron? Une première réponse doit être apportée par les scientifiques et les laboratoires dans les prochaines semaines. Malgré l'incertitude sur la réponse à cette question, la campagne de rappel de vaccin se poursuit en France.

Le variant omicron «pourrait représenter une menace pour la reprise» économique, avertit l’OCDE. L’économie mondiale pourrait croître de 5,6 % cette année, anticipe l’Organisation de coopération et de développement économiques (l’OCDE) dans ses perspectives intermédiaires, soit un recul de 0,1 point comparé aux précédentes prévisions de septembre. Elle évoque «des réalités économiques très différentes» entre régions et estime que «la reprise restera précaire» tant que l’on ne distribuera pas les vaccins partout dans le monde. Les prévisions de l’OCDE ne tiennent toutefois pas compte de l’émergence du variant omicron, apparu il y a seulement quelques jours et dont les conséquences sur l’économie mondiale sont encore incertaines.

En Argentine, un paquebot refusé dans un port après un cas de Covid. Près de 300 passagers bloqués sur un bateau. Mardi, le «Hamburg» s’est vu refuser l’accès au port de Puerto Madryn, au sud de l’Argentine et ses passagers enjoints à l’isolement, après la détection d’un cas de Covid à bord, sur fond de crainte liée au nouveau variant omicron. Le ministère argentin de la Santé a annoncé avoir «ordonné l’isolement de tous les passagers à bord du navire Hamburg», après l’annonce mardi d’un cas positif. Le paquebot, sous pavillon des Bahamas, se trouve actuellement en pleine mer au large de la Baie de Samborombon, à environ 280 km au sud-est de Buenos Aires, après avoir fait escale dans la capitale argentine vendredi.

Delfraissy appelle au respect des gestes barrière et à se faire vacciner. «Il n’y a pas de solution miracle, il y a une série de petits progrès qu’on peut faire» pour freiner la cinquième vague actuelle de Covid et la diffusion d’omicron, a prévenu ce mercredi Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique. La troisième dose est essentielle pour éviter que la forte propagation actuelle surcharge les hôpitaux, a estimé le professeur de médecine, rappelant que les vaccins perdent en efficacité au fil des mois. Delfraissy a, par ailleurs, souligné les incertitudes liées au nouveau variant omicron, identifié en Afrique du Sud, en rappelant que l’on ignorait encore tout de sa dangerosité et de sa contagiosité.

Variant Omicron : et si l'apparition de ce "super variant" était une bonne nouvelle ?

  Variant Omicron : et si l'apparition de ce La nouvelle souche pourrait être moins dangereuse à force d'avoir muté. Mais les scientifiques estiment qu'il est encore trop tôt pour favoriser une telle hypothèse. © afp.com/Lionel BONAVENTURE Un premier cas de variant Omicron a été confirmé en métropole chez un homme résidant en Ile-de-France, dépisté à son retour d'un voyage au Nigeria La phrase semble si étonnante qu'elle a été reprise dans de nombreux médias : Le variant Omicron "pourrait être une bonne nouvelle", a affirmé le virologue Yves Van Laethem dans le quotidien belge La DH.

Des vaccins Pfizer pour enfants en Europe dès le 13 décembre. La production de la version pour enfants du vaccin anti-Covid de Pfizer /BioNTech va s’accélérer et les doses seront disponibles dans l’UE le 13 décembre, a annoncé mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Elle s’exprimait lors d’une conférence de presse à Bruxelles consacrée à l’évolution de la pandémie et à l’apparition du variant omicron. Il faudra «100 jours» à la communauté scientifique pour adapter la réponse vaccinale à ce nouveau variant, a aussi indiqué von der Leyen.

Delfraissy appelle à «mettre sur la table le débat» de la vaccination obligatoire. Interrogé par les députés à l’Assemblée ce mercredi, le président du conseil scientifique estime «qu’à un moment donné on doit se poser ce genre de question». Il soulève plusieurs questions : «Si on passe à une obligation vaccinale, comment on contrôle ? […] Prenons l’exemple de la petite mamie de 84 ans. Vous croyez qu’on va lui envoyer les gendarmes ? En termes d’éthique, est-ce qu’on doit nous priver d’une certaine forme de liberté ? Et en termes d’efficacité, est-ce que ça apporterait quelque chose ?». Delfraissy souligne toutefois qu’il s’agira «d’une décision éminemment politique. L’Allemagne a commencé. Mais l’immense majorité des grandes démocraties n’est pas rentrée dans l’obligation vaccinale».

«13 cas suspects» en France d’omicron. A la sortie du conseil des ministres ce mercredi midi, Gabriel Attal a indiqué que «13 cas suspects» du nouveau variant sont en cours d’analyse dans le pays. «Il y aura des cas dans les prochains jours, voire les prochaines heures». Mais actuellement, les confirmations par séquençage du génome restent attendues. La veille, la première personne contaminée d’omicron a été officiellement détectée dans l’Hexagone, sur l’île de la Réunion.

La France autorise la reprise des vols l’Afrique australe à partir de samedi. Gabriel Attal a également annoncé que les vols avec les pays du sud du continent allaient reprendre samedi avec un «encadrement drastique». La suspension de ces vols avait été prolongée jusqu’à vendredi minuit par le biais d’un arrêté publié au Journal officiel mercredi matin. Par ailleurs, une nouvelle classification, rouge écarlate, va entrer en vigueur samedi. Elle comprendra les sept pays d’Afrique australe, mais aussi l’Île Maurice, la Zambie, et le Malawi. Seuls les Européens pourront venir en France depuis ces dix pays, avec test obligatoire à l’arrivée. En revanche, un test négatif de moins de 48 heures sera obligatoire pour entrer sur le territoire français, aussi bien pour les personnes vaccinées que non-vaccinées. Ce délai sera réduit à 24 heures pour les voyageurs arrivant de l’Union européenne.

La troisième dose cartonne. «Nous espérons atteindre ce soir les 8 millions de personnes ayant reçu leur dose de rappel. Elles étaient 4,4 millions au 14 novembre», a fait savoir Gabriel Attal. Depuis les annonces gouvernementales de jeudi dernier, et l’ouverture de la troisième dose à tous les plus de 18 ans, il y a eu 4,5 millions de prises de rendez-vous sur les plateformes comme Doctolib, selon Le Parisien. «Sur le plan collectif, le rappel constitue le meilleur des boucliers» face à la propagation de la cinquième vague de coronavirus et au variant omicron, a rappelé le porte-parole du gouvernement.

Variant Omicron : et si l'apparition de ce "super variant" était une bonne nouvelle ? .
La nouvelle souche pourrait être moins dangereuse à force d'avoir muté. Mais les scientifiques estiment qu'il est encore trop tôt pour favoriser une telle hypothèse. © afp.com/Lionel BONAVENTURE Un premier cas de variant Omicron a été confirmé en métropole chez un homme résidant en Ile-de-France, dépisté à son retour d'un voyage au Nigeria La phrase semble si étonnante qu'elle a été reprise dans de nombreux médias : Le variant Omicron "pourrait être une bonne nouvelle", a affirmé le virologue Yves Van Laethem dans le quotidien belge La DH.

usr: 1
C'est intéressant!