•   
  •   

Monde Commerce: Discussions USA-GB repoussées à cause de questions post-Brexit, rapporte la presse

01:55  02 décembre  2021
01:55  02 décembre  2021 Source:   fr.reuters.com

s'éloigne des règles de l'UE, la «nécessité nationale» et le Royaume-Uni doivent réduire les impôts, déclare le ministre

 s'éloigne des règles de l'UE, la «nécessité nationale» et le Royaume-Uni doivent réduire les impôts, déclare le ministre de Brexit, le ministre de l'UE s'éloigne des règles de l'UE est une «nécessité nationale» et le Royaume-Uni doit s'efforcer de réduire les impôts pour réussir, le ministre Brexit, Lord Frost mentionné.

GB-USA-COMMERCE:Commerce: Discussions USA-GB repoussées à cause de questions post-Brexit, rapporte la presse

COMMERCE: DISCUSSIONS USA-GB REPOUSSÉES À CAUSE DE QUESTIONS POST-BREXIT, RAPPORTE LA PRESSE © Reuters/Joshua Roberts COMMERCE: DISCUSSIONS USA-GB REPOUSSÉES À CAUSE DE QUESTIONS POST-BREXIT, RAPPORTE LA PRESSE

(Reuters) - Les Etats-Unis ont repoussé les négociations commerciales avec la Grande-Bretagne visant à supprimer des droits de douane sur l'acier et l'aluminium britanniques imposés par l'ancien président américain Donald Trump, a rapporté mercredi le Financial Times.

Washington a pris cette décision du fait de préoccupations grandissantes sur les règles commerciales post-Brexit affectant l'Irlande du Nord, indique le journal, qui dit avoir pu consulter un document du département américain du Commerce.

D'après le FT, un représentant du département américain du Commerce a fait savoir à Londres que les discussions ne pouvaient pas se poursuivre pour l'heure, citant l'inquiétude américaine à propos de la menace de la Grande-Bretagne de recourir à l'article 16 dans son conflit avec l'Union européenne sur le protocole nord-irlandais.

L'article 16 permet la mise en oeuvre de mesures unilatérales pour suspendre des parties de l'accord de Brexit.

(Reportage Akriti Sharma à Bangalore; version française Jean Terzian)

Crise post-Brexit : l’ultimatum de la France au Royaume-Uni sur les licences de pêche .
Le Royaume-Uni a jusqu’à vendredi soir pour plier et accorder aux pêcheurs français le nombre exact de licences demandées. La France fera « constater le non-respect de sa signature par le Royaume-Uni », prévient ce jeudi la ministre de la Mer, Annick Girardin. Et d’expliquer que toutes les licences de pêches post-Brexit encore réclamées n’étaient pas accordées d’ici vendredi soir, Paris demanderait une réunion au niveau européen et irait « au contentieux ».

usr: 1
C'est intéressant!